Verstappen : "Tout va bien entre Daniel et moi"

L'accrochage entre Max Verstappen et Daniel Ricciardo à Bakou a beaucoup fait parler, mais la tendance est désormais à l'apaisement chez Red Bull Racing.

Verstappen : "Tout va bien entre Daniel et moi"
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, en lutte avec Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 en lutte
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing lors de la séance d'autographes
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 se crashent
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
La voiture endommagée de Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 est ramenée au stand
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 se crashent
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 se crashent
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

Max Verstappen et Daniel Ricciardo ont bataillé avec acharnement tout au long du Grand Prix d'Azerbaïdjan avant de s'accrocher spectaculairement au 40e tour, tous deux contraints à l'abandon alors qu'ils jouaient le podium.

Les dirigeants de Red Bull n'ont pas hésité un instant à dire que leurs deux pilotes étaient en tort et ont exigé qu'ils présentent leurs excuses aux 740 employés de l'écurie.

S'exprimant sur Servus TV, une chaîne qui appartient à Red Bull, Verstappen a tenu à déclarer que son entente avec son coéquipier était au beau fixe.

"Nous en avons parlé, évidemment", reconnaît Verstappen. "Tout va parfaitement bien entre Daniel et moi. Nous sommes tous deux conscients que ce qui s'est passé n'est pas bon pour l'équipe. Nous avions déjà connu des batailles acharnées, mais tout allait bien. C'était dur mais fair-play."

"Maintenant, nous devons clairement aller à Milton Keynes présenter nos excuses à l'équipe. Mais il faut rester positifs, car je pense que nous avons une très belle opportunité qui arrive à Barcelone. Nous avons beaucoup d'évolutions sur la voiture, ça se présente vraiment bien."

Lorsqu'il lui est demandé si sa relation avec Ricciardo est comparable avec la rivalité jadis entretenue par Lewis Hamilton et Nico Rosberg chez Mercedes, Verstappen répond : "Non, non. Nous nous sommes beaucoup parlé après l'accident. Nous étions très déçus tous les deux. Je ne crois pas que ça va changer notre relation."

Des consignes d'équipe ?

Verstappen a bien appris sa leçon : l'écurie passe avant tout. "Il est très mauvais pour l'équipe d'avoir perdu tant de points", poursuit-il. "S'accrocher avec son coéquipier n'est pas acceptable. Cela ne doit pas se reproduire. On ne peut pas s'accrocher avec son coéquipier. Les accidents peuvent arriver, mais pas avec son coéquipier."

Les dirigeants de Red Bull Racing ont déclaré ne pas souhaiter imposer des consignes d'équipe mais attendre de leurs pilotes qu'ils soient responsables. Pas plus tôt que l'an dernier, Force India avait sifflé la fin des hostilités entre Sergio Pérez et Esteban Ocon suite à plusieurs collisions entre les bolides roses, leur interdisant de se battre en piste.

Lorsqu'il lui est demandé si un tel scénario l'inquiète, Verstappen répond : "Oui, mais je ne pense pas que nous en soyons là. Nous devons réfléchir en pensant à toute l'équipe, ce que nous n'avons pas fait à la fin de cette course."

Les deux pilotes ont posté une vidéo sur Twitter ce mardi pour déclarer leur intention d'aller de l'avant. Celle de Ricciardo a été filmée dans le simulateur de Red Bull à Milton Keynes ; il exhortait ses collègues à rester optimistes, indiquant que Bakou serait oublié en cas de victoire à Barcelone et à Monaco. Cette vidéo n'est toutefois plus disponible.

partages
commentaires
Magnussen est "absolument" prêt à "mettre sa vie en jeu"
Article précédent

Magnussen est "absolument" prêt à "mettre sa vie en jeu"

Article suivant

L'avenir d'un potentiel Grand Prix de Miami bientôt décidé

L'avenir d'un potentiel Grand Prix de Miami bientôt décidé
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021