Le deuxième baquet Toro Rosso pas attribué avant décembre ?

Toro Rosso s'attend à ce que Red Bull ne prenne pas de décision définitive pour le deuxième baquet de l'écurie italienne avant le mois de décembre au plus tôt.

Le deuxième baquet Toro Rosso pas attribué avant décembre ?
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Toro Rosso.
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Franz Tost, directeur, Scuderia Toro Rosso, en conférence de presse
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso

Toro Rosso a officialisé le mois dernier le retour de Daniil Kvyat pour la saison 2019, à la place de Pierre Gasly, promu chez Red Bull. Depuis, l'incertitude demeure quant à l'identité du second pilote de l'équipe de Faenza, une épée de Damoclès s'étant installée au-dessus de la tête de Brendon Hartley quasiment depuis le début de l'année.

Le Néo-Zélandais estime prouver sa valeur et mériter de conserver sa place, mais Red Bull a déjà étudié d'autres options. La plus sérieuse d'entre elles mène à Alexander Albon, à tel point que celui-ci s'est retrouvé dans une position inconfortable chez Nissan e.dams, qui l'a enrôlé pour la prochaine campagne de Formule E mais ne l'a pas aligné lors des essais officiels d'avant-saison il y a quelques jours.

Lire aussi :

La complexité de la situation, tout comme l'absence de décision définitive du côté de Red Bull, pourrait mener à une attente plus longue que prévu. "Il faut finir la saison pour avoir une visibilité claire de la situation", explique Franz Tost, directeur de Toro Rosso. "En décembre, Red Bull décidera du line-up Toro Rosso."

L'Autrichien a par ailleurs refusé de faire le moindre commentaire sur les négociations concernant Alexander Albon, faisant remarquer qu'elles étaient "confidentielles" et qu'il n'était pas nécessaire d'en exposer publiquement les détails. 

Consultant spécial de Red Bull, Helmut Marko a récemment mis la pression sur Brendon Hartley en rappelant qu'il devait battre son coéquipier pour maximiser ses chances de rester en 2019. Le vainqueur des 24 Heures du Mans 2017 s'est exécuté à Austin en prenant la neuvième place, à la faveur des disqualifications d'Esteban Ocon et Kevin Magnussen, et doit désormais poursuivre sur cette lancée.

"Il a fait une bonne course à Austin, mais si l'on regarde les classements, il a quatre points et Pierre en a 28", rappelle Franz Tost. "Ça veut dire qu'il doit améliorer ses performances s'il veut rester dans l'équipe."

partages
commentaires
Wolff : Pour Ocon, "mieux vaut peut-être rester sur la touche"

Article précédent

Wolff : Pour Ocon, "mieux vaut peut-être rester sur la touche"

Article suivant

EL2 - Red Bull impressionne, Renault étonne, l'hypertendre inquiète

EL2 - Red Bull impressionne, Renault étonne, l'hypertendre inquiète
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021