Dovizioso, une référence dans la progression de Lorenzo

partages
commentaires
Dovizioso, une référence dans la progression de Lorenzo
Par : Willy Zinck
11 mars 2017 à 07:35

Alors que le pilote espagnol semble enfin avoir trouvé la clé qui doit lui permettre de déverrouiller le potentiel de sa GP17, celui-ci assure s'inspirer de son coéquipier pour progresser chez Ducati.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
La Ducati de Jorge Lorenzo sous le regard de membres de l'équipe Yamaha
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Les essais de Losail pourraient-ils constituer la lumière au bout du tunnel pour Ducati, et en particulier pour Jorge Lorenzo ? C'est fort possible, compte tenu des résultats de la première journée, qui a vu le pilote espagnol signer un probant cinquième chrono, tandis que son coéquipier Andrea Dovizioso s'emparait ni plus ni moins du meilleur temps.

Après neuf saisons passées chez Yamaha, la transition chez Ducati a cependant été plus délicate que prévue pour le Majorquin, qui a débarqué dans une équipe en pleine réorganisation et quelque peu déstabilisée par une nouvelle réglementation interdisant ce qui faisait la force des Desmosedici ces dernières années : les ailerons.

Il aura donc fallu qu'il revienne sur l'un de ses circuits fétiches, celui de Losail, où il s'est imposé trois fois en MotoGP, pour que le pilote espagnol prenne enfin la mesure de sa GP17. Mais si le vainqueur de l'édition 2016 s'est clairement rapproché du haut de la hiérarchie vendredi, il demeure tout de même à près de huit dixièmes de la référence fixée par son coéquipier.

Un fait qui n'inquiète pas outre mesure le numéro 99, qui préfère voir le côté positif des choses, et prendre Dovizioso comme un repère dans son adaptation chez Ducati. "Bien sûr, les autres ont amélioré un peu plus que moi au niveau des temps au tour, en particulier Andrea [Dovizioso], Maverick Viñales et d'autres pilotes", reconnaît l'Ibère. "Nous sommes huit dixièmes plus lents que l'homme le plus rapide, mais celui-ci est un pilote Ducati, donc c'est un bon signe."

Battu par Dovizioso aux temps combinés lors des deux premières séances d'essais collectifs, Lorenzo reste donc encore en retrait par rapport à un coéquipier au palmarès pourtant moins fourni.

Mais l'Espagnol préfère faire profil bas, et apprendre de la plus grande expérience de son compère italien chez les Rouges. "À chaque fois que j'arrive ici [au Qatar], c'est plus facile, et j'espère que cette fois nous arriverons à nous rapprocher du tour le plus rapide", explique-t-il. "En termes de réglages, nous ne sommes pas très bons en ce moment, la moto de Dovizioso est très différente, donc nous allons essayer sa façon de faire pour voir ce que ça donne, et voir si nous pouvons faire un grand pas en avant demain [samedi]."

La vitesse de pointe, point fort de Ducati

C'est un fait, le profil du circuit de Losail est à même de mettre en exergue la qualité principale de la Desmosedici, qui reste la puissance délivrée par le moteur. Un élément qui avantage les troupes de Bologne sur ces derniers tests de pré-saison. "J'ai déjà pu la constater [la vitesse de pointe de la Ducati] en Malaisie, et encore plus ici où nous arrivons à taper les 350 km/h à chaque fois. Les autres motos sont pour le moment très loin dans ce domaine, donc c'est un bon signe. Malheureusement, il n'y a qu'une seule ligne droite ici, donc il nous faut être aussi rapides dans les virages."

Ducati prévoit néanmoins d'améliorer le comportement de sa moto dans les portions plus sinueuses, avec le transfert au Qatar d'un tout nouveau carénage censé accroître l'efficacité aérodynamique sur l'avant de ses machines. 

Aussi, les difficultés rencontrées par Lorenzo, notamment à l'abord des virages, devraient pouvoir être atténuées sitôt cette amélioration intégrée à la GP17. "Je n'ai toujours pas trouvé le moyen de tirer profit du point fort de la moto, qui est la stabilité au freinage, et Dovizioso, avec toute son expérience et sa façon de piloter, s'en tire bien mieux que moi pour le moment", met-il encore au crédit de son coéquipier.

Il poursuit : "Je pense que nous sommes encore très loin des bons réglages avec cette moto et sur cette piste. Je pense que les réglages de Dovizioso sont meilleurs pour le moment. Il est toujours assez agressif au freinage, il l'a toujours été."

S'il est certain que Ducati a bien apporté un nouveau carénage au Qatar, il n'est cependant pas sûr que la marque italienne ne l'essaie tout de suite. Celle-ci pourrait en effet attendre sa séance d'essais privés, qui doit se tenir entre la première et la deuxième course, avant d'étrenner cette solution technique.

Casquette Jorge Lorenzo 2016 camouflage
Casquette Jorge Lorenzo 2016 camouflage, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
Une première journée à oublier pour Márquez

Article précédent

Une première journée à oublier pour Márquez

Article suivant

Crutchlow dans le trio de tête malgré un roulage limité

Crutchlow dans le trio de tête malgré un roulage limité
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais au Qatar en mars
Catégorie Vendredi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions