Alonso : La fiabilité d'Alpine est "vraiment inacceptable"

Après le double abandon des A522 à Singapour, Fernando Alonso a déclaré que la fiabilité d'Alpine cette année était "vraiment inacceptable".

Alonso : La fiabilité d'Alpine est "vraiment inacceptable"
Charger le lecteur audio

Fernando Alonso était en sixième position du Grand Prix de Singapour quand, au 21e tour, un problème technique l'a obligé à immobiliser son Alpine dans une échappatoire pour abandonner. Un retrait qui a été suivi, une demi-douzaine de tours plus tard, d'un souci mécanique pour l'A522 restante, alors qu'Esteban Ocon figurait à la 13e place.

Le zéro pointé d'Alpine dans les rues de la cité-État s'est payé très cher puisque leurs concurrents directs au championnat constructeurs, McLaren, ont dans le même temps réussi à placer leurs deux monoplaces dans le top 5. Alors que l'écurie d'Enstone semble avoir pris le dessus sur celle de Woking depuis plusieurs mois en performance, ce contrecoup a souligné les difficultés de la marque française à faire fructifier son potentiel.

Et pour Alonso, ce n'est pas acceptable : "Je crois qu'on était autour des 50 [points perdus en raison du manque de fiabilité avant Singapour], et maintenant nous avons huit autres", a-t-il expliqué. "Donc, sur ma voiture, c'est moins 58 points ou moins 60 sur une saison, ce qui est vraiment inacceptable."

"Si vous me mettez 60 points de plus dans le classement, et que vous en retirez 10 ou environ aux autres, parce que vous leur enlèveriez aussi des points, mon championnat serait bien meilleur et même proche de Mercedes." Alonso occupe la neuvième place du classement pilotes, avec 59 points au compteur, alors que le moins bien classé des pilotes Mercedes, Lewis Hamilton, en compte 170.

"Donc, c'est probablement plus représentatif de la performance que nous réalisons cette année, et j'en suis très fier. Même [ce dimanche], nous nous sommes battus pour le top 5 ou le top 6. Mais le classement ne se traduit pas par la performance."

Fernando Alonso

Fernando Alonso

Fernando Alonso a été l'un des rares pilotes à ne pas monter de nouveaux éléments moteur lors des Grands Prix de Belgique et d'Italie, lui qui avait déjà largement dépassé le quota autorisé auparavant. Aussi, il ne pense pas qu'avoir eu de nouvelles pièces à Spa ou Monza aurait fait la différence à Singapour.

"Je crois que le kilométrage du moteur était bon", a-t-il affirmé. "Je pense qu'Esteban a eu un problème et a un moteur plus récent. Donc je ne pense pas que ce soit dû à ça. Mais je vais devoir mettre un nouveau moteur lors des prochaines courses, c'est sûr. Nous verrons quand. Donc oui, [c'est encore] plus de points que nous allons perdre."

Du côté d'Esteban Ocon, on se montre plutôt compréhensif des efforts d'Alpine dans la recherche de performance : "Ce week-end n'a pas été bon pour nous en matière de fiabilité, car nous avons eu un abandon avec les deux voitures, mais je pense qu'avec les nouvelles règles, et des règlements aussi importants, nous devions insister et faire fonctionner la voiture. Nous pouvons compter sur une voiture rapide pour la semaine prochaine. Donc c'est ce que je vois, plus que le reste."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Ferrari : Une infraction budgétaire mineure peut valoir 0"5 au tour
Article précédent

Ferrari : Une infraction budgétaire mineure peut valoir 0"5 au tour

Article suivant

Magnussen : La FIA "exagère" avec le drapeau noir et orange

Magnussen : La FIA "exagère" avec le drapeau noir et orange