Toro Rosso : Sans la pluie, ce sera dur de passer en Q3

partages
commentaires
Toro Rosso : Sans la pluie, ce sera dur de passer en Q3
Par : Fabien Gaillard
13 avr. 2018 à 08:44

Une semaine après un résultat retentissant lors du Grand Prix de Bahreïn de F1, Toro Rosso a débuté la manche chinoise au coeur du peloton.

Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Franz Tost, directeur de Toro Rosso, en conférence de presse
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13 Honda

Après avoir été hors des points à la régulière à Melbourne et "meilleur des autres" à Sakhir, la petite Scuderia cherche encore à déterminer son réel niveau de performance à Shanghai. Et pour le moment, il semble que Pierre Gasly et Brendon Hartley doivent se contenter de lutter en fond de top 10 voire en dehors.

Les deux hommes, respectivement 12e et 15e des EL2, sont englués dans un groupe qui voit McLaren, Force India, STR et Williams se tenir en une demi-seconde. Et pour Franz Tost, le directeur de l'écurie de Faenza, il sera difficile d'atteindre les dix premières places, au moins ce samedi après-midi, mais pas tout à fait impossible.

"Bien sûr, les qualifications vont être intéressantes. Sans la pluie, ce sera dur pour nous de passer en Q3, mais si nous améliorons le troisième secteur, c'est possible", a déclaré l'Autrichien pour Sky Sports, avant d'analyser plus globalement le début de saison de Toro Rosso.

"Je dois dire que jusqu'à présent, nous sommes assez compétitifs, nous faisons des progrès. Nous avons des évolutions pour les prochaines courses et j'ai très bon espoir que nous marquions des points en permanence."

"Il n'y a pas de raison de ne pas faire la fête ! Nous avons fini quatrième, certes avec un peu de chance, car trois voitures ont abandonné chez les top teams, mais c'était un grand succès ! C'était un premier pas et j'espère que nous allons continuer ainsi."

Quant aux performances de Hartley, qui semble légèrement en retrait vis-à-vis de Gasly, Tost se veut rassurant et ne verse pas dans l'urgence, mettant notamment en avant une différence d'approche liée au passé récent des deux pilotes : "Brendon n'était qu'à un dixième de la Q3 à Bahreïn. Il faut peut-être encore deux ou trois courses, mais il a déjà le rythme, ça ne m'inquiète pas."

"Cela prend un peu de temps. Il vient du LMP1, c'est une voiture complètement différente avec des pneus Michelin complètement différents. Il doit s'y habituer. Pierre vient du GP2, où ils utilisent les pneus Pirelli. Il a fait beaucoup de tests avec Red Bull Racing et nous, donc les nouvelles Formule 1 lui sont bien plus familières. Cependant, Brendon fait de grands pas en avant, et je suis sûr qu'il sera très bientôt au niveau de Pierre."

Prochain article Formule 1
Red Bull (encore) condamné à miser sur les longs relais

Article précédent

Red Bull (encore) condamné à miser sur les longs relais

Article suivant

Vettel mitigé dans sa quête de réglages parfaits

Vettel mitigé dans sa quête de réglages parfaits

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Lieu Shanghai International Circuit
Pilotes Brendon Hartley , Pierre Gasly
Équipes Toro Rosso
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Réactions