EL2 - Quartararo maîtrise, Rossi tombe une 2e fois

Le Français a confirmé sa première place au classement du jour à Valence, auteur d'un time attack réussi qui lui a permis de prendre l'avantage sur Marc Márquez. Valentino Rossi, lui, est tombé deux fois aujourd'hui.

EL2 - Quartararo maîtrise, Rossi tombe une 2e fois

La fraîcheur automnale est toujours de mise à Valence, avec un thermomètre qui n'a affiché que 15°C dans l'air et 17°C au sol durant la deuxième séance d'essais libres de la catégorie MotoGP. Pas évident dans ces conditions de chasser le chrono et d'éviter la chute, mais les 23 pilotes participant à ce dernier Grand Prix de la saison ont tenté malgré tout de poursuivre leur préparation de la course.

Lire aussi :

Premier pilote à atteindre ce week-end, Marc Márquez a longtemps dominé le classement de ces EL2 avec un chrono de 1'30"974. Dès son premier run, Maverick Viñales s'est lui aussi montré plus rapide que ne l'a été ce matin Fabio Quartararo, auteur d'un temps de 1'31"355 qui l'a maintenu au deuxième rang durant une grande partie de la séance.

L'après-midi a été plus mouvementée pour son coéquipier. Dès le début de la séance, et alors qu'il venait d'améliorer son temps de la matinée, Valentino Rossi est tombé, enregistrant donc sa deuxième chute du jour. Comme ce matin, le pilote Yamaha a été piégé dans un virage à droite, cette fois le 10, dans lequel sa roue avant s'est dérobée. La moto et le pilote se sont fait passablement malmener par le bac à gravier, et si le carénage de la M1 en a été sérieusement abimé, le pilote s'est relevé sans mal.

Autre incident, cette fois pour Andrea Dovizioso qui a dû avorter une tentative lorsque du liquide s'est soudainement échappé de sa Ducati. Tous deux ont toutefois pu reprendre la piste après leurs mésaventures respectives.

 

Dans la fraîcheur qui règne à Valence, les chronos ont eu bien du mal à tomber. Il a fallu attendre l'ouverture du time attack dans les dernières minutes pour voir le classement évoluer, avec d'abord un Joan Mir chaussé d'un pneu arrière soft et neuf qui s'est propulsé à la deuxième place (1'31"280). Il a bientôt rétrogradé d'un cran avec l'amélioration de Jack Miller, qui s'est placé à son tour dans le sillage de Márquez. Dans la foulée, Franco Morbidelli prenait la quatrième place provisoire, puis se hissait à son tour au deuxième rang. Dans le tour suivant, Miller l'en a à nouveau délogé, cette fois définitivement.

Au même moment, Cal Crutchlow, Aleix Espargaró, Jorge Lorenzo ou encore Johann Zarco amélioraient eux aussi leur temps dans la partie centrale du classement. Au sommet, la première attaque réussie est venue de Maverick Viñales, qui a pris les commandes en 1'30"883, avant que Fabio Quartararo ne se place à son tour devant Márquez en 1'30"968. Le Français a poursuivi son effort pour reprendre les rênes en 1'30"735 et stopper là la chasse au meilleur temps.

Il devance au classement final de ces EL2 Viñales de 0"148, tandis que Márquez, grâce à son temps du début de séance, se trouve 0"091 plus bas. Viennent ensuite Miller et Morbidelli, puis les Suzuki de Rins et de Mir. Aleix Espargaró a réussi à se maintenir dans le top 10, et Dovizioso y a fait son retour en fin de séance. La dixième place revient enfin à Zarco, alors que Crutchlow et Petrucci notamment devront compter sur les EL3 pour tenter d'accéder directement à la Q2 samedi.

Ce sera le cas également de Valentino Rossi, qui se classe 14e de cette journée après ses deux chutes. Quant à Jorge Lorenzo, au cœur de toutes les attentions après avoir annoncé hier qu'il s'agissait de son dernier Grand Prix, il occupe pour le moment la 16e position.

Lire aussi :

Spain GP de Valence - Essais Libres 2

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 20 France Fabio Quartararo Yamaha 23 1'30.735  
2 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 24 1'30.883 0.148
3 93 Spain Marc Márquez Honda 21 1'30.974 0.239
4 43 Australia Jack Miller Ducati 19 1'31.000 0.265
5 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 23 1'31.199 0.464
6 42 Spain Álex Rins Suzuki 22 1'31.230 0.495
7 36 Spain Joan Mir Suzuki 22 1'31.280 0.545
8 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 17 1'31.305 0.570
9 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 17 1'31.351 0.616
10 5 France Johann Zarco Honda 22 1'31.369 0.634
11 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 20 1'31.433 0.698
12 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 19 1'31.455 0.720
13 51 Italy Michele Pirro Ducati 17 1'31.765 1.030
14 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 15 1'31.775 1.040
15 63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 19 1'31.868 1.133
16 99 Spain Jorge Lorenzo Honda 17 1'31.880 1.145
17 44 Spain Pol Espargaró KTM 19 1'31.905 1.170
18 53 Spain Tito Rabat Ducati 21 1'32.159 1.424
19 17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 19 1'32.278 1.543
20 82 Finland Mika Kallio KTM 19 1'32.467 1.732
21 29 Italy Andrea Iannone Aprilia 18 1'32.568 1.833
22 55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 20 1'32.887 2.152
23 27 Spain Iker Lecuona KTM 21 1'33.114 2.379

 

partages
commentaires
Yamaha confirme une nouvelle approche avec son test team

Article précédent

Yamaha confirme une nouvelle approche avec son test team

Article suivant

Un bon time attack pour Quartararo, mais un rythme à travailler

Un bon time attack pour Quartararo, mais un rythme à travailler
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021