Formule 1
C
GP de Bahreïn
28 mars
EL1 dans
58 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
81 jours
09 mai
Prochain événement dans
99 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
130 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
138 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
155 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
172 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
186 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
214 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
221 jours
12 sept.
Course dans
228 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
242 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
246 jours
10 oct.
Course dans
256 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
271 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
278 jours

Vettel pourra-t-il à nouveau combattre le "requin affamé" Alonso ?

partages
commentaires
Vettel pourra-t-il à nouveau combattre le "requin affamé" Alonso ?
Par :

Rivaux dans la première moitié des années 2010, Sebastian Vettel et Fernando Alonso croiseront probablement à nouveau le fer en 2021...

La troisième configuration de piste disponible à Bahreïn, qui n'a pas été retenue cette année, fut en 2010 le théâtre d'un retour historique. Fernando Alonso y avait décroché la victoire pour ses débuts avec Ferrari, et il ne s'agissait alors que de la deuxième victoire en 18 mois pour la Scuderia. Le tandem entre l'Espagnol et l'écurie italienne avait débuté à la perfection, à l'instar de ce qu'avait fait Kimi Räikkönen en 2007 avec Ferrari, ce qui l'avait aidé à décrocher le titre mondial pour un petit point en fin d'année. Ses impressionnants débuts, Alonso les a fait fructifier avec un championnat solide mais comme nous le savons tous, Fernando et Ferrari ont vécu un véritable cauchemar lors de la finale à Abu Dhabi, coincés derrière la Renault de Vitaly Petrov et laissant Sebastian Vettel s'adjuger le titre.

Tout au long des quatre conquêtes mondiales de Vettel, la rivalité a été intense et les choses ont bien failli tourner à l'avantage d'Alonso en 2012, l'Allemand ne sauvant la mise qu'au prix d'une belle remontée au volant d'une monoplace endommagée au Brésil. Il y avait toujours entre eux un élément de friction, qui pourrait en partie remonter à une autre course décisive dans l'attribution du titre, en 2007, quand Seb n'en était qu'à ses débuts. Dans des conditions horribles et détrempées à Fuji, Alonso tentait désespérément de rester au contact de l'autre pilote McLaren (et leader du championnat) qu'était Lewis Hamilton. Les projections atténuaient la visibilité, les rétroviseurs étaient embués et Fernando partit à la faute devant la Toro Rosso de Vettel. Il y avait eu contact, Alonso était parti en tête-à-queue avant de repartir, mais quelques tours plus tard c'était l'incident de trop, peut-être provoqué par les dégâts sur sa monoplace. Lewis s'imposa tandis que Vettel se mit tout seul dans l'embarras en s'accrochant avec Mark Webber sous régime de voiture de sécurité.

EL3 - Verstappen sort du bois malgré un DRS instable

Article précédent

EL3 - Verstappen sort du bois malgré un DRS instable

Article suivant

Qualifs - 98e pole pour un Hamilton intouchable

Qualifs - 98e pole pour un Hamilton intouchable
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Sebastian Vettel
Équipes Renault F1 Team , Racing Point
Auteur Ben Edwards