Renault : La situation d'Ocon "n'est pas un désastre"

Esteban Ocon est en difficulté par rapport à son coéquipier Daniel Ricciardo, mais l'écurie Renault lui renouvelle sa confiance.

Renault : La situation d'Ocon "n'est pas un désastre"
Charger le lecteur audio

Le duel entre Daniel Ricciardo et Esteban Ocon faisait partie de ceux suscitant le plus d'intérêt en cette saison 2020 de Formule 1, et jusqu'à présent, celui-ci tourne nettement à l'avantage du vétéran australien. Ricciardo a infligé un 10-1 à Ocon en qualifications, avec un écart moyen de 252 millièmes de seconde sur le sec ; de surcroît, le Français n'a même pas marqué la moitié des points de son coéquipier en course, avec un score de 78-36, même s'il a subi trois abandons sur problème technique contre un seul pour son partenaire.

Lire aussi :

"Je pense qu'il doit faire ce qu'il fait depuis quelques courses, bien que cela n'ait malheureusement pas porté ses fruits pour des raisons qui sont hors de son contrôle direct", analyse Cyril Abiteboul, directeur de Renault F1 Team. "Ce qui s'est produit avec le problème de surchauffe des freins au Mugello n'est toujours pas complètement clair. Nous ne savons toujours pas ce qui s'est passé."

"Mais soyons clairs, Monza a été difficile. Nous avons un peu réinitialisé Esteban et la manière dont nous travaillons tous ensemble. Il y a beaucoup de discussions. Mark Slade [ingénieur de course d'Ocon], pour qui l'ingénierie de course n'est pas nouvelle, travaille d'arrache-pied pour le faire progresser. Je pense qu'il doit simplement être très pragmatique quant à cette situation, qui n'est pas un désastre."

Cyril Abiteboul, Managing Director, Renault F1 Team, est interviewé

Par le passé, Ocon a été associé à deux autres pilotes : Pascal Wehrlein, face à qui il a fait une bonne première impression chez Manor, puis Sergio Pérez, avec qui il a presque fait jeu égal chez Force India. Aucun d'entre eux n'est aussi redoutable que Daniel Ricciardo, affirme Cyril Abiteboul, qui nuance ainsi le manque de performance de son pilote et demeure convaincu qu'Ocon va rebondir.

"Franchement, même si l'on enlevait les points qu'il a perdus à cause d'un manque de fiabilité, il serait largement derrière Daniel", souligne Abiteboul. "Mais on parle de Daniel Ricciardo, et il n'avait jamais eu un coéquipier si fort. Il a eu des bons coéquipiers, et [Sergio] Pérez en particulier est fort, mais j'estime que Daniel l'est encore plus."

"Je pense qu'[Esteban] doit être très pragmatique, se fixer des objectifs réalistes, mais aussi regarder sa performance actuelle, pour laquelle il n'y a pas de honte à avoir, et bâtir sa confiance – bâtir également sa capacité à être un peu patient. Parfois, comme de nombreux jeunes pilotes, il a un peu d'impatience qui le mène à faire de petites erreurs, mais je suis persuadé que cela peut être résolu. Je le répète, avec le soutien de l'équipe autour de lui, ce sera résolu."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires

Voir aussi :

Pourquoi le Vietnam a annulé une course qui n'aurait pas eu lieu

Espagne 2008 : Kovalainen ne se souvient pas de son crash