Guintoli, une wild-card mais avec "un réel but"

Pas question pour le Français de venir grossir les rangs du MotoGP sans objectif : le sien est avant tout de contribuer à la progression de Suzuki, et ce programme semble aussi bien aider l'équipe que réjouir le pilote.

Guintoli, une wild-card mais avec "un réel but"

Alors que Suzuki a retrouvé cette saison le chemin du succès, Sylvain Guintoli reste toujours aussi précieux aux yeux de Hamamatsu, et bien occupé. Engagé cet été sur les 8 Heures de Suzuka, il a aussi été appelé en renfort pour remplacer Joan Mir, blessé, à Silverstone. Cela est venu s'ajouter à un programme d'essais déjà riche au guidon de la GSX-RR, complété par trois wild-cards à Barcelone, Brno et, en octobre, à Motegi.

"C'est ma femme qui n'est pas contente… Je l'ai laissée à la maison avec les cinq enfants, sans école !" plaisantait le Français en s'attaquant au Grand Prix de Grande-Bretagne, une date imprévue sur ce calendrier déjà fourni. "L'agenda a été chargé cet été. J'ai eu un double programme avec Suzuka, des essais et la course. Et puis il y a eu aussi le test du KymiRing. Donc oui, chargé, mais je me suis senti super bien sur la moto. Super bien à Suzuka, super bien à Brno – mis à part pour la course."

"À Brno, j'ai même été surpris moi-même au vu du résultat en essais. Je suppose donc que plus j'en fais, mieux c'est !" souligne Guintoli, qui a réussi à s'inviter plusieurs fois dans le top 5 lors des essais libres tchèque. "J'ai presque eu l'impression de faire partie de la meute de loups ! Alors c'était sympa, c'était une bonne sensation."

Lire aussi :

Mais les bonnes sensations du pilote de 37 ans ne viennent pas uniquement de ses performances, qui ne constituent pas la raison essentielle de sa participation à ces épreuves. Pour un constructeur qui n'aligne que deux machines sur l'ensemble du championnat et qui ne dispose plus de concessions réglementaires pour, entre autres, réaliser des tests avec ses titulaires, pouvoir compter sur la présence d'un troisième bolide à des dates-clés est un élément essentiel afin de mener à bien les tests et évaluations qui joueront un rôle déterminant dans le développement.

Aussi Guintoli reste-t-il toujours discret sur la constitution précise de la machine qu'il pilote, une moto qui arbore des évolutions importantes, mises à l'épreuve de la compétition avant d'être confiées en toute sécurité aux titulaires, mais qu'il rechigne à désigner textuellement comme un prototype de la GSX-RR de 2020. "Pour nous il s'agit constamment de faire des tests, des changements. On travaille constamment. Ça n'est pas comme si on stoppait 2019 et qu'on commençait d'un coup à travailler sur 2020. Il s'agit pas à pas d'apporter des gains marginaux qui vont nous aider pour l'avenir. La moto est bien, mais on continue à travailler", décrit-il.

"Mon job principal est d'être pilote d'essais. Si la situation malheureuse de devoir remplacer un pilote blessé se présente, c'est mon job de le faire. Je suis très content de la manière dont tout se passe, je suis content de tout tester. Les deux jeunes gars sont les mecs rapides ! Parfois, je peux me rapprocher sur une séance, comme à Brno, mais mon boulot est d'être un pilote d'essais, je suis content de faire ça", assure l'ancien Champion du monde Superbike. "Suzuki pousse beaucoup pour moi, avec le développement mais aussi en utilisant de très bonnes spec. Je ne viens pas ici en tant que wild-card juste pour faire une wild-card, il y a un réel but. C'est bon pour la motivation et puis la moto est bonne en piste."

Joan Mir étant désormais apte à reprendre la compétition, Sylvain Guintoli retrouve momentanément l'ombre, avant sa prochaine wild-card prévue dans un mois et demi, lors de l'épreuve à domicile de Suzuki. 

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Zarco pilote d'essais ? Prêt à "attaquer comme pour gagner"
Article précédent

Zarco pilote d'essais ? Prêt à "attaquer comme pour gagner"

Article suivant

Norris portera un casque dédié à Valentino Rossi

Norris portera un casque dédié à Valentino Rossi
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021