Kobayashi pourrait garder son baquet chez Andretti

L'ancien pilote de Formule 1 Kamui Kobayashi pourrait conserver son baquet au sein de l'écurie Andretti en Formule E après ses débuts à Hong Kong le week-end dernier.

Tom Blomqvist, qui courait pour BMW en DTM cette saison, était mentionné sur la liste des engagés de la FIA pour 2017-18 avant le meeting de Hong Kong. Cependant, c'est le pilote Toyota LMP1 Kamui Kobayashi qui a épaulé António Félix da Costa, à la satisfaction du championnat et du principal mécène d'Andretti, MS&AD, une grande compagnie d'assurances japonaise.

Kobayashi n'avait aucune expérience de la Formule E avant le week-end de course, mais s'est qualifié 13e et 16e et a fini 15e et 17e des courses, où il a rencontré des problèmes.

On s'attendait à ce que Blomqvist fasse ses débuts à Marrakech, mais le co-directeur d'équipe Roger Griffiths déclare à Motorsport.com que la performance de Kobayashi "n'a pas rendu la décision plus facile, loin de là".

"Nous avons toujours prévu de faire ce week-end sans faire de promesses à quiconque", explique-t-il. "Nous devons analyser notre prestation, étudier sa performance en qualifications et son rythme de course, sa capacité à économiser l'énergie. Je suis sûr qu'il y aura un certain nombre de coups de téléphone [avec BMW]. Nous savons qu'il veut faire d'autres courses, il faut juste voir comment cela convient à notre programme global."

Andretti doit confirmer ses pilotes pour Marrakech d'ici la fin de l'année. L'équipe a utilisé l'un de ses deux changements de pilote autorisés avec l'arrivée de Kobayashi pour Hong Kong, mais un retour de Blomqvist ne compterait pas comme un deuxième changement.

Directeur de la compétition chez BMW, Jens Marquardt déclare qu'il veut que Blomqvist prenne de l'expérience en Formule E et que "le plus tôt sera le mieux", mais concède que la décision appartient à Andretti.

Comment juger les débuts de Kobayashi ?

Andretti a qualifié le samedi de Kobayashi de "baptême du feu". Après s'être qualifié 13e à neuf dixièmes de Félix da Costa, le Japonais a rencontré un problème de communication radio qui l'a empêché d'utiliser toute son énergie en course, et il a fini la course à une solitaire 15e place, 30 secondes derrière AFDC, qui était sixième.

Dimanche, ça s'est mieux passé. Kobayashi a réduit son déficit sur Félix da Costa à une demi-seconde en qualifications, alors que les chronos se resserraient, mais sans surprise, il lui reste beaucoup à apprendre en conditions de course.

Lors des six derniers tours de son premier relais, Kobayashi est passé d'une perte d'une demi-seconde sur son coéquipier en trois tours à une hémorragie de 4,5 secondes lors des trois boucles suivantes. Ainsi, il était tombé à 25 secondes de Félix da Costa avant de devoir s'arrêter un tour plus tôt que lui pour changer de voiture.

Sa seconde monoplace n'a pas voulu démarrer, si bien que Kobayashi s'est fait prendre un tour et a vu son deuxième relais raccourci, mais il était plus à l'aise dans les dix derniers tours et faisait partie des plus rapides en piste. Est-ce parce qu'il avait un surplus d'énergie en s'étant fait prendre un tour ou parce qu'il avait été trop conservateur au début du relais, c'est difficile à dire.

Les temps forts de Kobayashi ont été suffisants pour rendre la décision d'Andretti pour Marrakech plus difficile que l'équipe ne l'aurait sûrement voulu. S'il revient, son défi sera de retrouver ce niveau en qualifications et lors d'un relais complet en course.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement E-Prix de Marrakech
Circuit Circuit International Automobile Moulay El Hassan
Pilotes Kamui Kobayashi
Équipes Andretti Autosport
Type d'article Actualités