Gasly à l’ePrix de New York : "Ça pourrait se faire"

partages
commentaires
Gasly à l’ePrix de New York : "Ça pourrait se faire"
Par :
25 juin 2017 à 08:34

L'éventualité de débuts de Pierre Gasly en Formule E se confirme. Il existe bel et bien une opportunité pour le Français de remplacer le leader du championnat Sébastien Buemi chez Renault e.dams pour l'ePrix de New York.

Sébastien Buemi, Renault e.Dams, devant Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing, au départ de la course
Pierre Gasly, pilote d'essais Red Bull Racing
Nicolas Prost, Renault e.Dams
Pierre Gasly, pilote d'essais Red Bull Racing
Nicolas Prost, Renault e.Dams
Pierre Gasly, Team Mugen
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Pierre Gasly, Team Mugen
Nicolas Prost, Renault e.Dams

Le clash de date entre la manche new-yorkaise de la Formule E et les 6 Heures du Nürburgring en WEC a en effet contraint de nombreux pilotes à choisir entre les deux programmes. En ce qui concerne Sébastien Buemi, il a été réquisitionné par Toyota pour la course d'Endurance en Allemagne et fera donc, sauf surprise de dernière minute, l'impasse sur le prochain ePrix.

Renault e.dams espérait initialement remplacer le Suisse par un certain Scott Speed, qui a une petite expérience de la Formule E et aurait évolué à domicile (bien que New York soit à des milliers de kilomètres de sa Californie natale), mais le projet ne s'est pas concrétisé, et c'est désormais Pierre Gasly qui part favori pour de potentiels débuts dans le championnat tout électrique.

"Ce n'est pas encore confirmé, mais ça pourrait se faire", confirme le protégé de Red Bull pour Motorsport.com. "Il y a une opportunité parce que Buemi ne sait pas encore s'il va courir en WEC ou s'il va faire la Formule E à New York. C'est vraiment bientôt, donc ce serait bien qu'ils me le disent un peu avant le week-end !"

Pierre Gasly n'ayant jamais piloté de Formule E, ce sera une découverte totale s'il doit prendre le volant de la monoplace bleu et jaune aux États-Unis, bien qu'il ait déjà couru en Formule Renault 3.5, en GP2 et en Super Formula tout en testant de nombreuses Formule 1 au fil des ans.

"J'ai un peu parlé à Buemi et il m'a dit que c'était une voiture complètement différente : pas d'aéro, pas d'adhérence avec les pneus, un gros sac à dos à l'arrière parce qu'avec les batteries, la voiture est très étrange à piloter", souligne l'actuel pilote Mugen-Honda au Japon.

"New York en Formule E, c'est très enthousiasmant. Je ne veux pas m'impliquer dans un championnat entier pour l'instant, je veux me concentrer sur la F1, mais ce genre d'opportunités, il faut les saisir, parce qu'on ne sait jamais ce qui arrivera à l'avenir. Je suis sûr que je vais prendre beaucoup de plaisir si ça se fait."

Pas de shakedown

La concrétisation de ce projet poserait toutefois un casse-tête logistique à Gasly : l'ePrix de New York ayant lieu le même week-end que le Grand Prix de Grande-Bretagne, le pilote de réserve Red Bull se doit d'être sur le simulateur jusqu'au vendredi.

"Ils m'ont juste contacté pour savoir si j'étais disponible pour le remplacer, s'ils avaient besoin de quelqu'un", poursuit Gasly au sujet de Renault e.dams. "J'ai vérifié mon calendrier. C'est dur, parce qu'il faut que je sois dans le simulateur le jeudi et le vendredi pour Red Bull, pour Silverstone, donc si ça se fait, j'arriverai à New York le vendredi soir à 23h, je manquerai le shakedown et le briefing des pilotes. On verra comment ça se passe, mais si ça se fait, ce sera la course où j'ai eu le moins de de préparation de ma carrière ! S'ils ont besoin de moi, je ferai de mon mieux."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi et Valentin Khorounzhiy

Motorsport.com s'associe à TAG Heuer pour lancer une série vidéo sur la FIA Formula E

Article précédent

Motorsport.com s'associe à TAG Heuer pour lancer une série vidéo sur la FIA Formula E

Article suivant

La Formule E poursuit sa stratégie d'investissement

La Formule E poursuit sa stratégie d'investissement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes Pierre Gasly
Équipes DAMS
Auteur Benjamin Vinel