Résumé de course
MotoGP GP des Pays-Bas

Sprint - Bagnaia écrase la course devant Martín et Viñales

Pecco Bagnaia est sorti vainqueur de la course sprint disputée à Assen, qu'il a dominée de bout en bout. Jorge Martín et Maverick Viñales ont obtenu les médailles d'argent et de bronze.

Avec des tribunes remplies et un thermomètre atteignant 27°C dans l'air, le circuit d'Assen a vécu samedi la première des deux courses du week-end dans la catégorie MotoGP. Un sprint de 13 tours qui s'annonçait (et a été !) ultra rapide après la pole position record de Pecco Bagnaia, sa première de la saison.

À l'extinction des feux, le pilote Ducati a conservé le leadership, emmenant dans son sillage Jorge Martín et Álex Márquez. Le pilote Gresini avait pris les devants sur Maverick Viñales au premier virage, contrairement à son frère Marc qui a dû se ranger derrière l'Aprilia. Qualifié neuvième, Brad Binder a quant à lui bondi d'emblée à la sixième place.

Une chaleur de Martín dans le virage 8 a donné un tout petit peu d'air à Bagnaia à l'avant pendant le premier tour, mais c'est à l'entame du second que le premier coup de théâtre a fait évoluer la hiérarchie. Marc Marquez était toujours cinquième quand il est parti à la faute, déstabilisé par le vibreur du virage 2. Pas de bobo pour l'Espagnol mais de précieux points qui s'envolaient.

 

Quelques instants plus tard, Álex Márquez s'est fait reprendre la troisième place par Viñales. Pendant ce temps, Bagnaia déroulait : plus rapide que quiconque en piste, l'Italien a montré à quel point il aime cette piste, théâtre de sa première victoire en Grand Prix, et il a creusé irrémédiablement son avance.

Bastianini premier des poursuivants

Derrière le premier groupe, la lutte s'est avérée intense au départ de la course, avec beaucoup d'échanges de positions dans un court laps de temps. Fabio Quartararo qui partait de la 13e place, a bouclé le premier tour dixième et s'est vite retrouvé dans la zone des points, où il s'est ensuite solidement maintenu, améliorant même sa position en fin d'épreuve.

Au sixième tour, Enea Bastianini a porté une attaque réussie sur Aleix Espargaró pour s'emparer de la sixième place, avant de commencer à klaxonner derrière Binder, qu'il n'a pas tardé à dépasser. Cinq pilotes se sont regroupés derrière le podium et, très vite, ceux qui avaient encore de la réserve ont affiché leurs ambitions. C'est ainsi que l'on a vu Bastianini dépasser Álex Márquez au moment même où, juste derrière, Espargaró avalait Binder. Le pilote Aprilia s'est ensuite loupé et a reculé à l'arrière de ce petit groupe, derrière Fabio Di Giannantonio.

 

Alors que Bagnaia avait dépassé la seconde, puis la seconde et demie d'avance, et que Martín et Viñales étaient désormais plutôt isolés aux deux places suivantes, Bastianini a réussi à rapidement se détacher de son groupe pour tenter de recoller. Il n'allait pas y arriver mais son rythme lui vaudrait de valider une solide quatrième place. Derrière lui, c'est Di Giannantonio qui s'est mis en valeur en remontant à la cinquième place grâce à une rapide série de dépassements.

Un autre élément est venu se mêler à la lutte durant ces quelques derniers tours : des pénalités long-lap infligées aux pilotes épinglés pour avoir dépassé les limites de la piste. Cela a touché Raúl Fernández dans le peloton, mais aussi Álex Márquez alors qu'il était encore dans le top 5.

