Solberg va quitter Hyundai à l'issue de la saison

Après avoir partagé le volant de la troisième i20 N avec Dani Sordo cette année, Oliver Solberg ne rempilera pas chez Hyundai Motorsport l'an prochain.

Solberg va quitter Hyundai à l'issue de la saison
Charger le lecteur audio

Oliver Solberg et Hyundai, c'est fini. Après avoir signé dans un premier temps un contrat de deux ans avec la marque sud-coréenne pour concourir en WRC2, le jeune suédois s'est finalement vu offrir la possibilité de débuter en WRC en 2021 au volant d'une i20 lors de l'Arctic Rally Finland, avec une septième place à l'arrivée, avant de prendre part au Safari Rally, au Rallye de Catalogne ainsi qu'au Rallye de Monza.

Le fils du Champion du monde 2003, Petter Solberg, a durablement intégré le WRC en 2022, en partageant le volant de la troisième Hyundai avec Dani Sordo, et a pris part à huit manches cette saison avec en point d'orgue une quatrième place décrochée au Rallye d'Ypres. Un bon résultat qui a été suivi d'un nouveau top 5, cette fois-ci en Nouvelle-Zélande, le week-end dernier pour ce qui constituera finalement sa dernière sortie avec l'équipe. Sordo prendra en effet le relais à compter du Rallye de Catalogne à la fin du mois, et terminera par la suite la campagne au Japon, où Solberg devrait tout de même participer aux reconnaissances.

Lors d'un entretien avec Motorsport.com en amont du Rallye de Nouvelle-Zélande, le jeune homme de tout juste 21 ans espérait alors encore rester au sein de l'équipe l'an prochain. Mais Hyundai en a décidé autrement, expliquant préférer recourir aux services d'un pilote plus expérimenté pour compléter son line-up 2023.

"Je suis bien sûr déçu par cette situation, mais je dois respecter la décision de l'équipe et son nouveau plan d'aligner trois voitures avec un pilote expérimenté dans chacune d'entre elles", a-t-il ainsi déclaré. "Cela a été très sympa de leur part d'avoir été ouvert avec moi durant tout ce processus. Je sais que cela n'a pas été une annonce facile à faire pour eux depuis que leur plan a changé. Je reste néanmoins reconnaissant pour cette première opportunité qu'ils m'ont offerte en WRC."

"Nous savions qu'il allait surtout être question d'apprentissage au cours de cette saison, et nous avons effectivement beaucoup appris, ce qui va constituer sans aucun doute une expérience valorisable pour moi dans la prochaine étape de ma carrière. Je vais rester impliqué dans mes missions auprès de l'équipe pour le reste de l'année, et je remercie tout le monde à Alzenau et sur les rallyes pour leur soutien. Nous allons clore ce chapitre en bons termes, et je ne leur souhaite que des bonnes choses pour la suite."

Solberg a terminé cinquième du Rallye de Nouvelle-Zélande le week-end dernier.

Solberg a terminé cinquième du Rallye de Nouvelle-Zélande le week-end dernier.

Prime à l'expérience chez Hyundai en 2023

Le patron de l'équipe, Julien Moncet, a quant à lui tenu à souligner tout le travail accompli par Solberg jusqu'ici : "Oliver a été un grand atout pour notre équipe cette saison, se montrant à la fois résiliant tout en ayant soif d'apprendre. Cependant, nous avons pu mesurer tous les bénéfices quant au fait d'avoir un équipage expérimenté et régulier au volant de la voiture. Ce sera donc notre objectif pour notre line-up 2023."

"Oliver va rester avec nous jusqu'à la fin de l'année, et il va notamment se joindre à nous pour les reconnaissances au Japon ainsi que pour d'autres activités. Nous lui souhaitons le meilleur pour l'avenir. En WRC, vous ne savez jamais à quel moment des chemins vont se croiser de nouveau. Nous bouclons cette phase de notre relation en bons termes et nous avons la certitude qu'Oliver saura rebondir dans sa carrière."

La composition du line-up 2023 de Hyundai reste flou jusqu'ici, alors que Thierry Neuville et Ott Tänak sont sur le papier sous contrat pour l'an prochain. Cependant, dans le cas de l'Estonien, celui-ci n'a pas caché qu'il pourrait quitter l'équipe à la fin de l'année, voire prendre une année sabbatique.

Selon l'édition italienne de Motorsport.com, Andreas Mikkelsen serait ainsi un candidat crédible pour rejoindre l'équipe, le Norvégien ayant déjà piloté pour Hyundai entre 2017 et 2019 avant d'évoluer en WRC2 depuis lors.

Lire aussi :
partages
commentaires
Ogier prêt à continuer son programme partiel chez Toyota en WRC
Article précédent

Ogier prêt à continuer son programme partiel chez Toyota en WRC

Article suivant

Copilote de Breen, Nagle prendra sa retraite après la Catalogne

Copilote de Breen, Nagle prendra sa retraite après la Catalogne