Les progrès d'Aprilia plus importants que l'argent pour Espargaró

Le pilote espagnol apprécie les efforts consentis par son équipe, mais particulièrement dans le développement d'une RS-GP désormais en net progrès.

Les progrès d'Aprilia plus importants que l'argent pour Espargaró

Initialement son contrat jusqu'à la fin de la saison 2020, Aleix Espargaró a décidé de prolonger son engagement avec Aprilia pour 2021 et 2022. Si la question financière semble avoir répondu à ses attentes, le pilote espagnol assure que l'élément déterminant qui a fait pencher la balance a été de découvrir en février une RS-GP compétitive en piste. Malgré ses profonds remaniements et les problèmes de jeunesse qui en découlaient, le potentiel de la nouvelle machine a été évident aux yeux d'Espargaró, alimentant ses espoirs de succès et sa motivation.

"Aprilia a fait de gros efforts pour me conserver, mais pour moi la clé du nouvel accord a été la RS-GP 2020. J'ai beaucoup souffert la saison dernière et pour moi il était clair que je n'aurais pas pu continuer avec la même moto, même avec tout l'or du monde, parce qu’au final je cours par passion et il était impossible de souffrir un an de plus comme je l'ai fait la saison passée", explique-t-il auprès du site officiel du MotoGP. "Dès le début, la moto de 2020 a été incroyable, nettement meilleure que les autres Aprilia que j'ai pilotées, et cela a bien évidemment reboosté ma confiance dans le projet. Depuis l'arrivée de Massimo Rivola, tout a pas mal changé, beaucoup de nouveaux ingénieurs sont arrivés pour aider Romano Albesiano, et je pense que ce n'est que le début alors je suis très confiant."

Lire aussi :

Arrivé dans l'équipe italienne en 2017, Aleix Espargaró est décrit par son équipe comme étant "passionné, toujours généreux en piste et meneur au stand". Ce caractère s'est régulièrement traduit par des colères et l'expression sans filtre de la frustration qu'il a pu ressentir au plus fort des difficultés. Mais aujourd'hui, le #41 sent que le projet a pris la bonne direction et il souhaite poursuivre ses efforts pour bientôt en récolter les fruits.

"J'ai pas mal souffert avec l’Aprilia ces deux dernières saisons mais quand j'ai signé avec eux il y a quatre ans, mon objectif et mon obsession étaient de mener Aprilia au sommet. Je n'ai pas pu le faire ces dernières années, mais on a beaucoup amélioré la moto pendant l'hiver. Les tests de l'intersaison ont été incroyables, alors je pense que continuer avec Aprilia était la bonne chose à faire. J'ai toujours dit que Ducati et Dovizioso étaient un très bon exemple pour moi, car leur continuité les a menés à se battre pour le titre ces dernières saisons. C'est donc un très bon exemple et c'est ce que l'on va essayer de faire avec Aprilia", promet-il.

"Je pense que la stabilité donne la possibilité de progresser. Je connais bien les personnes qui m'entourent, le projet, la moto, alors je sais comment gérer cela. J'ai pensé à peut-être passer à une moto plus compétitive, particulièrement à la fin de la saison passée, mais pour moi ce n'est pas ce qu'il y a de mieux. Ce que je veux c'est avoir du succès avec Aprilia. La saison passée j'ai beaucoup souffert et quitter le projet avec les sensations de la saison dernière n'était pas ce qu'il y avait de mieux à faire. Avec l'avenir d'Aprilia que je pressens brillant et tout ce que je connais de ce projet, je pense qu'ensemble on peut faire de très bonnes choses ces deux prochaines années."

Lire aussi :

Qu'en sera-t-il au-delà de 2022 ? Pour le moment, Aleix Espargaró n'exclut pas de rester engager en MotoGP, la seule option qu'il écarte étant de se lier à une autre marque. "Je suis très content de ce nouveau contrat. J'aimerais vraiment me battre pour les premières places en 2021 et 2022. Si fin 2021 on se bat pour une bonne position au championnat, que le projet continue à grandir et que la moto est très rapide, alors il est certain que j'aimerais continuer avec Aprilia", affirme-t-il.

"Ce qui pour moi est assez clair c'est que ce sera mon dernier constructeur, je ne pense pas que dans trois ans je passerai à une autre marque. Savoir si je vais courir pour deux ans de plus ou quatre ans de plus dépendra à quel point le projet est bon, mais il est certain que j'aimerais vraiment finir ma carrière avec Aprilia."

partages
commentaires
Noms de GP : quatre nouveautés et le retour du GP d'Europe
Article précédent

Noms de GP : quatre nouveautés et le retour du GP d'Europe

Article suivant

25 ans en GP et seulement 7 coéquipiers pour Rossi

25 ans en GP et seulement 7 coéquipiers pour Rossi
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021