Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Mercedes modifie encore ses jantes perforées

partages
commentaires
Technique - Mercedes modifie encore ses jantes perforées
Par : Giorgio Piola
Co-auteur: Matt Somerfield
17 nov. 2018 à 12:30

Si Mercedes n’a pas utilisé son design de jante controversé au cours des derniers Grands Prix, cela ne l’a pas empêché de poursuivre son développement.

Mercedes a procédé à un autre changement lors du Grand Prix du Brésil le week-end dernier.

Lire aussi :

Afin d’éviter de voir Ferrari porter réclamation, Mercedes n’utilise plus, depuis le Grand Prix des États-Unis, l'entretoise perforée qui sert à réguler la température des pneus arrière. L’écurie italienne conteste en effet la légalité de cette cale qui permet une libre circulation de l’air.

Malgré cette controverse, Mercedes continue de développer ce concept fort ingénieux.

Comparason des roues de la Mercedes W09

Comparason des roues de la Mercedes W09

Photo de: Giorgio Piola

Mercedes a encore une fois modifié l'entretoise de ses jantes pour disputer les essais libres de vendredi au Brésil. Comme on peut le constater sur cette illustration ci-dessus, les changements ont été apportés aux arêtes du centre de la roue afin de changer les caractéristiques des flux d’air autour des orifices qui sont alignés avec la face intérieure de la jante.

Cette solution peut profiter à Mercedes afin de peaufiner le design de ses roues 2019, mais cela peut aussi être une façon de distraire les curieux, comme Ferrari l’a fait cette saison avec des sacs posés sur les caméras embarquées.

Lire aussi :

Maintenant que Mercedes a récolté les titres de pilotes et de constructeurs, il est fort possible que l’équipe anglo-allemande décide de disputer le dernier Grand Prix de la saison avec des roues munies de ces fameuses entretoises controversées.

Ce sera ensuite à Ferrari, ou à toute autre équipe, de contester la légalité de ces cales et de tenter de démontrer qu’il s’agit bien d’un appendice aérodynamique mobile qui améliore la performance des W09. En 2012, Red Bull Racing avait développé un essieu soufflant, mais qui a rapidement été interdit.

Détails de l'essieu soufflant de la Red Bull RB8

Détails de l'essieu soufflant de la Red Bull RB8

Photo de: Giorgio Piola

Red Bull Racing avait, comme Mercedes, travaillé en étroite collaboration avec l’équipementier O.Z. Red Bull avait donc créé une interaction entre l’étrier de frein, le porte-fusée et la jante afin de générer une circulation d’air dans tout le système.

En revanche, le but ultime recherché par les ingénieurs de Red Bull Racing était d’obtenir un gain aérodynamique, ce qui n’est pas du tout de cas de ceux de Mercedes qui recherchent plutôt à maîtriser la température des pneus arrière.

Roue de la McLaren MP4-27

Roue de la McLaren MP4-27

Photo de: Giorgio Piola

Toujours en 2012, McLaren avait étroitement travaillé avec Enkei, son fournisseur de roues, afin d’améliorer le refroidissement du train arrière en perçant une série d’orifices sur le rebord externe des jantes (flèche rouge).

Ces roues arrière n’étaient pas aussi complexes que celles de Mercedes, mais cherchaient aussi à équilibrer les températures des freins, des jantes et des pneus.

Modifications apportées au Halo

Comparaison des carénages de Halo de la Mercedes W09

Comparaison des carénages de Halo de la Mercedes W09

Photo de: Giorgio Piola

Tout au long de la saison 2018, Mercedes a progressivement et discrètement modifié la forme du petit carénage qui affecte les flux d’air qui sont perturbés par la présence du Halo.

Les équipes peuvent en effet recouvrir le Halo, fabriqué en titane, d’un carénage aérodynamique à condition que celui-ci d’excède pas une épaisseur de 20 mm.

Il est évident que les équipes se servent de ce carénage pour réduire les turbulences créées par le Halo, mais aussi pour améliorer l’écoulement des flux d’air vers l’arrière de la monoplace.

Depuis le début de la saison, seules deux équipes, Mercedes et Red Bull Racing, ont utilisé un carénage de Halo profilé. Ce n’est que lors des essais du Grand Prix de Singapour que Mercedes a essayé un carénage à ailettes. Ce dernier fut finalement utilisé en course au Mexique.

Toutefois, le carénage fut modifié en Allemagne avec l’apparition de lamelles latérales (indiquées par la flèche bleue) qui ont été modifiées depuis et qui changent le comportement les filets d’air à cet endroit.

Plusieurs autres voitures disposent de carénages munis d’un nombre variable d’ailettes en forme de boomerang. Mercedes a opté pour trois ailettes superposées (flèche rouge) et les lamelles latérales.

 
Article suivant
Honda veut rapprocher son "pilote numéro 1" de la F1

Article précédent

Honda veut rapprocher son "pilote numéro 1" de la F1

Article suivant

La Super Formula annonce la présence de Ticktum "à temps plein" en 2019

La Super Formula annonce la présence de Ticktum "à temps plein" en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Giorgio Piola