Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Vasseur : "Le pire scénario" pour Leclerc serait de penser à Ferrari

partages
commentaires
Vasseur : "Le pire scénario" pour Leclerc serait de penser à Ferrari
Par :
18 avr. 2018 à 16:14

Directeur de l'écurie Sauber, Frédéric Vasseur conseille à Charles Leclerc de ne pas trop penser à son avenir chez Ferrari, ce qui semble déjà être en parfaite adéquation avec l'état d'esprit du Monégasque.

Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Frederic Vasseur, Sauber, Team Principal et Charles Leclerc, Sauber
Charles Leclerc, Sauber C37 Ferrari, en lutte avec Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes
Charles Leclerc, Sauber C37 au stand
Charles Leclerc, Ferrari SF70H
Charles Leclerc, Ferrari SF70H
Charles Leclerc, Ferrari SF70H
Charles Leclerc, Ferrari SF70H

Fer de lance de la Ferrari Driver Academy, Champion GP3 2016 et F2 2017, Charles Leclerc est déjà évoqué comme un potentiel successeur à Kimi Räikkönen chez Ferrari dans un avenir plus ou moins lointain.

Alors que Leclerc vient d'entamer sa première saison en Formule 1 chez Sauber, Frédéric Vasseur pense que son poulain ne tombera pas dans le piège que représentent les sirènes d'un volant dans un top team.

"Nous avons une discussion quotidienne [avec Ferrari] au sujet de la situation de l'équipe, des pilotes, etc, mais je pense que Charles doit se concentrer sur le travail au jour le jour", déclare Vasseur. "Le pire scénario pour lui serait de se focaliser sur ce qui pourrait arriver en 2020, c'est la mauvaise attitude. Il doit se concentrer sur le travail en cours avec les ingénieurs Sauber et ne pas penser à Ferrari. C'est une attitude importante, et je pense que c'est la sienne."

"Je n'ai pas besoin de lui mettre trop de pression sur les épaules. Il doit obtenir des résultats, mais le plus important pour moi, c'est qu'il doit montrer pouvoir s'améliorer durant la saison, plus ou moins comme nous. Nous savons où nous nous situons, et le plus important est de progresser constamment durant la saison. Mais je ne m'inquiète pas trop pour Charles, car il a la bonne attitude. Il se met la pression plus qu'il ne la met à l'équipe, pour essayer d'améliorer son pilotage. Il a une attitude très positive."

Toujours appliqué et raisonnable, Leclerc est quant à lui bien décidé à accomplir sa tâche sans se laisser distraire par les attentes de Ferrari.

"Je suis sûr qu'ils vont m'observer", commente le Monégasque pour Motorsport.com. "D'un autre côté, je n'ai pas d'objectif clair pour moi-même. Je pense qu'ils attendent de moi des performances. Je dois me concentrer sur moi-même et faire le meilleur travail possible pour Alfa Romeo Sauber, en espérant que Ferrari soit satisfait de mon travail."

Quant au besoin de faire la part des choses et à son avenir, Leclerc conclut : "Pour moi, c'est très facile. Ferrari me paraît si loin, en réalité. La F1 était le premier rêve, le second était d'être un jour chez Ferrari. Le dernier est d'être Champion du monde un jour."

"Quand j'étais en F2, la F1 me paraissait irréelle. Maintenant que j'y suis, je ne pense même pas à Ferrari car pour moi, ce n'est pas possible pour l'instant. Je dois faire mes preuves ici. C'est une catégorie différente et une grande marche à monter depuis la Formule 2. Je dois faire mes preuves auprès de tout le monde en F1, et après ça, je commencerai à réfléchir et à espérer une possibilité ailleurs, mais pour l'instant, je dois juste faire mes preuves."

Propos recueillis par Scott Mitchell

 
Article suivant
Ce "problème fondamental" que doit régler Force India

Article précédent

Ce "problème fondamental" que doit régler Force India

Article suivant

Sainz : Abiteboul et Marko sont "très durs et très directs"

Sainz : Abiteboul et Marko sont "très durs et très directs"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Charles Leclerc
Auteur Scott Mitchell