Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
101 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
108 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
143 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
157 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
185 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
192 jours
12 sept.
Course dans
199 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
213 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
216 jours
10 oct.
Course dans
227 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
241 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
248 jours
07 nov.
Course dans
255 jours

Qualifs - 98e pole pour un Hamilton intouchable

Lewis Hamilton peut encore atteindre la barre symbolique des 100 pole positions en carrière cette saison grâce à une impressionnante performance au Grand Prix de Bahreïn, où il n'a jamais été menacé en qualifications.

partages
commentaires
Qualifs - 98e pole pour un Hamilton intouchable

Q1 - Russell se sauve, encore une fois

Max Verstappen a lancé les hostilités dans la nuit bahreïnie avec un 1'28"885 en pneus tendres, lui qui était déjà le plus rapide en Essais Libres 3. Le DRS de la Red Bull était désormais réparé.

Lire aussi :

La plupart des pilotes ont patienté et ont pris la piste à onze minutes du drapeau à damier, et Lewis Hamilton a d'emblée relégué Verstappen à une demi-seconde, tournant en 1'28"343. Valtteri Bottas n'a pas su rivaliser avec son coéquipier, auteur d'un temps de 1'28"767, alors que Pierre Gasly et Carlos Sainz étaient à moins d'un dixième de Verstappen, Sergio Pérez et Esteban Ocon se trouvant deux dixièmes plus loin.

Comme en EL3, Antonio Giovinazzi a impressionné avec le 13e chrono provisoire, alors que les Williams, les Haas et l'autre Alfa Romeo étaient dans la zone rouge, Nicholas Latifi dernier à une demi-seconde de son coéquipier George Russell. Gêné par un groupe de voitures dans son tour, Charles Leclerc était également menacé, 15e, derrière Lance Stroll, qui a roulé en mediums et non en tendres.

Tous les pilotes en fond de classement ont amélioré en fin de séance, notamment Stroll, qui a pris la deuxième place en 1'28"679 devant Alexander Albon, 1'28"732. Russell est parvenu à se sauver avec une très belle 14e place en 1'29"294, devançant Latifi de près d'une seconde. Le Canadien était éliminé, tout comme Giovinazzi, Kimi Räikkönen, Kevin Magnussen et Romain Grosjean. "J'ai trop attaqué. Je voulais me faire plaisir, mais cette voiture ne permet pas de prendre du plaisir", a déploré le Français à la radio.

Éliminés en Q1 : Giovinazzi, Räikkönen, Magnussen, Grosjean, Latifi

Q2 - Les Ferrari dehors

Tous les concurrents ont pris la piste en mediums au début de la Q2, à l'exception des AlphaTauri en tendres et de Russell, resté au stand. L'objectif était évidemment de prendre le départ de la course avec ce composé, la réglementation imposant aux pilotes accédant à la Q3 de chausser les pneus utilisés en Q2. Cependant, personne n'a pu réaliser de tour chronométré, car Sainz est parti en tête-à-queue au premier virage, manifestement victime d'un problème technique. Il n'a pu repartir, et le drapeau rouge a été agité.

Il ne restait que neuf minutes au compteur quand le feu est passé au vert. Encore une fois, Verstappen a signé le premier chrono, et pas des moindres : un 1'28"025, le meilleur temps du week-end jusque-là. Mais cette marque n'a pas résisté au premier assaut de Hamilton, qui a établi un nouveau record du circuit : 1'27"586 ! Bottas n'a pu faire mieux que 1'28"063. Albon, Lando Norris et Pérez étaient à plus d'une seconde et ont dû reprendre la piste par la suite, les deux premiers en tendres, le troisième en mediums rodés ; les autres ont attendu la toute fin de séance pour faire un tour chronométré.

Les mediums ont donc été privilégiés par l'ensemble du plateau, à l'exception d'Albon, Norris et Russell. Contre toute attente, les chronos en fin de séance étaient particulièrement médiocres, et AlphaTauri a placé ses deux monoplaces en Q3, de justesse, aux dépens des Ferrari, de Stroll, de Russell et, évidemment, de Sainz.

Éliminés en Q2 : Vettel, Leclerc, Stroll, Russell, Sainz

Q3 - Hamilton sans rival

Le début de la Q3 a été le théâtre de stratégies différentes : Daniel Ricciardo, Albon, Norris et Daniil Kvyat en tendres rodés, les autres en tendres neufs. Sans surprise, les pilotes en pneus rodés fermaient la marche. Hamilton a échoué à un dixième de son propre record du circuit, auteur d'un 1'27"677, mais c'était quand même la pole position provisoire, devant Verstappen (1'27"823) et Bottas (1"27"921). Pérez était dans un no man's land en 1'28"470, Gasly menant le reste du classement en 1'28"814.

Si le moindre doute existait encore, Hamilton y a mis un terme en améliorant le record du circuit, en 1'27"264 ! Bottas (1"27"553) et Verstappen (1'27"678) étaient impuissants. Tous les pilotes étaient en pneus neufs pour ce dernier run, et Albon s'est hissé au quatrième rang de justesse, à six dixièmes de son coéquipier. Pérez était le meilleur des autres, devançant Ricciardo, Ocon et Gasly d'un souffle. Norris et Kvyat complétaient le top 10.

Bahrain Grand Prix de Bahreïn - Qualifications

Q1

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'28.343  
2 Canada Lance Stroll Racing Point 1'28.679 0.336
3 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'28.732 0.389
4 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'28.767 0.424
5 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'28.885 0.542
6 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'28.971 0.628
7 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 1'28.975 0.632
8 Australia Daniel Ricciardo Renault 1'29.005 0.662
9 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'29.137 0.794
10 Germany Sebastian Vettel Ferrari 1'29.142 0.799

Q2

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'27.586  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'28.025 0.439
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'28.063 0.477
4 Australia Daniel Ricciardo Renault 1'28.648 1.062
5 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'28.749 1.163
6 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'28.877 1.291
7 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1'28.894 1.308
8 France Esteban Ocon Renault 1'28.937 1.351
9 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 1'28.944 1.358
10 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'29.008 1.422

Q3

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'27.264  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'27.553 0.289
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'27.678 0.414
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'28.274 1.010
5 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1'28.322 1.058
6 Australia Daniel Ricciardo Renault 1'28.417 1.153
7 France Esteban Ocon Renault 1'28.419 1.155
8 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'28.448 1.184
9 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'28.542 1.278
10 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 1'28.618 1.354

Vettel pourra-t-il à nouveau combattre le "requin affamé" Alonso ?

Article précédent

Vettel pourra-t-il à nouveau combattre le "requin affamé" Alonso ?

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix de Bahreïn

La grille de départ du Grand Prix de Bahreïn
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Qualifs
Lieu Bahrain International Circuit
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021