Schumacher voit "de nombreux points positifs" pour Alpine avant Le Mans

L’équipe Alpine a vu ses deux A424 à l’arrivée des 6 Heures de Spa, après avoir accédé pour la première fois à l'Hyperpole lors des qualifications. De bon augure avant Le Mans pour Mick Schumacher et ses équipiers de la formation tricolore.

#36 Alpine Endurance Team Alpine A424: Nicolas Lapierre, Mick Schumacher, Matthieu Vaxiviere

Photo de: JEP / Motorsport Images

À Imola, l’équipe Alpine avait été plombée d’entrée par un accrochage au départ ayant impliqué ses deux voitures. Les deux Hypercar tricolores avaient alors repris la course mais avait dû se contenter de lointains 13e et 16e rangs en Italie. Traditionnellement, les 6 Heures de Spa-Francorchamps faisaient figure de répétition générale avant les 24 Heures du Mans, et Alpine comptait bien accumuler une expérience significative sur le toboggan ardennais.

Après des essais productifs, Alpine passait un nouveau cap en signant le 5e chrono des qualifications avec Charles Milesi au volant de la #35, une performance qui lui valait d’intégrer l’Hyperpole. Là, il se classait huitième après avoir été gêné par un problème de pompe de vidange moteur, mais récupérait la septième place sur la grille suite à la disqualification de la Ferrari initialement en pole.

Les Alpine s’élançaient ainsi des 7e et 11e rangs sur la grille de départ, la #35 de Milesi prenant le départ devant la #36 emmenée par Nicolas Lapierre. Les deux Alpine se maintenaient dans le top 10 en enchaînant les relais, la #36 connaissant cependant un contretemps avec une crevaison.

Le drapeau rouge consécutif au spectaculaire accident entre la Cadillac d’Earl Bamber et la BMW LMGT3 de Sean Gelael allaient toutefois plomber le tableau de marche des A424 LMDh, qui perdaient un temps monstre en étant contraintes de stopper au stand dès la reprise, alors que bon nombre de voitures concurrentes s’étaient arrêtées avant l’arrêt de la course.

Au final, l’Alpine #35 franchissait l’arrivée au 9e rang, emmenée par Paul-Loup Chatin, Jules Gounon – qui remplaçait encore Ferdinand Habsburg, blessé –, et Charles Milesi. La #36 de Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxiviere et Mick Schumacher concluait de son côté l’épreuve à la 12e place.

"Nous avons atteint notre objectif en réalisant une course propre", commentait ce dernier après la course. "Malheureusement, le drapeau rouge a compromis nos chances de résultat. Sans cela, les points étaient très probablement à notre portée. Nous avons manqué de réussite, mais le sport automobile est parfois ainsi. Nous avons néanmoins de nombreux points positifs à retenir avant la prochaine course au Mans, où tout devra être parfait !"

Quatrième du championnat avant Le Mans

Deux voitures à l'arrivée et des points : Alpine veut garder le positif après Spa.

Deux voitures à l'arrivée et des points : Alpine veut garder le positif après Spa.

Photo de: Emanuele Clivati | AG Photo

Héros des qualifications, Charles Milesi veut lui aussi garder le positif. "C’était une course productive et nous avons su évoluer un cran au-dessus de nos performances vues à Imola", se réjouit le jeune Français de 23 ans. "Même si les différents incidents ont rendu cette épreuve plutôt décousue, nous avions un rythme prometteur face à la concurrence et nous avons véritablement pu nous battre dans le peloton tout en poursuivant notre apprentissage des pneumatiques. À nous désormais de mettre nos enseignements à profit dans nos préparatifs pour les 24 Heures du Mans, où tout peut arriver."

Avec ces points marqués, et compte tenu de la contre-performance des BMW, Alpine pointe à la quatrième place du classement constructeurs derrière Porsche, Toyota et Ferrari.

"Cette course était conforme à ce que nous espérions à l’approche des 24 Heures du Mans", conclut Philippe Sinault, directeur d'Alpine Endurance Team. "Nous continuons d’apprendre, mais nous voulions avoir une meilleure vision et une meilleure compréhension de notre voiture et de son exploitation."

"L’objectif est atteint avec une belle prestation en essais et en course, avec nos deux Hypercars à l’arrivée et bataillant un peu plus avec la concurrence. La n°36 n’a pas eu de réussite avec le drapeau rouge, mais le bilan est satisfaisant et nos prochains tests nous permettront de retirer de nouveaux enseignements avant d’aborder Le Mans. Je me dois de saluer tous nos pilotes pour avoir su se reprogrammer et éviter les erreurs après une interruption aussi longue."

"Enfin, Spa nous a véritablement permis de mesurer la ferveur populaire autour de ce championnat, ce qui donne encore plus de sens au programme Alpine en Endurance et représente un élément extrêmement puissant de motivation."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Peugeot se sent "traité injustement" par la BoP
Article suivant Porsche pourrait abandonner son projet de nouveau moteur

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France