WRC
04 sept.
Prochain événement dans
25 jours
18 sept.
Prochain événement dans
39 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
Prochain événement dans
66 jours
C
Rally d'Italie
29 oct.
Prochain événement dans
80 jours
19 nov.
Prochain événement dans
101 jours

ES16 & 17 - Tänak gère, Ogier sous la menace de Mikkelsen

partages
commentaires
ES16 & 17 - Tänak gère, Ogier sous la menace de Mikkelsen
Par :
29 avr. 2018 à 14:17

En dépit d'un souci mécanique dont l'origine n'a pas été révélée dans la première des deux spéciales précédant la Power Stage, le pilote Toyota conserve une belle avance sur Thierry Neuville qui a signé les deux meilleur temps.

Ott Tanak, Martin Järveoja, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Ott Tanak, Martin Järveoja, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Dani Sordo, Carlos del Barrio, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Esapekka Lappi, Toyota Gazoo Racing
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Kalle Rovanpera, Jonne Halttunen, Skoda Fabia R5

L'écart entre Ott Tänak et son dauphin est donc désormais de 40"9 avant le second passage dans El Cóndor qui conclura le rallye, alors que Dani Sordo, troisième, pointe à 28"1 de son équipier chez Hyundai.

La lutte pour la quatrième place s'est en revanche nettement resserrée. Sébastien Ogier, après n'avoir rendu qu'une demi-seconde à Andreas Mikkelsen dans El Condor 1 (ES16 - 16,43 km), lui a rendu en effet pas moins de 10"5 dans Giulio Cesare – Mina Clavero (ES17 - 22,41 km) pour ne plus compter que 3"8 d'avance sur le Norvégien qui veut placer une troisième Hyundai dans le top 4.

"Tout se jouera dans la Power Stage", a déclaré Ogier d'un ton laconique à l'arrivée de la spéciale, sans que l'on sache si cela voulait dire qu'il avait caché son jeu ou pas. À noter que le pilote M-Sport avait avoué hier soir avoir connu une sorte de passage à vide, s'étant mis presque malgré lui en "mode sécurité" dans l'après-midi.

Mais le grand perdant de la matinée a été Esapekka Lappi, qui a subi une nouvelle crevaison dans l'ES16 alors qu'à l'en croire, et comme vendredi, il roulait "au milieu de la route" et n'a "rien touché". Le pilote de la seconde Toyota encore en course a perdu deux places au profit de Kris Meeke et d'Elfyn Evans, et s'est retrouvé sans roue de secours pour les deux derniers secteurs chronométrés.

Meeke, justement, a repris 5"8 sur l'ensemble des deux spéciales à Evans, mais l'écart reste de 25"6 – et donc impossible à rattraper à la régulière pour ce qui était la septième place au départ de l'étape, avant de devenir la sixième avec la crevaison de Lappi.

Sous la pression de Pontus Tidemand qui lui avait repris les deux tiers de son avance dans l'ES16, Kalle Rovanperä, qui était leader du WRC2, est sorti de la route dans la spéciale suivante et a abandonné. Le second passage dans El Cóndor, qui fera bien sûr office de Power Stage, doit débuter à 17h18.

Classement après l'ES17/18

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écarts &

intervalles

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Toyota

RC1   3h30'24"9

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1 

40"9

40"9

 Dani Sordo

 Carlos del Barrio

Hyundai 

RC1  

1'09"0

28"1

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport 

RC1  

2'01"3

52"3

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Hyundai 

RC1  

2'05"1

3"8

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford M-Sport 

RC1 

2'59"6

54"5 

 Kris Meeke

 Paul Nagle

Citroën 

RC1 

3'25"2

25"6 

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota

RC1 

4'25"9

1'00"7 

9

 Teemu Suninen

 Mikko Markkula

Ford M-Sport

RC1

5'21"8

55"9

10

 Pontus Tidemand

 Jonas Andersson

Škoda
RC2

11'37"8

6'16"0

Le classement complet sera disponible ici.

ES13 à 15 - Tänak tient bon la barre, Meeke s'écroule

Article précédent

ES13 à 15 - Tänak tient bon la barre, Meeke s'écroule

Article suivant

Tänak s'impose avec autorité en Argentine

Tänak s'impose avec autorité en Argentine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Argentine
Pilotes Ott Tänak
Équipes Toyota Racing
Auteur Jean-Philippe Vennin