Que signifient les numéros des pilotes du MotoGP ?

Les pilotes du MotoGP ont tous adopté leur numéro pour des raisons personnelles même s'ils ont été nombreux à devoir renoncer à leur premier choix.

Que signifient les numéros des pilotes du MotoGP ?
Charger le lecteur audio

Les numéros des pilotes ont pris une place très importante depuis le début de l'ère MotoGP, entre superstition, hommages mais aussi commerce, le #46 de Valentino Rossi et le #93 de Marc Márquez s'affichant sur nombre de produits dérivés portés par leurs supporters dans les tribunes.

Les pilotes sont libres de leurs choix mais certains numéros ont été retirés. Après les décès tragiques de Daijiro Kato, Marco Simoncelli et Nicky Hayden, les #74, #58 et #69 ont ainsi été rendus indisponibles. D'autres pilotes de légende conserveront à jamais leur numéro : il est ainsi impossible de prendre le #34 de Kevin Schwantz ou le #65 de Loris Capirossi. Le #46 de Valentino Rossi est quant à lui disponible et malgré son poids dans l'Histoire de la catégorie, le pilote italien a toujours dit qu'il souhaitait que cela reste le cas.

Le Champion du monde a la liberté de prendre le #1 mais Fabio Quartararo n'a pas voulu le faire cette saison, comme Joan Mir et Marc Márquez, les deux autres pilotes titrés en MotoGP et encore présents cette année. Le numéro 1 s'est globalement fait très rare dans l'ère MotoGP puisque seuls Nicky Hayden, Casey Stoner et Jorge Lorenzo ont roulé avec.

Les numéros des pilotes du MotoGP en 2022

Numéro Pilote  
Italy Andrea Dovizioso C'est avec le #34 de son idole Kevin Schwantz qu'Andrea Dovizioso a fait ses débuts. Il a ensuite opté pour le #4, qui s'est mué en #04 lors des son arrivée chez Ducati.
France Johann Zarco 

Johann Zarco a choisi le #5 en référence à son ancien manager, Laurent Fellon, qui roulait dans les années 1980. Le Provençal avait fait ses débuts en Championnat du monde avec le #14 mais il n'a plus lâché le #5 quand il a pu le prendre.

Italy Luca Marini

Luca Marini a d'abord porté le #97, l'année de sa naissance, mais il était déjà pris par Xavi Vierge en Moto2. Le demi-frère de Valentino Rossi a depuis utilisé le #10, le jour de sa naissance.

Spain Maverick Viñales

Maverick Viñales a souvent changé de numéro. L'Espagnol a fait ses débuts en Championnat du monde avec le #25, avant de passer au #40 en Moto2 pour des raisons commerciales. En MotoGP, il a repris son numéro originel mais a décidé d'adopter le #12 en 2019, car il avait battu Marc Márquez dans sa jeunesse en le portant.

France Fabio Quartararo

Le #20 de Fabio Quartararo représente le jour de sa naissance et le Niçois n'a pas souhaité l'abandonner pour le #1 cette année.

Italy Franco Morbidelli

Franco Morbidelli a d'abord roulé avec le #12 mais ce numéro étant pris, il l'a inversé et a depuis conservé le #21.

Italy Enea Bastianini

Enea Bastianini a également dû renoncer à son numéro, le #33, et a choisi le #23 pour le MotoGP.

Spain Raúl Fernández Raúl Fernández avait le #31 lors de ses débuts en Moto3 mais il a basculé sur le #25 dès sa première saison complète.
Japan Takaaki Nakagami

C'est avec le #73 que Takaaki Nakagami a fait ses débuts en 125cc, mais il a ensuite pris le #30 qui lui avait été attribué en Rookies Cup.

South Africa Brad Binder

Brad Binder n'a pas pu conserver son #41 en MotoGP et a opté pour le #33, proche de ses initiales BB.

Spain Joan Mir

Joan Perelló, cousin de Joan Mir, a roulé avec le #36 en Championnat du monde et le pilote Suzuki l'a repris.

South Africa Darryn Binder C'est avec le #40 que Darryn Binder a disputé toute sa carrière en Moto3, et il l'a conservé en MotoGP.
Spain Aleix Espargaró

Aleix Espargaró a adopté le #41 en référence à Youichi Ui, son pilote favori. Il a temporairement utilisé le #42 en 250cc puisque son numéro fétiche était pris, et a fait ses débuts en MotoGP avec le #44 de son frère, avant de finalement reprendre le #41 l'année suivante.

Spain Álex Rins

Álex Rins a roulé avec le #14 puis le #24, et a finalement inversé les chiffres. Depuis 2016, il porte le #42 pour des raisons commerciales.

Australia Jack Miller

Jack Miller s'est vu attribuer le #543 en motocross dans sa jeunesse. Il a retiré le 5 sur circuit, les numéros à trois chiffres n'étant pas permis. En Moto3, le #43 était pris et il a temporairement roulé avec le #8.

Spain Pol Espargaró

Pol Espargaró a choisi le #44 en référence au #4 d'Alex Barros, ne pouvant prendre le même numéro puisqu'il était déjà attribué.

Italy Fabio Di Giannantonio Le #21 de Fabio Di Giannantonio, choisi en référence à Troy Bayliss, était déjà pris par Franco Morbidelli et il a donc opté pour le #49.
Italy Pecco Bagnaia

Pecco Bagnaia a commencé sa carrière avec le #21 mais il était pris en Moto2. L'Italien a doublé le numéro, devenu #42, mais aucun des deux n'était disponible en MotoGP. Il a donc encore ajouté 21 pour rouler avec le #63.

Italy Marco Bezzecchi

Marco Bezzecchi a dû renoncer au #12, déjà attribué à Franco Morbidelli, et a choisi le #72, dans lequel on peut lire son ancien numéro fétiche.

Spain Álex Márquez

Álex Márquez a fait des mathématiques : son numéro favori était le #23 mais il était pris en Moto3 et il a remporté le titre en portant le #12. En Moto2, les deux numéros étaient déjà attribués et Márquez a donc pris le 96 de son année de naissance, retiré le 23 du jour de son anniversaire et a ainsi formé le #73.

Australia Remy Gardner

Remy Gardner portera le #87 en référence à la saison 1987, qui a vu son père Wayne décrocher le titre mondial en 500cc.

Portugal Miguel Oliveira

Miguel Oliveira a utilisé le #44 mais il était pris en MotoGP et il a donc doublé le numéro pour le transformer en #88.

Spain Jorge Martín

Jorge Martín avait justement ce #88 et a dû y renoncer. Il roule donc avec le #89 dans la catégorie reine.

Spain Marc Márquez

Marc Márquez a fait le choix du #93 en référence à son année de naissance, 1993.

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Le MotoGP sans Rossi : quelle place occupent les pilotes actuels ?

Zarco : "Gagner des courses, ce serait la plus belle chose cette année"