MotoGP
26 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
24 jours
16 avr.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
51 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
79 jours
03 juin
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
100 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
184 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
226 jours
28 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
247 jours

Dovizioso : La régularité "n'est pas suffisante" pour le titre 2020

Andrea Dovizioso ne parvient actuellement pas à se considérer comme un candidat pour le titre mondial jusqu'en fin de saison s'il reste sur des performances aléatoires comme jusqu'à présent, même s'il vient de s'emparer de la tête du championnat.

Dovizioso : La régularité "n'est pas suffisante" pour le titre 2020

Andrea Dovizioso admet que sa constance course après course "ne sera pas suffisante" pour remporter le titre MotoGP 2020 si sa vitesse n'est pas meilleure, en dépit du fait d'avoir pris les commandes mathématiques du championnat le week-end dernier.

Le pilote Ducati a souffert lors du Grand Prix de Saint-Marin, le week-end dernier. Arrivé au septième rang à l'arrivée, il a cependant tiré profit de la chute de Fabio Quartararo pour s'emparer de la tête du général et aborder le Grand Prix d'Emilie-Romagne, sur ce même tracé de Misano, avec une avance de six points sur le Français.

Néanmoins, même si à ce stade de la saison, la régularité permettrait à quiconque de se trouver en position forte au championnat (aucun pilote n'ayant signé plus de deux podiums sur les six premiers GP de la saison), Dovizioso sait que ses errements répétés, essentiellement liés à de grandes difficultés à adapter son style de pilotage pour le nouveau pneu arrière Michelin alors que celui-ci était auparavant redoutable avec la Ducati, poseront tôt ou tard problème pour espérer coiffer la couronne. Car à l'inverse de certains de ses rivaux, qui ont connu des fortunes diverses eux aussi, Desmodovi n'a que très rarement semblé disposer d'un réel rythme redoutable cette année.

Lire aussi :

"Ce n'est pas ma manière de piloter"

En dépit de ses difficultés, l'expérimenté Dovizioso est toujours vu par nombre d'observateurs comme l'un des favoris pour le titre mondial en fin d'année. Malgré des résultats en dents de scie, l'Italien est l'un des quatre uniques pilotes du plateau à n'avoir concédé aucun abandon jusqu'à présent.

"C'est certain [que la constance est une clé, ndlr], mais c'est le cas tous les ans", a-t-il ainsi répondu lorsqu'il lui a été demandé si la régularité serait encore plus importante que d'habitude cette année. "Il s'agit de mon approche et cela fonctionne pour le championnat. C'est l'une des choses positives pour moi. Ceci dit, ce n'est pas suffisant : ça ne suffira pas car avec cette vitesse, on ne peut pas se battre jusqu'à la fin du championnat. C'est donc un bon atout à avoir, mais ce n'est pas suffisant."

"La situation peut changer sur chaque circuit", poursuit-il dans son analyse. "Regardez KTM : ils n'étaient pas rapides ici. Il s'agit d'un équilibre avec les pneus et sur chaque course, on peut se retrouver vraiment rapide ou lent de par la différence du pneu. La caractéristique du pneu est encore une autre histoire", insiste Dovizioso, qui globalement, ne se plaint pas autant du fait que ce pneu ne lui convient pas que du fait qu'il le contraint à un changement de style de pilotage. Car la seule option laissée ouverte par Ducati, qui voit ses jeunes pilotes Jack Miller et Bagnaia très bien composer avec le style nouvellement imposé, ne semble pas disposé à creuser trop loin d'éventuelles directions données par un Dovizioso sur le départ.

"Dans le passé, il fallait freiner, laisser glisser pour décharger un peu l'avant, ralentir puis prendre les virages. Désormais, tu as plus d'adhérence à l'arrière et peux entrer [en courbe] avec beaucoup de vitesse et d'angle d'inclinaison. Ce n'est pas ma manière de piloter. L'autre problème est qu'en sortie, tu dois attendre pour relancer l'accélération car avec les glissages en angle maximal, il est facile de perdre l'arrière. Il est donc difficile d'avoir de la vitesse en milieu de courbe."

Andrea Dovizioso a signé le douzième temps cumulé au terme des EL1 et EL2, le plaçant dans l'obligation d'aller se positionner dans le top 10 cumulé pour espérer participer à la séance de Q2 sans devoir passer par la Q1, dans laquelle se trouvent aussi actuellement Valentino Rossi, Pecco Bagnaia, Jack Miller, Alex Rins ou encore Pol Espargaró.

partages
commentaires
EL3 - Bagnaia sauve Ducati, Dovizioso et Miller passeront par la Q1

Article précédent

EL3 - Bagnaia sauve Ducati, Dovizioso et Miller passeront par la Q1

Article suivant

La belle progression de Takaaki Nakagami vers "le niveau maximal"

La belle progression de Takaaki Nakagami vers "le niveau maximal"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Émilie-Romagne
Catégorie EL2
Lieu Misano World Circuit Marco Simoncelli
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Team
Auteur Guillaume Navarro
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020