MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Les dernières nouveautés testées à Losail

partages
commentaires
Les dernières nouveautés testées à Losail
Par :
Co-auteur: Franco Nugnes
28 févr. 2019 à 16:26

À quelques jours du début du championnat, les différents constructeurs engagés en MotoGP avaient, avec le test du Qatar, une ultime opportunité d'évaluer des nouveautés pouvant leur donner le coup de pouce ultime avant les courses. Voici un aperçu de ce qu'ils ont dévoilé.

Essais du Qatar :

Ducati : un splitter sur la roue arrière

Quand Gigi Dall'Igna met en place une nouvelle solution, il a encore 100 autres idées en tête… On le sait, le directeur général de Ducati Corse croit fortement en la recherche aérodynamique en MotoGP et c'est dans ce cadre que ses ingénieurs dans le domaine, Edoardo Lenoci et Alessandro Aquili, ont développé un nouveau conditionneur de flux pour la GP19.

Lors du test du Qatar, un splitter inédit a ainsi fait ses débuts sur la moto de Jack Miller, avant d'être testé par la suite sur celle de Danilo Petrucci. Un double support métallique vient s'ancrer sur le bras oscillant et soutient trois petites pièces en forme de trapèze, l'une plus petite que les deux autres. Les flaps ont été réalisés en impression 3D, donnant l'idée que la pièce a été créée en dernière minute pour ces essais. Pour autant, Jack Miller concède que, compte tenu de l'objectif principal de cette pièce, on pourrait la revoir sur d'autres pistes où il sera utile de réévaluer son utilité.

"L'intention de notre splitter est plutôt de rafraîchir le pneu, d'essayer d'apporter de l'air frais sur le pneu arrière", explique le pilote australien, investi dans les tests via le team Pramac. "Mais au Qatar, ça n'est pas une piste sur laquelle la température au sol est élevée, il fait normalement assez frais et c'était le cas particulièrement pendant le test où il a fait très froid, alors je n'ai pas le sentiment qu'on en ait tiré bénéfice. C'est donc quelque chose qu'on va devoir tester à nouveau à l'avenir."

Lire aussi :

Le bras oscillant de la Ducati officielle
Détails sur la Ducati

Suzuki : un double échappement pour Rins

Suzuki est indéniablement monté en puissance durant cet hiver et s'est affirmé comme un prétendant sérieux à la victoire, grâce à une moto qui semble parfaitement équilibrée. Maintenant que le gros du package est défini, le constructeur d'Hamamatsu affine son travail. C'est ainsi qu'un nouvel échappement, double, a été confié à Losail à Álex Rins. Radicalement différent de la version standard, celui-ci avait déjà été aperçu sur les GSX-RR des pilotes d'essais lors du shakedown du test de Sepang.

Lire aussi :

La Suzuki en détail, Team Suzuki MotoGP
L'échappement d'une Suzuki MotoGP

Honda : la RC213V en smoking 

La guerre de l'aérodynamique ne semble devoir connaître aucune trêve en MotoGP, et même Honda pousse fort dans ce domaine depuis quelques mois après avoir été le constructeur le plus réticent sur le sujet. Au Qatar, Marc Márquez a étrenné un carénage déjà testé par Cal Crutchlow à Sepang. Celui-ci présente des appendices aérodynamiques d'un nouveau genre : moins aplatis que sur les versions précédentes, ils forment un double profil que l'on pourrait presque comparer à un nœud papillon compte tenu de sa forme, rattaché sur les côtés de l'entrée d'air de la face avant.

On a également pu apercevoir un nouvel échappement. Sur la moto de Jorge Lorenzo, différentes solutions ont aussi été évaluées, destinées à modifier l'assise du pilote, avec plus ou moins de renforts en mousse.

Le garage Repsol Honda Team 
Le carénage de la moto de Marc Marquez, Repsol Honda Team

Yamaha : l'arrière s'affine

Du côté de chez Yamaha, c'est sur l'arrière de la moto que l'on s'est penché. L'une des machines pilotées par Maverick Viñales présentait en effet un dosseret plus étroit (visible ici à droite de la photo) par rapport à la version habituelle (à gauche). "Rien d'extraordinaire", a toutefois fait savoir le pilote espagnol.

La moto de Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

KTM hésite ?

Chez KTM aussi, on travaille sur l'arrière de la machine, alors que les derniers détails sont en train d'être finalisés en vue du début du championnat. Comme à Sepang, on a ainsi pu remarquer des différences entres les machines de Pol Espargaró et Johann Zarco, notamment au niveau de l'échappement.

Lire aussi :

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

Aprilia à l'œuvre sur l'aéro

Aprilia a utilisé à Losail deux types de carénages aérodynamiques, avec selon les versions une partie haute plus ou moins prononcée sur des ailettes latérales qui restent globalement larges. La marque de Noale a également étrenné un nouvel échappement.

Un aileron de l'Aprilia
Un aileron de l'Aprilia

Avec Léna Buffa

Article suivant
Puig répond à Pierer : J’aimerais voir KTM garder ses pilotes jusqu’en 2031

Article précédent

Puig répond à Pierer : J’aimerais voir KTM garder ses pilotes jusqu’en 2031

Article suivant

Viñales et Rins, poil à gratter de Márquez au Qatar ?

Viñales et Rins, poil à gratter de Márquez au Qatar ?
Charger les commentaires