Quartararo se sent déjà en concurrence avec Viñales

Difficile de ne pas s'entendre avec un jeune pilote aussi solaire que Fabio Quartararo. La bonne humeur n'empêche toutefois pas la compétition, et celle-ci semble s'intensifier à l'approche du transfert du Français vers l'équipe officielle Yamaha la saison prochaine.

Quartararo se sent déjà en concurrence avec Viñales

Encore six courses à disputer sous les couleurs du team Petronas, et Fabio Quartararo accèdera à l'équipe officielle Yamaha pour un contrat de deux saisons annoncé en début d'année. Révélation incontestable du championnat 2019, le Niçois a rapidement été promu par Yamaha, dont la direction a vite saisi l'importance de désormais miser sur la jeunesse et de ne pas laisser filer cette étoile montante.

Lire aussi :

Le passage à l'équipe officielle s'inscrira dans une véritable continuité pour Quartararo, sachant que les négociations menées pendant l'intersaison lui ont déjà permis de disposer d'un package digne d'un pilote factory cette année, alors même qu'il avait dû composer pour ses débuts avec une M1 plus modeste que ses trois collègues.

"Cette année, je roule déjà sur une moto officielle. On a eu du mal à l'avoir pour 2020, mais à la fin de l'année dernière on a réussi à trouver un accord avec Yamaha. Pour moi, l'objectif sera donc le même", décrit le pilote au numéro 20. "Je pense qu'on est performants cette année. J'ai réussi à obtenir mes premières victoires à Jerez puis une autre à Barcelone. Il y a eu des moments difficiles, mais je me sens bien."

"L'année prochaine, j'aurai une moto officielle, mais dans une autre structure ", poursuit Fabio Quartararo, dont le team technique a récemment été finalisé. "J'emmènerai pas mal de mes mécanos, mon ingénieur et mon chef mécano, donc ce sera un changement de structure mais les objectifs seront les mêmes."

Si la structure changera, le coéquipier aussi. Or Fabio Quartararo fera désormais équipe avec un gros client, un Maverick Viñales certes irrégulier cette saison mais capable de frapper fort lorsque les étoiles s'alignent pour lui. La concurrence qui va inévitablement se mettre en place entre eux semble déjà palpable… "Avec Maverick, c'est sûr que c'est un peu plus spécial [qu'avec les autres pilotes]. Je m'entends bien avec lui, mais l'année prochaine on sera coéquipiers et on dirait qu'on se bat déjà tous les deux pour ça cette année", souligne le Français.

Lire aussi :

À ce stade du championnat, Quartararo et Viñales figurent tous deux dans le trio de tête, séparés de 18 points, avec un gros ratio de succès à leur actif. L'Espagnol a notamment décroché trois des pole positions de cette saison, contre deux pour le Français. Lorsque Quartararo s'est imposé par deux fois à Jerez, son futur coéquipier était systématiquement sur la deuxième marche du podium, contrairement à Barcelone où il a dû se contenter d'une course dans le cœur du peloton lorsque le #20 est allé chercher son troisième succès. Une semaine plus tôt, c'est le pilote de Roses qui avait remporté le Grand Prix d'Émilie-Romagne, Quartararo terminant quatrième.

Depuis son arrivée chez Yamaha, en 2017, Viñales n'a été battu qu'une fois par son coéquipier au championnat, et pour cinq points uniquement à l'avantage de Valentino Rossi en 2018. Quartararo aura-t-il assez de ressources pour opposer à l'Espagnol une concurrence plus ferme en interne ?

partages
commentaires
Leopard Racing intéressé par une place en MotoGP pour 2022
Article précédent

Leopard Racing intéressé par une place en MotoGP pour 2022

Article suivant

Zarco : Le Mans, "une émotion spéciale et la motivation de bien faire"

Zarco : Le Mans, "une émotion spéciale et la motivation de bien faire"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021