Viñales : "C'était impossible d'éviter l'accident"

Lancé vers un résultat prometteur en Catalogne, le pilote Yamaha a dû abandonner suite à l'accident provoqué par Jorge Lorenzo, qui aurait pu ne pas avoir lieu si le Majorquin ne s'était pas montré si pressé.

Viñales : "C'était impossible d'éviter l'accident"

Ce dimanche, Maverick Viñales a fait partie des victimes du carambolage provoqué par Jorge Lorenzo dans le deuxième tour à l'approche du virage 10, accusant ainsi son troisième abandon cette saison, à chaque fois en raison d'un accrochage avec un adversaire. Ce fut ainsi déjà le cas en Argentine où il fut percuté par Franco Morbidelli, et plus récemment en France lorsque Pecco Bagnaia vint le harponner.

Mais c'est d'autant plus dommage cette fois-ci pour le Catalan qu'il était bien parti pour faire une très belle course. Coutumier des départs laborieux, Viñales avait ainsi gagné quatre positions dans le premier tour, avant certes de voir Marc Márquez reprendre l'ascendant à l'entame du deuxième. Mais le rythme de course semblait bel et bien suffisant pour permettre au pilote Yamaha de viser au moins le podium, avant cet accrochage qui a ruiné ses espoirs de bien figurer à l'arrivée.

Lire aussi :

Pénalisé hier après avoir gêné involontairement Fabio Quartararo et Danilo Petrucci lors des qualifications, le numéro 12 attend donc la même sévérité de la direction de course envers Lorenzo. "Il faut qu'il soit dernier sur la grille [du prochain GP]", a-t-il lancé dès qu'il a été interrogé sur le sujet, constatant l'effet délétère de cet accident pour le championnat. "Il a sorti quatre pilotes. Il m'a fait chuté ainsi que Valentino [Rossi]. Nous ne sommes pas en lutte pour le championnat. C'était un incident de course, mais il a aussi sorti Andrea, qui lui se bat pour le championnat. Donc avec le tout cumulé, j'espère que la direction de course va faire son travail comme elle l'a fait hier. Je suis honnête : je l'ai vu à l'intérieur et j'ai essayé d'éviter le contact, mais il a touché ma roue arrière et ensuite je me suis juste retrouvé à voler. C'était impossible d'éviter l'accident."

Trop d'empressement de la part de Lorenzo

Ce que reproche le plus Viñales à Lorenzo, c'est finalement l'empressement de ce dernier à avoir voulu gagner des positions dans la toute première partie de la course. On le sait, le début de saison s'est révélé très compliqué pour le Majorquin chez Honda, et celui-ci se trouvait pour la première fois en position d'aller chercher un résultat valable à l'issue des premières boucles. Après avoir bondi de sa dixième place sur la grille pour pointer à la quatrième, le numéro 99 s'est ainsi laissé emporter par son élan en tentant l'impossible au freinage. Une hérésie pour Viñales, pour qui il aurait été plus sensé et facile de dépasser dans la longue ligne droite du circuit de Montmeló.

"Il n'est même pas venu au garage pour au moins dire pardon", a poursuivi le pilote Yamaha. "Honnêtement, ce virage est toujours difficile, mais bon sang tu es quatrième en début de course, tu aurais pu me dépasser dans la ligne droite, nous sommes lents dans les lignes droites ! Il n'avait qu'à attendre quatre virages pour me passer. Si vous me posez la question, je vais vous dire que c'est une erreur de rookie, mais il est quintuple Champion du monde. Parfois il faut réfléchir sur la moto. C'est un bon pilote et il a beaucoup de talent, mais on ne gagne pas la course au bout de deux tours. Avec la puissance qu'il a sur la moto, il aurait pu comprendre qu'il pouvait me dépasser dans la ligne droite."

Lire aussi :

Se focaliser sur le positif

De façon surprenante, Viñales semble déjà être parvenu à faire la part des choses en soulignant la qualité du travail effectué par Yamaha et lui au cours du week-end, et qui s'est traduit par un retour au premier plan sur un tracé qui n'avait pas souri aux deux parties ces dernières saisons. "Je suis déçu de cela, mais d'un autre côté je reste positif car il faut qu'on garde cette dynamique", a-t-il renchéri. "J'étais la première Yamaha dans le premier tour, j'étais vraiment bien, et dans le premier tour j'ai même pensé que je pouvais doubler Dovi, ce qui aurait signifié cinq places de gagnées en un tour, ce qui aurait été exceptionnel pour moi, car normalement je perds beaucoup de places, mais là ça n'a pas été le cas. Nous devons retenir les leçons de ce week-end, car nous avons bien travaillé pour préparer la moto en vue de la course, et nous devons voir cette course comme un point de référence."

"Je suis très content parce que nous avons fait des pas en avant ce week-end. Nous travaillons d'une façon différente et cela a semblé plutôt bien fonctionner ce week-end. Je ne m'attendais pas à aller si loin en début de course. Donc d'un côté je suis déçu à cause de la chute, mais d'un autre côté nous avons très bien géré le week-end, avec le réservoir plein. Si nous voulons amener la moto à la victoire, il nous faut travailler et encore travailler."

partages
commentaires
Championnat - Márquez touche le jackpot, 37 points d'avance !

Article précédent

Championnat - Márquez touche le jackpot, 37 points d'avance !

Article suivant

Un premier podium "incroyable" pour Fabio Quartararo

Un premier podium "incroyable" pour Fabio Quartararo
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021