La gestion des pneus, principale leçon de Quartararo au Mans

Le Français a beaucoup appris lors de son GP à domicile, et notamment lors de sa remontée en course, où il a réussi à la fois à afficher un rythme effréné et à ménager ses gommes.

La gestion des pneus, principale leçon de Quartararo au Mans
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT, Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT, Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT, Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

Sa pole position à Jerez il y a un peu plus de deux semaines, suivie de son meilleur temps lors de la journée d'essais post-course, avait fait naître de grands espoirs pour Fabio Quartararo à l'approche du GP de France, son premier en MotoGP, d'autant plus sur un tracé qui a toujours bien souri aux Yamaha. Mais le jeune Français n'a finalement pu occuper la première place que lors des EL1 et du warm-up.

De quoi tout de même enthousiasmer le public, une nouvelle fois venu en nombre sur le Circuit Bugatti, même si le Niçois aurait sans doute préféré obtenir ces résultats sur d'autres séances, comme en qualifications à l'instar de son compatriote Johann Zarco l'an dernier, ou mieux : en course. Au lieu de cela, le pilote de l'équipe Petronas Yamaha SRT a eu droit à une course besogneuse, débutée depuis la dixième place sur la grille, et bouclée deux rangs plus haut.

Lire aussi :

Cela ne retire pas le mérite du jeune homme d'à peine 20 ans, qui a su se remettre d'un mauvais départ qui l'a vu pointer en 15e position à l'issue du premier tour, pour mener un véritable sprint et se défaire de Jorge Lorenzo puis de Cal Crutchlow en fin de parcours afin de sauver une huitième position amplement méritée.

Moins de pression dans le peloton

Une chose est sûre en tout cas : Quartararo a réussi à tenir le choc pour sa première à domicile dans la catégorie reine. Et à bien y réfléchir, on est en droit de se demander si le fait d'avoir évolué dans l'ombre du peloton ne lui a finalement pas servi pour mettre à profit ce week-end dans le but de compléter son expérience.

Selon lui, sa seconde partie de course tout en attaque lui a, par exemple, permis de mieux appréhender comment concilier agressivité et gestion des pneumatiques. "La plus grande chose que j'ai apprise, c'est comment économiser les pneus, et je pense que j'ai trouvé quelque chose", a-t-il avancé après l'épreuve. "En début d'année, j'avais trouvé comment faire un temps, en accélérant, en attaquant énormément, la moto glissait beaucoup. Et maintenant je fais le temps différemment, pas tant à l'accélération, mais plus avec la vitesse en virage, les freinages, tout l'inverse du début de l'année."

"J'ai surchauffé un peu mon pneu avant quand nous étions tous ensemble et que j'essayais de doubler les autres pilotes, mais à partir du moment où j'ai été tout seul, je n'ai pas fait surchauffer mon pneu", retenait-il, heureux d'avoir vu ses gommes résister malgré ce rythme rapide imprimé en fin de course et qui lui a valu le meilleur temps dans le 20e tour. "C'est bon pour la confiance d'avoir eu un rythme de top 5, d'avoir appris sur les pneus et comment les ménager. J'ai vraiment hâte d'être au Mugello pour appliquer ce que j'ai appris", s'enthousiasmait-il auprès du site officiel du MotoGP.

Lire aussi :

"J'ai énormément appris sur la façon de gérer les pneus, de faire des tours rapides sans vraiment pousser dessus et, ça, je crois que ça a été un gros changement et encore un pas en avant ce week-end", insiste Quartararo. Très humble, il espère ainsi que les autres manches du calendrier sauront lui apporter autant d'expérience : "C'est ce que j'ai appris pendant la course, et c'est seulement notre cinquième. J'espère pouvoir apprendre à chaque fois des choses comme ça, mais je suis vraiment content de ce que nous avons fait pendant ce Grand Prix."

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Espargaró en appelle à l'aide d'Aprilia, Iannone reste patient

Article précédent

Espargaró en appelle à l'aide d'Aprilia, Iannone reste patient

Article suivant

Ducati pourrait fournir deux GP20 à Pramac l’an prochain

Ducati pourrait fournir deux GP20 à Pramac l’an prochain
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021