Quartararo aimerait un podium mais pense que ce sera "difficile"

Fabio Quartararo est raisonnablement confiant et espère pouvoir viser le podium sur le Red Bull Ring, tout en avouant que cette première journée d'essais n'apporte pas toutes les réponses qu'il souhaiterait.

Quartararo aimerait un podium mais pense que ce sera "difficile"

Dixième au terme de la première journée d'essais du Grand Prix d'Autriche, Fabio Quartararo tire un bilan mitigé de ce début de week-end. S'il pense pouvoir être nettement plus rapide lorsqu'il se sera adapté aux pneus utilisés pour les tours rapides, il ne sait pas à quel point il pourra progresser au niveau du chrono et dans la hiérarchie. De plus, la météo reste une inconnue importante, avec la pluie qui a déjà perturbé les seconds essais libres à Spielberg.

"Ce matin, notre rythme n’était pas si bon, mais pas mauvais non plus, puis nous sommes passés en medium à l’avant et en tendres à l’arrière, et j’ai eu des difficultés à m’adapter", explique le Français. "C'est pour ça que mon time attack n’était pas si bon. En Essais Libres 2, on est juste sortis pour voir si la moto était bonne [sous la pluie]. Pour demain, si c’est sec, on a une idée, on verra si ça fonctionne. Mais nous n'étions pas bons à 100% en EL1."

Lire aussi :

Quartararo est partagé entre l'espoir d'un bon résultat, lui qui avait signé un podium en 2019 sur le Red Bull Ring, et la raison qui veut qu'assurer les points serait une bonne chose dans l'optique du championnat. S'il avoue que "le podium est possible" mais qu'il reste "un objectif difficile", le leader du classement sait aussi qu'il devra composer avec des Ducati et des KTM qui s'annoncent très rapides. La seule inconnue pour lui est sa marge de progression, à condition qu'il arrive à affiner les réglages et l'adaptation de sa moto.

"Pour les pneus, je pense que ce sera bien mieux qu’à Brno. En EL1 après une erreur j’ai oublié de changer de pneus, ce n'était pas voulu, et la performance n’était pas si mauvaise. Les réglages de la moto n’étaient pas mauvais le matin. Je ne suis pas si heureux de la journée dans son ensemble, mais je le suis car les conditions de la moto n’étaient pas idéales. Je peux être heureux, nous ne pouvons évidemment pas dire que nous pouvons viser la victoire mais je veux faire au mieux, marquer un maximum de point, puis nous nous rendrons à Misano, qui sera une bonne piste pour nous."

Lire aussi :

Interrogé sur un voyant qui a été vu en train de s'allumer sur l'affichage de sa moto, il assure que ce n'était pas une alerte liée à un problème technique, mais simplement une consigne qui lui a été passée pour la suite de sa séance : "Non, je devais revenir au box pour changer de pneus et faire le time attack. Ce n’était pas un problème moteur, on ne peut pas voir notre moteur en direct, donc c’était juste pour changer les pneus."

La saison de MotoGP, débutée le mois dernier à Jerez, n'a pour l'instant connu que des conditions sèches et chaudes. S'il ne verrait pas d'inconvénient à découvrir sa moto 2020 sous la pluie en Autriche, il préférerait toutefois avoir du temps sur piste sèche pour préparer la suite de son week-end et découvrir si les ajustements que son équipe compte effectuer avant les EL3 seront payants ou non.

"S'il pleut demain, ce sera la première fois que nous piloterons avec la nouvelle moto sous la pluie. Ce serait bien que ça arrive ici, mais je serais heureux d’avoir la troisième séance d'essais libres sur le sec, car je veux voir si ce qu’on a fait après les EL2 s'avérera bon ou non. Je suis impatient de le découvrir, mais on doit être prêts pour toutes les conditions, on ne peut pas se perdre en route. Sur la moto, on doit être à notre meilleur niveau et aussi près que possible de la tête."

partages
commentaires
Les pilotes Suzuki surpris d'être aussi performants

Article précédent

Les pilotes Suzuki surpris d'être aussi performants

Article suivant

Les Yamaha officielles en difficulté, Viñales "perdu"

Les Yamaha officielles en difficulté, Viñales "perdu"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021