MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Quartararo : "De la douleur mais rien de cassé"

partages
commentaires
Quartararo : "De la douleur mais rien de cassé"
Par :
25 oct. 2019 à 05:28

Après s'être coincé la main dans le carénage lors de son highside, ce qui l'a empêché de faire tourner la moto alors qu'il en a perdu le contrôle en EL1, Fabio Quartararo s'estime finalement chanceux de ne souffrir que d'hématomes ayant tout de même eu raison de sa volonté de s'aligner sur la séance d'EL2.

En dépit du fait de ne pas avoir pu faire rouler Fabio Quartararo en EL2, c'est un sentiment de relative sérénité et de légèreté qui semblait se dégager du garage Petronas Yamaha, vendredi après-midi. Communément avec son pilote touché au pied et au bras, l'équipe a certes décidé de ne pas faire rouler le Français en EL2, notamment en raison d'un bandage, de douleurs prononcées au pied gauche et de la prise de médicaments vigoureux. Mais tous avaient le sentiment que les conséquences de la chute des EL1 auraient pu être bien pires et il s'agit maintenant simplement de savoir quand El Diablo sera ragaillardi.

"Il va mieux que ce l'on ne pensait : nous pensions qu'il ne pourrait plus courir en Malaisie mais ça a l'air OK", soufflait ainsi Wilco Zeelenberg, directeur de l'équipe Petronas, sachant à quel point la prochaine épreuve du calendrier est importante pour son équipe qui se produira à domicile devant tout le gratin de Petronas, à Kuala Lumpur. "Il y a eu de l'impact à forte puissance sur l'épaule, mais pas d'os cassé", poursuit-il au micro de MotoGP.com. "Pas d'os cassé, c'est la priorité N°1. Il a le feu vert pour demain. C'était un peu glissant et il a poussé un peu plus au virage 6."

Lire aussi :

 

"Je n'ai pas assez d'expérience sur le mouillé"

De son côté, Quartararo offrait une description autocritique et humble de la situation, le tout avec un large sourire : en tant que rookie, le Français avouait ne pas encore avoir la pleine maîtrise de son train arrière dans les difficiles conditions que représentent le pilotage d'une MotoGP sur piste mouillée. Pour s'en convaincre, le rookie observait qu'il avait été le seul pilote à finir au sol lors de cette séance pourtant piégeuse.

"Je ressens de la douleur au pied mais n'ai rien de cassé. Je voulais piloter par temps sec, bien entendu, mais on verra demain. On regarde [à la TV], maintenant ! Je n'ai pas assez d'expérience sur le mouillé pour encore trouver la perfection avec l'arrière ; il faut apprendre ces nouvelles choses pas à pas."

"Je ne suis pas en forme : nous repasserons au centre médical demain pour voir si je suis apte ou non, mais ce n'était pas une bonne chute : je ressens de la douleur même si je n'ai rien de cassé, par chance. Nous ferons de notre mieux demain et si nous pouvons piloter, tant mieux. Sinon, nous ne prendrons pas d'autres risques. Je suis juste content que rien ne soit cassé. Il est vrai que j'ai une grosse contusion au pied, mais comme je l'ai dit, je désirais courir aujourd'hui, mais c'était malheureusement impossible. C'est bien et mauvais à la fois. Bien de récupérer, mais il semble qu'il pleuvra demain et que nous nous retrouverons en Q1. Ce sera une nouvelle expérience et j'espère que mon pied sera plus ou moins OK demain pour pouvoir piloter."

 

Article suivant
EL2 - Viñales seul, contact Márquez/Lorenzo, Quartararo spectateur

Article précédent

EL2 - Viñales seul, contact Márquez/Lorenzo, Quartararo spectateur

Article suivant

Zarco en quête de confiance mais satisfait

Zarco en quête de confiance mais satisfait
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie EL2
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Guillaume Navarro