Vettel convaincu que Leclerc sera rapide d'emblée

Si Charles Leclerc conserve l'humilité qui est sa marque de fabrique, son nouveau coéquipier Sebastian Vettel est convaincu qu'il ne tardera pas à être performant chez Ferrari.

Vettel convaincu que Leclerc sera rapide d'emblée

Champion GP3 et F2 avant son arrivée en Formule 1, Charles Leclerc a fait forte impression lors de sa première campagne dans l'élite. Alors chez Sauber, il a dominé son expérimenté coéquipier Marcus Ericsson et a marqué 39 points qui ont fortement contribué à la huitième place de l'écurie suisse au classement général.

Lire aussi :

Ces performances remarquées ont incité Ferrari, dont Leclerc était le protégé depuis plusieurs années, à le titulariser dès 2019 à la place de Kimi Räikkönen, qui avait toujours été battu par son coéquipier au championnat depuis son retour à la Scuderia en 2014 – et souvent avec un large écart.

Mais lorsqu'il est demandé à Sebastian Vettel si ce sera plus serré avec Leclerc après avoir été "clairement plus rapide" que Räikkönen, le quadruple Champion du monde tempère : "Je ne sais pas si ça a toujours été si clair que ça. Quand on est coéquipiers, on voit exactement ce que fait l'autre pilote, et je pense qu'avec Kimi, ça a très bien fonctionné ces dernières années. Je pense que nous avions une sensation similaire au volant."

Sebastian Vettel, Ferrari et Kimi Raikkonen, Ferrari

Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel

"Maintenant, Charles est là et je pense qu'il sera très rapide, aucun doute là-dessus. Je m'attends à ce qu'il apprenne très vite. On verra. En termes de style de pilotage, je l'ai vu en action mais c'est toujours différent quand on n'est pas aussi proches que des coéquipiers. On verra, mais le principal est de travailler en équipe. En piste, je n'ai pas besoin de rappeler à Charles qu'il veut être plus rapide que moi, et c'est pareil de mon côté. C'est normal."

Lire aussi :

Quant à Leclerc, qui pourrait devenir le premier vainqueur en Grand Prix monégasque de l'Histoire mais aussi le premier nouveau vainqueur depuis Valtteri Bottas il y a deux ans, il préfère, comme à son habitude, garder les pieds sur terre.

"Quand est-ce que je m'attends à remporter ma première victoire ? Je ne vais pas répondre à ça", indique le jeune homme de 21 ans. "Ça viendra quand ça viendra. Ce qui est sûr, c'est que je me suis préparé au maximum pendant l'intersaison pour être prêt pour l'Australie. Physiquement et mentalement, c'est un grand challenge pour moi, j'ai beaucoup à apprendre."

Ferrari SF90

Ferrari SF90

Vettel confirme son avenir chez Ferrari

Sebastian Vettel a également été interrogé sur son avenir également. Titré à quatre reprises chez Red Bull, l'Allemand avait quitté l'écurie à destination de Ferrari pour la saison 2015, rejoignant ainsi l'équipe de son héros d'enfance Michael Schumacher, mais ce pari n'a toujours pas abouti sur un titre mondial.

Lorsqu'il lui est demandé si sa présence à Maranello en 2020 dépend du résultat de la campagne à venir, la réponse est claire : "Il est de notoriété publique que mon contrat va jusqu'à 2020, donc ne vous attendez pas à autre chose !"

"Je suis très heureux ici. Mon objectif est évidemment de remporter le championnat. Je pense que nous n'en étions pas aussi proches que voulu [en 2018], donc il reste du travail à faire, et j'ai le sentiment que c'est ma mission et la raison pour laquelle je suis là, pour moi-même, pour l'équipe. Bien sûr, j'aime piloter, j'adore ça, j'ai une grande passion pour le pilotage. J'ai aussi une grande passion pour cette écurie, pour Ferrari, qui a été une source d'inspiration au fil de mon enfance. Ce pour quoi je suis là est très clair à mes yeux."

Propos recueillis par Robert Chinchero

partages
commentaires
Ricciardo a fait ses débuts au volant de la Renault
Article précédent

Ricciardo a fait ses débuts au volant de la Renault

Article suivant

Giovinazzi se sent "chanceux" de faire équipe avec Räikkönen

Giovinazzi se sent "chanceux" de faire équipe avec Räikkönen
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021