À nouveau meilleur indépendant, le team SRT a dépassé ses attentes

Le team SRT s'est offert le titre de meilleure équipe indépendante en MotoGP cette année, comme lors de sa première saison dans la catégorie en 2019. L'équipe a atteint un niveau bien supérieur à celui qu'elle imaginait, grâce aux premiers succès de Fabio Quartararo et Franco Morbidelli.

À nouveau meilleur indépendant, le team SRT a dépassé ses attentes

Comme en 2019, lors de sa première saison en MotoGP, le team SRT a été le premier indépendant dans les deux championnats, prenant la deuxième place tant chez les équipes que chez les pilotes, grâce à Franco Morbidelli, qui a fait mieux que la cinquième position de Fabio Quartararo l'année précédente.

Les pilotes des deux Yamaha privées se sont imposés six fois en course, avec trois succès pour Quartararo comme pour Morbidelli, alors que les autres teams, d'usine comme privés, ont cumulé au maximum deux succès durant l'année. La formation malaisienne compte également six poles, quatre grâce à Quartararo, par ailleurs vainqueur BMW M Award, et les deux autres conquises par Morbidelli.

Lire aussi :

Le Sepang Racing Team et Quartararo ont longtemps mené les deux championnats mais Suzuki et Joan Mir ont pris l'avantage au Grand Prix d'Aragón, le conservant jusqu'à la fin de la saison. Le bilan reste cependant très bon pour une équipe si peu expérimentée au plus haut niveau.

"C'est incroyable de décrocher ce titre pour la deuxième année consécutive", se réjouit Johan Stigefelt, directeur du team SRT. "C'est incroyable parce que nous ne nous y attendions pas au lancement de l'équipe en 2019. Six victoires, huit podiums, nous ne pouvions jamais l'imaginer. Cette année a bien débuté et nous sentions qu'il était possible de remporter le titre [pilotes], celui des équipes et celui du meilleur indépendant, mais nous avons eu notre lot de malchance et de mauvais résultats."

"Ce qui est positif, c'est qu'un pilote a souvent couvert le second quand l'un des deux n'était pas performant, donc Franco et Fabio ont tous les deux contribué à remporter ce titre de meilleure équipe indépendante. C'est grâce à eux, mais aussi grâce à l'équipe qui les entoure, dont le travail a été exceptionnel, c'est un véritable travail d'équipe. Sans les personnes derrière les pilotes, ces derniers ne pourraient pas faire leur travail."

Morbidelli et Quartararo ont conservé des chances de titre jusqu'au Grand Prix de Valence, l'avant-dernière course de la saison. "Fabio a connu un début de saison incroyable et grâce à ses victoires, lui et l'équipe ont mené les championnats une grande partie de l'année", rappelle Razlan Razali, team principal de l'équipe malaisienne. "Nous sommes passés par tant d'émotions ! Le championnat MotoGP a également été dur cette année, avec beaucoup de courses qui se sont enchaînées en peu de temps, demandant des efforts supplémentaires à tout le staff, qui a encore montré que le travail d'équipe rendait tout possible. Nous avons tout fait pour que la lutte pour le titre dure jusqu'à la dernière course mais malheureusement, nous n'y sommes pas parvenus."

La récompense d'un travail d'équipe

Le team SRT compte plusieurs figures expérimentées en MotoGP, à l'image de Ramon Forcada, chef mécanicien de Franco Morbidelli, mais Stigefelt pense que chaque membre a apporté sa pierre à l'édifice. "C'est fantastique de décrocher ce titre parce qu'il revient à toute l'équipe et vient récompenser le travail des deux dernières années", se félicite le manager. "Merci à toutes les personnes impliquées, tous les partenaires, Petronas en particulier. Sans eux, nous n'en serions pas là donc c'est bien de pouvoir leur rendre quelque chose de la sorte, pour montrer que nous faisons notre travail et que nous le faisons bien."

Razali estime également que ce titre est la récompense d'un travail d'équipe. "Nous sommes très fiers de nos pilotes, des membres de l'équipe et de nos partenaires, et nous avons atteint un niveau que personne n'imaginait", précise le Malaisien. "Cela aurait été impossible sans le soutien et la compréhension de tous, et nous vous remercions sincèrement."

Le team SRT se prépare à franchir une nouvelle étape en 2021, avec l'arrivée de la légende Valentino Rossi, en remplacement de Fabio Quartararo, qui va faire le chemin inverse et intégrer l'équipe Yamaha factory.

Lire aussi :

partages
commentaires
13 ans après, Ducati à nouveau sacré parmi les constructeurs

Article précédent

13 ans après, Ducati à nouveau sacré parmi les constructeurs

Article suivant

Dovizioso serait heureux même si sa carrière MotoGP s'arrêtait là

Dovizioso serait heureux même si sa carrière MotoGP s'arrêtait là
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021