Poncharal : "Nous n'interférerons pas dans la décision de Johann"

partages
commentaires
Poncharal :
Par : Léna Buffa
17 mars 2018 à 14:30

Alors que Tech3 rejoindra l'an prochain le clan KTM sans savoir si Johann Zarco restera à bord, celui-ci est devenu l'un des pilotes les plus prisés sur le marché des transferts. Une situation qui n'est pas sans engendrer une certaine pression.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

À l'heure d'entamer le championnat 2018, trois des cinq premiers pilotes de la saison dernière ont d'ores et déjà apposé leur signature sur leur prochain contrat, libérés désormais de toute incertitude quant à leur avenir au-delà de cette année. Au fur et à mesure que les annonces se sont enchaînées, l'attention s'est décuplée sur les pilotes restants, et Johann Zarco fait partie de ceux qui se trouvent à présent le plus au cœur des spéculations.

Il faut dire que la première campagne du Cannois en catégorie reine a dépassé les attentes généralement nourries pour un rookie et le potentiel qu'il a continué à afficher durant cet hiver n'a fait que renforcer son aura de futur grand pilote du MotoGP. Loin d'être perçu comme une étoile filante de la discipline, Zarco a toutes les cartes en main pour durablement faire carrière et prétendre aux meilleurs résultats possibles, de quoi en faire un candidat de choix pour n'importe quelle marque.

Dans ce contexte, les retrouvailles du paddock à Losail se sont accompagnées d'un flot de rumeurs, disant Honda, Suzuki, KTM, voire même Ducati, intéressés par le profil du numéro 5, le tout alors que Lin Jarvis se chargeait de ne pas fermer la porte au pilote Tech3 en dépit de la séparation annoncée entre Yamaha et l'équipe tricolore et du renouvellement de Rossi et Viñales au sein de l'équipe factory.

Souhaitant dans un premier temps ne pas aborder ces problématiques pour concentrer toute son attention sur l'aspect purement sportif de son week-end, Johann Zarco a accepté vendredi soir de répondre à quelques questions, allant même jusqu'à évoquer son absence de peur face à l'éventualité, abstraite pour l'instant, de rejoindre Marc Márquez chez Repsol Honda.

De son côté, lorsque Motorsport.com lui a demandé si l'accord entre Tech3 et KTM était lié d'une manière ou d'une autre au Français, Hervé Poncharal a assuré qu'il n'interviendrait pas dans le choix d'avenir du pilote. "Nous n'interférerons pas dans la décision que pourra prendre Johann. Je crois que cela correspond au pilote et à son entourage", a fait savoir le directeur de l'équipe. "C'est lui qui doit choisir le chemin qu'il veut suivre et je crois que les équipes doivent respecter cela."

Pour sa part, Pit Beirer, directeur de KTM Motorsport, a évoqué la question du bout des lèvres lorsqu'il lui a été demandé à son tour, sur motogp.com, s'il tentait de recruter Zarco. "Je ne veux pas cacher que Johann pourrait être l'un des pilotes avec qui nous voulons parler d'avenir, mais je souhaite aussi souligner que cela ne faisait pas partie du deal avec Tech3", a-t-il indiqué. "Nous avons pu trouver un accord avec Hervé et je suis très heureux et fier qu'il ait accordé sa confiance à notre projet et que nous ayons une équipe aussi fantastique à nos côtés, maintenant nous allons commencer à travailler sur les pilotes."

Un pilote sous pression

Pas toujours simple pour un pilote de devoir gérer des questions extra-sportives aussi pressantes, malgré les efforts qui peuvent être déployés pour tenter de s'en protéger et de se concentrer sur la compétition. Chaque jour, les questions récurrentes des journalistes suffisent à elles seules à ramener le sujet au centre des discussions, indépendamment de la manière dont les choses se sont passées en piste.

Hervé Poncharal concède que son pilote ressent quelque peu cette pression, ce qu'il juge parfaitement compréhensible. "Nous avons eu un très bon test il y a deux semaines ici et tout était fluide, facile, il prenait du plaisir et pilotait comme il sait le faire, c'est-à-dire avec un style de pilotage très fluide. Depuis hier, il serait le premier à admettre qu'il ressent la pression", indique le directeur de Tech3 au site officiel du MotoGP.

"Avoir été à la conférence d'avant Grand Prix jeudi, aux côtés de Márquez, Vale, Dovizioso, etc, met de la pression. Tout le monde lui dit qu'il peut gagner des courses, tout le monde lui dit qu'il pourrait même prétendre au titre de Champion du monde, ce qui est très nouveau pour lui en MotoGP, alors clairement Johann est un peu sous pression ici. Il ne pilote pas comme il peut le faire, pas de manière aussi fluide, mais je pense que c'est logique, c'est le processus normal."

"Il arrive de sa saison de rookie où tout ce qu'il faisait était magique, maintenant tout le monde s'attend à ce qu'il se batte contre les leaders et éventuellement à ce qu'il gagne. C'est une approche différente, mais je crois qu'il est assez intelligent et j'espère que la nuit dernière il a réfléchi à ça et l'a digéré. Ça va aller demain."

En attendant, Johann Zarco, qui a fait savoir vendredi soir qu'il pensait laisser passer les trois premières courses avant de prendre une décision, a retrouvé le sommet de la hiérarchie ce matin à l'occasion des EL3.

 

Propos recueillis par Oriol Puigdemont

Prochain article MotoGP
EL3 - Zarco en tête d'une séance perturbée par les conditions

Article précédent

EL3 - Zarco en tête d'une séance perturbée par les conditions

Article suivant

EL4 - Dovizioso reprend la tête, Zarco part à la faute

EL4 - Dovizioso reprend la tête, Zarco part à la faute
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités