Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
101 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
108 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
143 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
157 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
185 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
192 jours
12 sept.
Course dans
199 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
213 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
216 jours
10 oct.
Course dans
227 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
241 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
248 jours
07 nov.
Course dans
255 jours

Wolff critique les circuits actuels, des "parkings de supermarché"

Les circuits de Formule 1 modernes ne font toujours pas l'unanimité, en témoignent les propos de Toto Wolff et de Carlos Sainz.

partages
commentaires
Wolff critique les circuits actuels, des "parkings de supermarché"

Les circuits de Formule 1 ont grandement évolué au fil du temps, et pas forcément en bien, estiment certains acteurs du paddock. Les pelouses et bacs à gravier entourant la piste ont progressivement laissé place à des dégagements en asphalte, bien moins rudes en cas d'erreur, qui ont l'avantage de diminuer le nombre d'accidents pour ainsi améliorer la sécurité et réduire les coûts.

Cependant, trouver la limite y devient alors bien plus facile. Le contraste est immense avec les pistes old-school que la Formule 1 a découvertes ou redécouvertes cette saison après avoir vu son calendrier chamboulé par la pandémie de COVID-19 : le Mugello, le Nürburgring, Portimão, Imola… autant de circuits où une faute de pilotage est rarement pardonnée. Acteurs du paddock et fans auraient aimé voir certains d'entre eux rester au programme de la F1 l'an prochain, mais pour l'instant, ce n'est pas le cas. Toto Wolff en est déçu.

Lire aussi :

"Je me suis toujours exprimé sans réserve sur mon désaccord avec la direction empruntée en courant sur des parkings de supermarché surdimensionnés", déclare le directeur de Mercedes AMG F1. "Cela enlève le facteur du pilote et de son talent."

"J'aime vraiment courir à Imola, au Mugello – sur les circuits où l'on est véritablement pénalisé si l'on fait une erreur. Il faut remettre des bacs à gravier pour assurer que quand on sort de la piste, on ne puisse pas revenir sans les moindres dégâts sur la voiture. On peut adapter la plupart des circuits à ces standards, mais ces pistes classiques et historiques auront toujours une âme."

"On peut dire que parmi les circuits modernes, Bahreïn a aussi une âme, nous y allons depuis longtemps et ils sont des partenaires loyaux depuis longtemps. Peut-être que nous devons juste adapter ces circuits précisément de la manière que j'ai décrite. Encore une fois, je ne suis pas designer de circuit, je vous donne juste mon feedback en tant qu'ancien pilote, selon les images TV que j'ai vues au Mugello, à Portimão et à Imola."

Toto Wolff sait de quoi il parle : dans sa jeunesse, il a effectivement couru en Formule Ford et en GT. L'avis des pilotes actuels est néanmoins encore plus pertinent, par exemple celui de Carlos Sainz.

Des étincelles sortent de la monoplace de Carlos Sainz Jr., McLaren MCL35

Le pilote McLaren s'insurge notamment d'une politique mise en œuvre par la direction de course aux récentes 24 Heures de Spa-Francorchamps : les limites de la piste ne faisaient pas l'objet de restrictions, et les dégagements en asphalte sont donc devenus partie intégrante du circuit, les pilotes se rapprochant par exemple du mur le plus possible à la sortie de l'Arrêt de Bus.

"La piste de Spa a complètement changé, quand on voit ce que faisaient les gars et la piste où ils roulaient", déplore Sainz. "Ça n'avait rien à voir avec la piste de Spa où l'on roule normalement. Cela montre juste que les circuits, à mon avis, sont allés trop loin. On dirait que Spa a déjà réagi en dépensant 80 millions pour remettre des graviers."

"Je pense donc vraiment que beaucoup de circuits où nous allons vont finir par se rendre compte de ce qu'ils ont fait, avec la FIA – qu'ils se sont trompés en se débarrassant des graviers, en se débarrassant de l'herbe et en se débarrassant des éléments naturels que les pilotes évitent quand ils dépassent la limite et sortent large. J'espère que Spa servira d'exemple."

Propos recueillis par Luke Smith et Jonathan Noble

Voir aussi :

EL1 - Verstappen juste devant Bottas, Hamilton reprend en douceur

Article précédent

EL1 - Verstappen juste devant Bottas, Hamilton reprend en douceur

Article suivant

Pourquoi les anciennes F1 ont l'air plus rapides à la télé

Pourquoi les anciennes F1 ont l'air plus rapides à la télé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021