Wolff critique les circuits actuels, des "parkings de supermarché"

Les circuits de Formule 1 modernes ne font toujours pas l'unanimité, en témoignent les propos de Toto Wolff et de Carlos Sainz.

Wolff critique les circuits actuels, des "parkings de supermarché"

Les circuits de Formule 1 ont grandement évolué au fil du temps, et pas forcément en bien, estiment certains acteurs du paddock. Les pelouses et bacs à gravier entourant la piste ont progressivement laissé place à des dégagements en asphalte, bien moins rudes en cas d'erreur, qui ont l'avantage de diminuer le nombre d'accidents pour ainsi améliorer la sécurité et réduire les coûts.

Cependant, trouver la limite y devient alors bien plus facile. Le contraste est immense avec les pistes old-school que la Formule 1 a découvertes ou redécouvertes cette saison après avoir vu son calendrier chamboulé par la pandémie de COVID-19 : le Mugello, le Nürburgring, Portimão, Imola… autant de circuits où une faute de pilotage est rarement pardonnée. Acteurs du paddock et fans auraient aimé voir certains d'entre eux rester au programme de la F1 l'an prochain, mais pour l'instant, ce n'est pas le cas. Toto Wolff en est déçu.

Lire aussi :

"Je me suis toujours exprimé sans réserve sur mon désaccord avec la direction empruntée en courant sur des parkings de supermarché surdimensionnés", déclare le directeur de Mercedes AMG F1. "Cela enlève le facteur du pilote et de son talent."

"J'aime vraiment courir à Imola, au Mugello – sur les circuits où l'on est véritablement pénalisé si l'on fait une erreur. Il faut remettre des bacs à gravier pour assurer que quand on sort de la piste, on ne puisse pas revenir sans les moindres dégâts sur la voiture. On peut adapter la plupart des circuits à ces standards, mais ces pistes classiques et historiques auront toujours une âme."

"On peut dire que parmi les circuits modernes, Bahreïn a aussi une âme, nous y allons depuis longtemps et ils sont des partenaires loyaux depuis longtemps. Peut-être que nous devons juste adapter ces circuits précisément de la manière que j'ai décrite. Encore une fois, je ne suis pas designer de circuit, je vous donne juste mon feedback en tant qu'ancien pilote, selon les images TV que j'ai vues au Mugello, à Portimão et à Imola."

Toto Wolff sait de quoi il parle : dans sa jeunesse, il a effectivement couru en Formule Ford et en GT. L'avis des pilotes actuels est néanmoins encore plus pertinent, par exemple celui de Carlos Sainz.

Des étincelles sortent de la monoplace de Carlos Sainz Jr., McLaren MCL35

Le pilote McLaren s'insurge notamment d'une politique mise en œuvre par la direction de course aux récentes 24 Heures de Spa-Francorchamps : les limites de la piste ne faisaient pas l'objet de restrictions, et les dégagements en asphalte sont donc devenus partie intégrante du circuit, les pilotes se rapprochant par exemple du mur le plus possible à la sortie de l'Arrêt de Bus.

"La piste de Spa a complètement changé, quand on voit ce que faisaient les gars et la piste où ils roulaient", déplore Sainz. "Ça n'avait rien à voir avec la piste de Spa où l'on roule normalement. Cela montre juste que les circuits, à mon avis, sont allés trop loin. On dirait que Spa a déjà réagi en dépensant 80 millions pour remettre des graviers."

"Je pense donc vraiment que beaucoup de circuits où nous allons vont finir par se rendre compte de ce qu'ils ont fait, avec la FIA – qu'ils se sont trompés en se débarrassant des graviers, en se débarrassant de l'herbe et en se débarrassant des éléments naturels que les pilotes évitent quand ils dépassent la limite et sortent large. J'espère que Spa servira d'exemple."

Propos recueillis par Luke Smith et Jonathan Noble

partages
commentaires

Voir aussi :

EL1 - Verstappen juste devant Bottas, Hamilton reprend en douceur
Article précédent

EL1 - Verstappen juste devant Bottas, Hamilton reprend en douceur

Article suivant

Pourquoi les anciennes F1 ont l'air plus rapides à la télé

Pourquoi les anciennes F1 ont l'air plus rapides à la télé
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021