Le pilote Gresini a choisi de ne pas appliquer la sanction et de recevoir une pénalité de temps à l'arrivée, ce qui allait profiter à Quartararo, désormais juste derrière lui. Le Français a grimpé encore d'un cran avec cette fois le dernier coup de théâtre de cette course intense, à savoir la chute rapide d'Espargaró, alors sixième, à la fin du dernier tour. Déjà accidenté hier, le pilote Aprilia s'est relevé, de toute évidence secoué et dans la douleur.

 

Avec ce dernier revirement de situation, le point de la neuvième place est revenu à Franco Morbidelli, loin devant Pedro Acosta, Marco Bezzecchi et Miguel Oliveira. On remarquera que, si le pneu dur a été largement plébiscité à l'avant, pratiquement tout le monde a pris le pneu tendre à l'arrière. Johann Zarco a fait exception avec son pneu medium, lui qui partait de la 19e place sur la grille. Le Français a malgré tout dû se contenter d'une course à l'arrière, rapidement isolé et il a rallié l'arrivée 16e.

À noter également la chute de Lorenzo Savadori, le pilote essayeur Aprilia qui court ce week-end avec une wild-card. Luca Marini a quant à lui abandonné en proie à un problème technique.

GP des Pays-Bas MotoGP - Course sprint

   
1
 - 
5
   
   
1
 - 
2
   
P. Pilote # Moto Tours Heure Intervalle km/h Abandon Points
1 Italy P. Bagnaia Ducati Team 1 Ducati 13

-

      12
2 Spain J. Martín Pramac Racing 89 Ducati 13

+2.355

2.355

2.355     9
3 Spain M. Viñales Aprilia Racing Team 12 Aprilia 13

+4.103

4.103

1.748     7
4 Italy E. Bastianini Ducati Team 23 Ducati 13

+6.377

6.377

2.274     6
5 Italy F. Di Giannantonio Team VR46 49 Ducati 13

+8.869

8.869

2.492     5
6 South Africa B. Binder Red Bull KTM Factory Racing 33 KTM 13

+9.727

9.727

0.858     4
7 France F. Quartararo Yamaha Factory Racing 20 Yamaha 13

+10.828

10.828

1.101     3
8 Spain Á. Márquez Gresini Racing 73 Ducati 13

+13.196

13.196

2.368     2
9 Italy F. Morbidelli Pramac Racing 21 Ducati 13

+13.560

13.560

0.364     1
10 Spain P. Acosta Tech 3 31 KTM 13

+15.972

15.972

2.412      
11 Italy M. Bezzecchi Team VR46 72 Ducati 13

+16.036

16.036

0.064      
12 Portugal M. Oliveira Trackhouse Racing Team 88 Aprilia 13

+16.082

16.082

0.046      
13 Australia J. Miller Red Bull KTM Factory Racing 43 KTM 13

+18.739

18.739

2.657      
14 Spain J. Mir Repsol Honda Team 36 Honda 13

+21.791

21.791

3.052      
15 Spain A. Fernández Tech 3 37 KTM 13

+22.450

22.450

0.659      
16 France J. Zarco Team LCR 5 Honda 13

+23.690

23.690

1.240      
17 Spain R. Fernández Trackhouse Racing Team 25 Aprilia 13

+24.430

24.430

0.740      
18 Japan T. Nakagami Team LCR 30 Honda 13

+29.568

29.568

5.138      
19 Spain Á. Rins Yamaha Factory Racing 42 Yamaha 13

+1.230

1.230

       
dnf Spain A. Espargaró Aprilia Racing Team 41 Aprilia 12

1 lap

    Accident  
dnf Italy L. Savadori Aprilia Racing Team 32 Aprilia 4

9 laps

    Abandon  
dnf Italy L. Marini Repsol Honda Team 10 Honda 4

9 laps

    Abandon  
dnf Spain M. Márquez Gresini Racing 93 Ducati 1

12 laps

    Abandon  
Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Yamaha a saisi la faille avec Pramac, "laissé tombé" par Ducati
Article suivant Championnat - Bagnaia continue à grignoter son retard sur Martín

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France