Dovizioso : "Nous pouvons faire plus que ce que les gens pensent"

Le pilote italien est attendu aux avant-postes ce week-end pour le lancement de la saison. Malgré un dernier test plus compliqué que les autres, son objectif de titre reste inchangé.

Dovizioso : "Nous pouvons faire plus que ce que les gens pensent"

Andrea Dovizioso s’apprête à entamer sa 12e saison en MotoGP et sa septième avec Ducati, et n’a jamais été aussi proche de décrocher son premier sacre dans la catégorie reine. À deux jours du premier Grand Prix de l’année, il est temps de faire le point sur ses attentes et ses objectifs.

Lire aussi :

Pour la deuxième année consécutive, le pilote italien est considéré comme l’un des favoris dans la course au titre, et ses résultats aux tests de pré-saison ne font que conforter cette position. "Nous avons bien sûr une chance de nous battre pour le championnat", a-t-il déclaré au site officiel du MotoGP. "Nous savons très bien ce que nous avons fait, ce que nous avons. Nous sommes concentrés sur les détails afin d’être meilleurs que l’an dernier, mais chaque année est une histoire différente. Je ne pense pas que nous devions changer quoi que ce soit, il faut juste que nous essayions de gérer certaines petites choses mieux que nous ne l'avons fait."

Une saison 2018 clé

Dovizioso avait créé la surprise il y a deux ans en s’imposant comme le principal adversaire de Marc Márquez dans la course au titre. Coup de chance ou véritable montée en puissance, il était attendu au tournant en 2018, et a confirmé sa place aux avant-postes en terminant une nouvelle fois vice-Champion du monde. Malgré trois résultats blancs en début de saison, il s’est rattrapé à partir du retour de la pause estivale, enchaînant victoires et podiums, et a surtout affiché le potentiel de sa Ducati.

"Je pense que ce que nous avons fait l’an dernier a vraiment marqué un cap. Nous avons progressé un peu chaque année, mais sur certaines pistes nous avions toujours beaucoup de mal, et l’année dernière cela ne s’est pas produit", a-t-il expliqué. En effet, on se souvient par exemple de sa 13e place à Phillip Island en 2017, un circuit réputé difficile pour la machine de Borgo Panigale. Un résultat pourtant changé en podium l’année suivante, et qui a alors permis à Ducati d’afficher une régularité qui lui manquait jusque-là.

"Nous avons fait une fin de saison solide donc tout le monde pense que notre moto est la meilleure et que nous devons gagner, mais je ne pense pas que ce soit vraiment la réalité", tempère cependant l’Italien. "Je ne peux pas faire ce que Marc fait, la moto lui donne des possibilités en bagarre pour être très agressif. Pour nous c’est difficile, mais comme toutes les machines nous avons des désavantages dans certaines parties, et des avantages dans d’autres. Il est important de comprendre et de savoir ce qu’il en est afin d’exploiter au mieux notre potentiel."

Un objectif bien défini

Ce potentiel est bien présent, en témoignent les places aux avant-postes du pilote de 32 ans tout au long des tests hivernaux. Seule ombre au tableau, le dernier en date, au Qatar, où il n’a pris que la 15e position finale. Les progrès de Suzuki et les avancées de Yamaha compliquent la tâche à Ducati, qui doit faire face à une concurrence plus rude que l’an dernier aux avant-postes. "Je m’attends à quelque chose d’étrange cette saison car je crois que la compétition sera encore plus forte", a expliqué Dovizioso. "Honda, Ducati, Suzuki et Yamaha sont vraiment au top, donc nous sommes nombreux."

Malgré cette contre-performance, l’Italien ne perd pas de vue son objectif de titre, dont il est très proche cette année : "Gagner sur toutes les pistes est impossible et nous n’avons pas à gagner sur tous les circuits pour remporter le championnat." Il pourra compter sur la grande performance de sa Ducati, ainsi que sur un début de saison plus compliqué pour ses principaux adversaires, chez Honda. Blessés tout au long de la pré-saison, Marc Márquez et Jorge Lorenzo ont en effet pris du retard sur Ducati. Si le Champion du monde en titre se dit certain d’être presque à 100%, cela ne sera pas le cas du Majorquin, et cette situation pourrait profiter à Dovizioso.

Lire aussi :

Ce dernier ne se montre d’ailleurs pas impressionné par la "dream team" formée par le binôme Honda et affiche sa confiance : "Sur le papier Danilo [Petrucci, son coéquipier, ndlr] et moi ne sommes pas les plus forts mais il faudra voir à la fin de la saison qui aura décroché le plus de podiums et marqué le plus de points. Je crois vraiment en ce projet. J’en attends beaucoup. Nous ne pouvons pas savoir ce que nous ferons, mais je pense que nous pouvons faire plus que ce que les gens pensent."

partages
commentaires
De Doohan à Márquez, les débuts des pilotes Repsol Honda
Article précédent

De Doohan à Márquez, les débuts des pilotes Repsol Honda

Article suivant

De 19 à 40 ans, un plateau MotoGP qui fera date

De 19 à 40 ans, un plateau MotoGP qui fera date
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021