Alesi : Je n'ai aucun doute sur le fait que Vettel soit préféré

partages
commentaires
Alesi : Je n'ai aucun doute sur le fait que Vettel soit préféré
Par :
4 mars 2019 à 12:00

Jean Alesi a révélé qu'il n'avait pas été surpris de voir le directeur de Ferrari, Mattia Binotto, déclarer dès la présentation de la monoplace 2019 que la priorité serait donnée à Sebastian Vettel si le choix se présentait dans certaines situations.

Mattia Binotto a remplacé Maurizio Arrivabene à la tête de la Scuderia cet hiver et avec lui est arrivée une nouvelle philosophie. L'Italien avait expliqué lors de la présentation de la SF90 que la priorité serait donnée à Sebastian Vettel si la situation venait à se présenter, face à son nouvel équipier qu'est Charles Leclerc. Bien que Binotto ait tempéré depuis en expliquant que les deux pilotes seraient libres de se battre, Alesi n'a pas été surpris par cette hiérarchisation.

"Je n'ai aucun doute sur le fait que Vettel soit préféré et que Leclerc joue un rôle secondaire", a expliqué Alesi. "Toutefois, je pense que ce sera très intéressant entre ces deux-là. Le plan semble être que Vettel soit premier et Leclerc second, mais qui sait, la saison est longue avec 21 courses ! Vettel a tout à sa disposition pour aller chercher le titre, donc on verra ce qu'il se passe à Melbourne."

Lire aussi :

Derrière Ferrari, qu'il considère comme favorite pour cette saison 2019, Alesi voit Red Bull et son nouveau partenaire Honda en deuxième position, mais s'attend à un peloton resserré et dominé, derrière les équipes de pointe, par Renault et Alfa Romeo.

"La nouvelle Red Bull Honda sera très compétitive", poursuit celui qui fut pilote pour la Scuderia entre 1991 et 1995. "Je pense également que Renault a accompli quelques beaux progrès avec [Daniel] Ricciardo, et que Kimi [Räikkönen] et Antonio [Giovinazzi] peuvent être performants avec Alfa Romeo. Bien sûr, Mercedes sera également fort, mais Ferrari semble un peu plus solide qu'au début de la saison dernière."

Néanmoins, Alesi ne sait pas où positionner Mercedes dans ce classement, surtout après les essais de l'équipe allemande, qui a semblé en difficulté en première semaine et a apporté une voiture totalement revue lors de la deuxième, pour finalement se porter à hauteur du meilleur temps de Sebastian Vettel, à trois millièmes de seconde près. Néanmoins, le Français ne voit pas cette évolution majeure comme une bonne chose.

"N'oublions pas que Mercedes a apporté deux voitures totalement différentes à Barcelone. Ce n'est généralement pas bon signe, car le plan initial n'a pas apporté ce qui était prévu sur le papier. Ferrari, de l'autre côté, a construit une voiture rapide et peut continuer à la développer tranquillement."

Article suivant
Honda va corriger l'intégration "trop agressive" de son moteur

Article précédent

Honda va corriger l'intégration "trop agressive" de son moteur

Article suivant

Ricciardo promet un casque 2019 "funky" et "artistique"

Ricciardo promet un casque 2019 "funky" et "artistique"
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu