EL3 - Morbidelli prend l'avantage, Zarco atteint son but

Franco Morbidelli a signé le meilleur temps des EL3 du Grand Prix de Malaisie, alors que Johann Zarco est allé chercher la place qu'il visait dans le top 10.

EL3 - Morbidelli prend l'avantage, Zarco atteint son but

La pluie que l'on craignait pour ce matin a finalement épargné Sepang et la troisième séance d'essais libres MotoGP a pu se dérouler sans encombre. Un soulagement pour les déçus du premier jour, qui ont ainsi eu une nouvelle chance de se placer dans le top 10 du classement combiné, synonyme d'accession directe à la Q2. C'était notamment l'objectif de Johann Zarco, qui avait chuté hier dans son dernier tour, et c'est une mission accomplie pour le Français.

Lire aussi :

Le temps record établi hier par Fabio Quartararo est resté imbattable ce matin, même si le pilote niçois et son coéquipier, Franco Morbidelli, ont tous deux réussi à retrouver la fenêtre des 1'58 en toute fin de séance. Dans les premières minutes, ils n'étaient que trois à boucler le tour de piste en moins de deux minutes, en l'occurrence le trio incontournable du moment : Maverick Viñales, Marc Márquez et Fabio Quartararo. Joan Mir les a rejoints dans cette fenêtre à la fin de son premier run, premier signe de la solide séance qu'allait réaliser le rookie espagnol.

Leader durant les premières minutes en 1'59"277 (encore loin cependant du chrono de 1'58"576 enregistré vendredi par Quartararo), Viñales est aussi celui qui a affiché le rythme le plus prometteur de tous durant cette phase. Durant le time attack, toutefois, ce sont une nouvelle fois les pilotes satellites Yamaha qui allaient avoir le dessus.

Le coup d'envoi en a été donné par Mir à un quart d'heure de la fin de la séance, le pilote Suzuki prenant alors l'avantage sur Márquez et Quartararo avec un chrono de 1'59"501 qui représentait une amélioration par rapport à sa performance d'hier. Cela a eu pour effet de le faire entrer dans le top 10 et d'en faire sortir une première fois Cal Crutchlow. L'Anglais a momentanément récupéré une place dans la zone de qualification. Rins et Morbidelli, qui s'y trouvaient déjà, ont eux aussi amélioré leur temps alors qu'à dix minutes de la fin de la séance, quelques gouttes de pluie ont commencé à faire trembler ceux qui comptaient tout particulièrement sur les dernières minutes pour tenter d'obtenir leur place en Q2.

L'orage ne s'est toutefois pas abattu sur Sepang avant l'apparition du drapeau à damier et la chasse au chrono s'est poursuivie. Avec une amélioration en 1'59"074, Morbidelli a pris les commandes de la séance et confirmé sa deuxième place au classement combiné derrière Quartararo. Dans la foulée, Jack Miller, jusqu'alors dixième, s'est hissé à la deuxième place de la séance et la cinquième au combiné avec un temps de 1'59"227. Márquez, qui n'était désormais plus que dixième à son tour, a sauvé sa place avec un temps de 1'59"160, puis c'est Viñales qui a posté un chrono similaire (1'59"198).

Zarco se qualifie... et fait sortir Crutchlow

Jusqu'alors, Johann Zarco n'avait pas encore pu se mêler au top 10, mais c'était bien l'objectif annoncé par le Français au terme de la première journée. Celui qui remplace Takaaki Nakagami sur cette fin de saison a connu une petite chute au virage 1 en tout début de séance, piégé comme hier en passant sur la partie sale de la piste, néanmoins la suite de ces EL3 a répondu à ses attentes. Il s'est propulsé dans le top 10 dans le money time, avec un temps 1'59"486, et a pu ensuite y résister jusqu'à l'issue de la séance : objectif atteint ! Le revers de la médaille pour LCR, c'est que cette amélioration de Zarco a fait glisser une nouvelle fois Crutchlow hors de la zone de confort, cette fois définitivement.

Lire aussi :

Au sommet de la feuille des temps, Quartararo, Morbidelli, Márquez et Viñales se sont tous les quatre lancés dans un tour rapide en même temps, dans les ultimes instants de la séance. Seul le Français n'allait pas parvenir à améliorer son chrono du week-end, et pour cause, mais sa première place au classement combiné n'en a pas été menacée. Le meilleur temps des EL3 est à mettre à l'actif de son coéquipier, Franco Morbidelli, en 1'58"761, le Français ayant quant à lui tourné en 1'58"977. Márquez et Viñales ont encore fait jeu égal dans leur dernier tour, en 1'59"0, et devancent les deux pilotes Pramac au terme de cette séance, Bagnaia s'étant propulsé dans le top 10 au combiné dans sa dernière tentative, repoussant Mir à la 11e place.

Bien que nettement battu durant ces EL3, Andrea Dovizioso conserve tout de même l'avantage sur le binôme Miller-Bagnaia au classement combiné et disputera donc bel et bien la Q2 cet après-midi. De même pour Valentino Rossi, qui lui non plus n'a pas pu se montrer plus rapide ce matin qu'il ne l'a été hier. Rins et Zarco sont les derniers à s'être qualifiés directement pour la phase finale des qualifications. Mir, Crutchlow, Aleix Espargaró ou encore Petrucci devront tous en passer par la Q1.

Les prévisions font craindre que la pluie s'abatte bel et bien sur le circuit avant que les pilotes MotoGP ne reprennent la piste pour la suite de leur programme. Rendez-vous à 14h25 heure locale (7h25 en France) pour les EL4, puis une demi-heure plus tard pour les qualifications.

Malaysia GP de Malaisie - Essais Libres 3

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 17 01'58.761  
2 20 France Fabio Quartararo Yamaha 19 01'58.977 00.216
3 93 Spain Marc Márquez Honda 17 01'59.066 00.305
4 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 18 01'59.074 00.313
5 43 Australia Jack Miller Ducati 17 01'59.227 00.466
6 63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 17 01'59.253 00.492
7 42 Spain Álex Rins Suzuki 17 01'59.401 00.640
8 5 France Johann Zarco Honda 17 01'59.486 00.725
9 36 Spain Joan Mir Suzuki 17 01'59.501 00.740
10 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 18 01'59.535 00.774
11 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 13 01'59.564 00.803
12 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 16 01'59.643 00.882
13 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 14 01'59.754 00.993
14 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 16 02'00.244 01.483
15 17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 15 02'00.290 01.529
16 44 Spain Pol Espargaró KTM 14 02'00.353 01.592
17 99 Spain Jorge Lorenzo Honda 14 02'00.406 01.645
18 29 Italy Andrea Iannone Aprilia 16 02'00.645 01.884
19 82 Finland Mika Kallio KTM 16 02'00.988 02.227
20 55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 16 02'01.980 03.219

partages
commentaires
Quartararo, Viñales, Rossi : trois pilotes pour deux guidons ?
Article précédent

Quartararo, Viñales, Rossi : trois pilotes pour deux guidons ?

Article suivant

EL4 - Morbidelli persiste et signe, Rossi deuxième 

EL4 - Morbidelli persiste et signe, Rossi deuxième 
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021