Wolff critique les circuits actuels, des "parkings de supermarché"

Les circuits de Formule 1 modernes ne font toujours pas l'unanimité, en témoignent les propos de Toto Wolff et de Carlos Sainz.

Wolff critique les circuits actuels, des "parkings de supermarché"

Les circuits de Formule 1 ont grandement évolué au fil du temps, et pas forcément en bien, estiment certains acteurs du paddock. Les pelouses et bacs à gravier entourant la piste ont progressivement laissé place à des dégagements en asphalte, bien moins rudes en cas d'erreur, qui ont l'avantage de diminuer le nombre d'accidents pour ainsi améliorer la sécurité et réduire les coûts.

Cependant, trouver la limite y devient alors bien plus facile. Le contraste est immense avec les pistes old-school que la Formule 1 a découvertes ou redécouvertes cette saison après avoir vu son calendrier chamboulé par la pandémie de COVID-19 : le Mugello, le Nürburgring, Portimão, Imola… autant de circuits où une faute de pilotage est rarement pardonnée. Acteurs du paddock et fans auraient aimé voir certains d'entre eux rester au programme de la F1 l'an prochain, mais pour l'instant, ce n'est pas le cas. Toto Wolff en est déçu.

Lire aussi :

"Je me suis toujours exprimé sans réserve sur mon désaccord avec la direction empruntée en courant sur des parkings de supermarché surdimensionnés", déclare le directeur de Mercedes AMG F1. "Cela enlève le facteur du pilote et de son talent."

"J'aime vraiment courir à Imola, au Mugello – sur les circuits où l'on est véritablement pénalisé si l'on fait une erreur. Il faut remettre des bacs à gravier pour assurer que quand on sort de la piste, on ne puisse pas revenir sans les moindres dégâts sur la voiture. On peut adapter la plupart des circuits à ces standards, mais ces pistes classiques et historiques auront toujours une âme."

"On peut dire que parmi les circuits modernes, Bahreïn a aussi une âme, nous y allons depuis longtemps et ils sont des partenaires loyaux depuis longtemps. Peut-être que nous devons juste adapter ces circuits précisément de la manière que j'ai décrite. Encore une fois, je ne suis pas designer de circuit, je vous donne juste mon feedback en tant qu'ancien pilote, selon les images TV que j'ai vues au Mugello, à Portimão et à Imola."

Toto Wolff sait de quoi il parle : dans sa jeunesse, il a effectivement couru en Formule Ford et en GT. L'avis des pilotes actuels est néanmoins encore plus pertinent, par exemple celui de Carlos Sainz.

Des étincelles sortent de la monoplace de Carlos Sainz Jr., McLaren MCL35

Le pilote McLaren s'insurge notamment d'une politique mise en œuvre par la direction de course aux récentes 24 Heures de Spa-Francorchamps : les limites de la piste ne faisaient pas l'objet de restrictions, et les dégagements en asphalte sont donc devenus partie intégrante du circuit, les pilotes se rapprochant par exemple du mur le plus possible à la sortie de l'Arrêt de Bus.

"La piste de Spa a complètement changé, quand on voit ce que faisaient les gars et la piste où ils roulaient", déplore Sainz. "Ça n'avait rien à voir avec la piste de Spa où l'on roule normalement. Cela montre juste que les circuits, à mon avis, sont allés trop loin. On dirait que Spa a déjà réagi en dépensant 80 millions pour remettre des graviers."

"Je pense donc vraiment que beaucoup de circuits où nous allons vont finir par se rendre compte de ce qu'ils ont fait, avec la FIA – qu'ils se sont trompés en se débarrassant des graviers, en se débarrassant de l'herbe et en se débarrassant des éléments naturels que les pilotes évitent quand ils dépassent la limite et sortent large. J'espère que Spa servira d'exemple."

Propos recueillis par Luke Smith et Jonathan Noble

partages
commentaires

Voir aussi :

EL1 - Verstappen juste devant Bottas, Hamilton reprend en douceur

Article précédent

EL1 - Verstappen juste devant Bottas, Hamilton reprend en douceur

Article suivant

Pourquoi les anciennes F1 ont l'air plus rapides à la télé

Pourquoi les anciennes F1 ont l'air plus rapides à la télé
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021