Réactions
MotoGP GP des Pays-Bas

Zarco renonce à viser le top 10 et se contente des points

Johann Zarco a revu ses objectifs à la baisse avec Honda, et accepte désormais de se battre pour quelques points. Le Français sait que la marque aura besoin de temps pour retrouver le sommet.

Johann Zarco, Team LCR Honda

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

En début de saison, Johann Zarco affichait son objectif de se classer régulièrement dans le top 10 avec la Honda, en espérant des progrès sur la moto japonaise. Ces progrès restent absents pour le moment et le meilleur résultat de Honda le dimanche a été la 12e place, conquise plusieurs fois par le Français et par Joan Mir. En ce sens, la 13e place décrochée par Zarco dimanche au GP des Pays-Bas doit être vue comme un bon résultat.

"Satisfaction d'avoir quelques points", a résumé Zarco, qui sait qu'espérer mieux n'est pas réaliste, et a remisé au placard l'ambition du début d'année : "Maintenant, c'est l'objectif. Même si je visais le top 10 en début d'année, on ne peut pas avoir l'évolution que l'on veut et suivre les autres, donc il faut accepter que viser les points est un bon progrès."

Zarco se sait trop limité par sa moto tant qu'elle ne recevra pas les évolutions attendues pour la rentrée : "Quelques points, c'est une manière de ce sentir utile, en [se disant] que l'évolution, j'espère courant septembre, a besoin d'être importante, parce qu'on ne peut pas lutter. On est trop loin et on ne peut rien faire pour l'instant. Il faut se concentrer pour évoluer personnellement mais si on veut lutter avec les autres, il faut que le matériel soit meilleur."

Car même si la Honda a plusieurs fois évolué depuis le début de l'année, aucun changement n'a véritablement permis d'améliorer la situation. Zarco fait le dos rond en acceptant d'enchaîner les résultats discrets, en se concentrant sur ce qu'il peut faire pour aider Honda dans sa quête de progrès.

"On est trop loin pour le moment, on répète [qu'on a] les mêmes problèmes. Moi-même, j'essaie de changer des choses pour donner encore plus d'informations, comprendre vraiment s'il y a une façon de piloter cette moto mais je peux voir que la moto reste toujours la même. C'est pour ça que c'est bien d'essayer de changer pour donner toujours des commentaires clairs, en disant que quelque chose doit changer."

Johann Zarco, Team LCR Honda

Johann Zarco et les pilotes Honda ont été distancés

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

"Techniquement, je ne peux pas dire quoi mais maintenant, j'espère qu'après cette course où on a fini si loin – Fabio Quartararo est juste devant nous mais on est loin du premier et loin de lui – les changements que l'on aura à l'avenir apporteront des progrès. Sinon, on devra accepter ces conditions et ce n'est pas la façon dont Honda veut courir et dont nous, les pilotes, on veut courir."

Zarco fait preuve d'un optimisme radical mais réaliste. Il espère donc une lente mais sure remontée dans la hiérarchie qui pourrait commencer cette année, sans espérer un retournement de situation spectaculaire : "Le top 10 est un peu la première étape à franchir. On ne peut pas penser au podium mais si on pense au top 10, on peut faire confiance pour faire des progrès supplémentaires. Mais on doit accepter de petits progrès. On a besoin de gros progrès mais on ne peut pas dire que l'on veut se battre pour la victoire l'an prochain, sauf surprise."

Zarco a apprécié le duel avec Fernández

À Assen, Zarco a conservé la 17e place qu'il occupait sur la grille en début d'épreuve, avant de bénéficier des chutes de Marco Bezzecchi, Joan Mir et Pedro Acosta, ainsi que des pénalités de Miguel Oliveira, ensuite trop distancé pour revenir sur lui. Doublé deux fois par Augusto Fernández, le pilote LCR a pu reprendre l'avantage à chaque fois pour prendre la 13e position.

"J'ai eu plus de contrôle que pendant la course sprint donc c'était positif mais clairement, je n'ai pas pu suivre ce groupe devant moi", a reconnu Zarco. "Ils faisaient quelques erreurs au début, on pense qu'on peut suivre mais après, ce n'était pas possible."

Augusto Fernandez, Red Bull GASGAS Tech3

Johann Zarco a remporté son duel avec Augusto Fernández

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

"J'ai essayé de contenir Augusto Fernández, c'était le seul avec qui je pouvais me battre. J'ai fait une erreur, il m'a doublé et après, c'était bien d'essayer de contrôler le pneu arrière aussi, parce qu'on a surchauffé le pneu arrière [samedi] lors du sprint, donc c'était important d'avoir le contrôle [dimanche]."

"Quand Oliveira a fait un long-lap, je me doutais qu'il allait remonter mais finalement, il a eu un deuxième long-lap, ce qui a permis de le garder derrière", a-t-il ajouté. "Et enfin, plaisir de gagner le duel [avec Fernández]. C'est une course dans une course mais quand il y a un adversaire, [il faut] essayer de le battre, et ça faisait plaisir de pouvoir le doubler à l'entrée de la dernière chicane, dans le stadium. Ça fait un peu le côté show pour ceux qui ont les drapeaux français."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Comment Ducati recompose ses équipes satellites pour 2025
Article suivant Honda confirme Espargaró au poste de pilote essayeur

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France