Interview
24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Toyota va flirter avec le record du Mans, selon Buemi

À l'aube de la première séance qualificative des 24 Heures du Mans, Motorsport.com a posé trois questions à Sébastien Buemi, leader du Championnat du monde d'Endurance avec Toyota, dans le paddock sarthois.

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Sébastien Buemi, Toyota Gazoo Racing
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima

Sébastien, comment allez-vous aborder ces qualifications ?

Les qualifications... C'est toujours sympa d'essayer de faire la pole position : c'est un petit avantage, un petit plus, c'est bon pour la gloire, disons. Mais nous, le plus important, c'est que la voiture soit compétitive sur 24 heures.

On va de toute façon faire une ou deux tentatives, je ne sais pas encore quand, on doit encore en discuter ; je pense en Q1 et peut-être en Q3. On va faire une ou deux tentatives pour avoir un chrono de base et pour être sûr d'être classés dans les quatre premiers.

Après, on va se concentrer sur la course, parce que le plus important pour nous, c'est d'avoir une voiture facile à conduire, compétitive sur plusieurs tours. On sait qu'ici, il faut viser quatre ou cinq relais avec les mêmes pneus. C'est sûr qu'une voiture rapide sur un tour, très agressive sur le train avant, qui va donner du chrono, elle risque de ne pas être facile à conduire sur quatre relais. Il faut trouver le juste compromis ; si on fait un bon temps rapidement en qualifs, on risque de ne plus essayer et de se concentrer vraiment sur la course.

Je sais que les gens ont envie de voir des chronos tomber, mais au moment du départ de la course, à 15h samedi, le chrono que vous avez fait ne compte honnêtement plus tellement. Ce qui est important, c'est d'être à l'aise dans la voiture.

Vous parlez de faire des tentatives en Q1 et en Q3. Est-ce à cause des fortes températures annoncées pour la Q2, qui se déroule en début de soirée et non de nuit ?

C'est assez spécifique parce que nous, on va tellement plus vite que les autres qu'on a beaucoup de trafic. Il faut trouver le moment le plus opportun pour faire la tentative. On sait qu'à la fin de la Q3, il y a pas mal de teams qui arrêtent de rouler pour préparer la course. Là, ça libère un peu la piste.

De plus, au tout début de séance, si on attend au bout de la pitlane, les deux premiers tours en général, tout le monde n'est pas sorti, donc ça permet de rouler. Par contre, c'est sûr qu'en Q2, la piste est encore sale, donc il faut trouver le meilleur moment.

Je peux vous dire que quasiment neuf fois sur dix, il n'y a aucun tour de qualif' des LMP1 qui est au maximum de ce que la voiture peut faire, parce qu'il y a tout le temps du trafic. Après, le but, ce sera de perdre le moins de temps possible. Mais c'est possible de faire trois tentatives et qu'il n'y en ait aucune qui soit vraiment sans trafic.

D'après Anthony Davidson, il est possible pour Toyota de signer un tour en 3'15, même si ce ne sera pas une priorité – rappelons que le record est détenu par Neel Jani en 3'16"887. Êtes-vous d'accord avec lui ?

Faire 3'16, oui. Par rapport au temps qu'on a fait sur notre voiture, la #8, à la Journée Test [3'20"778, ndlr], on part du principe que si on s'était mis en configuration qualif' sur notre voiture – parce qu'on a des simulations qui nous l'expliquent – on aurait fait déjà 3'16.

Pour faire 3'15, il faudrait que la piste s'améliore un peu, encore. Je pense que le record va être battu de justesse, ou être manqué de justesse. 3'15 très très haut, ou 3'16 bas, à mon avis, c'est peut-être possible en ayant tout mis parfaitement dans l'ordre.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Ricky Taylor : "Encore beaucoup à faire" sur la Riley
Article suivant Tommy Milner : "Ça va être une course sprint de 24 heures"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France