MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
Prochain événement dans
46 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
60 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
74 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
88 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
102 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
116 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
130 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
137 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
151 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
158 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
172 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
200 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
207 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
221 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
235 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
256 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
270 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
278 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
284 jours
C
GP de Valence
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
298 jours

Ducati pourrait fournir deux GP20 à Pramac l’an prochain

partages
commentaires
Ducati pourrait fournir deux GP20 à Pramac l’an prochain
Par :
24 mai 2019 à 15:08

L'identité du pilote qui sera choisi par Ducati aux côtés d’Andrea Dovizioso en 2020 pourrait amener le team Pramac à disposer de deux Desmosedici GP20 au lieu d’une.

L’accord mis en place entre Ducati et son équipe satellite établit que l’une des deux motos dont dispose cette dernière doit être un modèle de l’année en cours, et la seconde la version de l’année précédente. En 2019, Jack Miller se voit ainsi évoluer au guidon de la GP19, la même que celle des pilotes du team officiel, Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci, tandis que Pecco Bagnaia roule sur la GP18.

Lire aussi :

Le contrat de Bagnaia stipule qu’il recevra une GP20 l’an prochain, ce qui peut supposer un problème pour Pramac, ou du moins pour celui qui sera son coéquipier. L’équipe de Paolo Campinoti ne peut pas choisir qui roulera aux côtés du pilote turinois tant que Ducati n’a pas décidé s’il renouvelle Petrucci ou si, au contraire, il promeut Jack Miller. Selon le constructeur lui-même, ce choix ne sera pas discuté avant le Grand Prix de Catalogne du 16 juin prochain. "La seule chose qui est claire actuellement, c’est que Pecco disposera d’une GP20 et qu’il courra chez Pramac", explique Paolo Ciabatti, le directeur sportif de Ducati, à Motorsport.com. Une réponse qui laisse la porte ouverte à plusieurs scénarios.

Si Ducati choisit de renouveler Petrucci au lieu d’opter pour Miller, il semblerait étrange que l’Australien accepte de rouler en 2020 avec un prototype de l’année précédente, dans le cas où il poursuivrait sa carrière chez Pramac. S’il se passe le contraire, et au vu du peu de places possiblement restantes sur la grille la saison prochaine, il ne serait pas non plus logique que Petrucci voie d’un bon œil de courir avec une "ancienne" Desmosedici, en plus d’être remercié par l’équipe officielle.

Lire aussi :

La meilleure solution pour Pramac serait que Ducati cède deux GP20. Motorsport.com a demandé au constructeur italien si cela serait envisageable, et la réponse donnée depuis les bureaux de Bologne est que cette situation n’a pas encore été mise sur la table, et que cela dépendra évidemment de qui sera le coéquipier de Dovizioso et, bien entendu, de l'accord économique qui serait trouvé avec l’équipe satellite.

Álex Márquez entre en scène

De son côté, Pramac préfère avoir plusieurs alternatives, et c’est là qu’Álex Márquez entre en scène, puisqu'il ne devrait avoir aucun problème à débuter en MotoGP avec une Desmosedici GP19.

Il y a quelques jours, la rencontre entre Emilio Alzamora, l’agent des frères Márquez, et Francesco Guidotti, le team manager de Pramac, s’est ébruitée. "En tant qu’agent, mon obligation est de savoir quelles sont les options réelles possibles, et je suis donc allé parler avec Pramac afin de connaître leur situation. Mais cela n’a été qu’une discussion, j’ai profité du fait que nous ayons une bonne relation avec Francesco. Il n’y a pas d’offre", a déclaré Alzamora à Motorsport.com.

Article suivant
La gestion des pneus, principale leçon de Quartararo au Mans

Article précédent

La gestion des pneus, principale leçon de Quartararo au Mans

Article suivant

Valentino Rossi se veut réaliste sans être résigné

Valentino Rossi se veut réaliste sans être résigné
Charger les commentaires