Vettel admet un petit manque d'audace dans son dernier run

En l'absence de Lewis Hamilton en Q3, le pilote Ferrari paraissait le mieux placé pour décrocher la pole position à Interlagos, jusqu'à ce que Valtteri Bottas ne vienne le déloger.

Vettel admet un petit manque d'audace dans son dernier run
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, aux stands
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Riccardo Adami, ingénieur de course Ferrari et Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, au stand

En pole provisoire après le premier run de la Q3, Sebastian Vettel pensait bien tenir une deuxième pole position consécutive. Mais le pilote allemand n'est pas parvenu à améliorer sa marque lors du deuxième passage, quand dans le même temps Valtteri Bottas a fait mouche, pour finalement s'emparer de la pole pour 38 petits millièmes d'avance !

L'occasion était belle pour Ferrari, alors que Lewis Hamilton a été éliminé dès la Q1 après avoir été victime d'une sortie de piste. Malheureusement pour la Scuderia, la Flèche d'Argent rescapée a pris la relève avec brio. Si Sebastian Vettel estime que cette séance de qualifications n'était finalement "pas trop mal", il nourrira sans doute quelques regrets, d'autant qu'il a le sentiment de ne pas avoir attaqué autant qu'il aurait pu. 

"Il ne s'agissait pas de la course mais des qualifications", lance-t-il en guise d'avertissement pour dimanche. "Pour demain, ça va. J'adore être devant, c'était serré. Je n'ai pas osé freiner tard au premier virage dans mon dernier tour, j'ai perdu du temps."

"Ce n'était pas si mal, j'étais content de mon premier tour. Je pense que c'était correct. Trois centièmes, on se dit toujours qu'il y a un endroit où on aurait pu les avoir. Pour demain, les longs relais sont bons, donc nous pouvons faire une bonne course."

La lutte pour le titre définitivement pliée depuis Mexico, le quadruple Champion du monde a tout de même un rang à tenir pour s'assurer de terminer deuxième du championnat. Et son concurrent n'est autre que le poleman du jour, face à qui il devra lutter tout en se méfiant d'un Max Verstappen disposant d'une Red Bull toujours plus efficace en course qu'en qualifications. 

Une deuxième place importante au championnat ? "Très !" assure l'Allemand. "Nous préférerions finir premier, mais nous allons nous assurer de finir au moins deuxième. C'est ça la course, l'objectif est de gagner, mais il est important de marquer des points dans la bataille pour la deuxième place."

partages
commentaires
Räikkönen peu locace sur sa troisième place sur la grille
Article précédent

Räikkönen peu locace sur sa troisième place sur la grille

Article suivant

Bottas, la pole qui tombe à pic

Bottas, la pole qui tombe à pic
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021