Aston Martin prêt à faire appel de la disqualification de Vettel

À la suite de la disqualification de Sebastian Vettel quelques heures après sa seconde place au Grand Prix de Hongrie, Aston Martin a expliqué avoir l'intention d'interjeter appel de cette décision.

Aston Martin prêt à faire appel de la disqualification de Vettel

Après les inspections d'après-course au GP de Hongrie, la FIA n'a pu prélever que 0,3 litre de carburant dans l'Aston Martin de Sebastian Vettel alors que le Règlement Technique (article 6.6.2) impose au minimum 1 litre. Cette infraction technique a entraîné la pénalité standard dans ce cas de figure, à savoir la disqualification, ce qui a fait perdre au pilote et à son écurie les points de la deuxième place, et permis à l'ensemble des pilotes derrière lui de gagner une position au classement.

Toutefois, l'équipe a calculé qu'il restait normalement au total 1,74 litre d'essence à bord en fin de course, ce qui veut dire qu'il devrait encore en rester 1,44 après le prélèvement fait par la FIA. Or, il n'a pas été possible de l'extraire.

Vettel avait reçu l'ordre de son écurie, dans son tour d'honneur, de s'arrêter en piste car elle soupçonnait un problème de pompe. Elle croit d'ailleurs que cela pourrait expliquer que l'essence prétendument présente n'ait pas pu être récupérée. La voiture a été saisie par la FIA qui va désormais procéder à des examens dans un centre technique en France.

Lire aussi :

En tout cas, Aston Martin a d'ores et déjà fait part de son intention de faire appel. Dans les faits, notifier son intention de faire appel donne du temps à l'écurie pour envisager la suite à donner à cette affaire avant de décider de véritablement interjeter appel ou non.

"Je peux confirmer l'intention de faire appel", a déclaré le directeur de l'équipe, Otmar Szafnauer, à Motorsport.com. "Dès que nous en saurons plus, si nous avons des arguments, nous ferons appel, et sinon, nous laisserons tomber. Mais nous avons 96 heures."

"D'après tous nos calculs, il devrait rester 1,44 litre de carburant dans la voiture après le prélèvement de 300 millilitres. Et nous devons simplement montrer à la FIA que le carburant est là, et que les 300 millilitres sont suffisants pour leur échantillon de carburant. Et ce sera la base de l'appel. Donc la voiture sera consignée. On va donc trouver le carburant et le mesurer. On trouvera une solution."

Concernant la panne de la pompe, il a déclaré : "On dirait que... Je ne sais pas, on ne l'a pas encore démontée. Mais pour une raison quelconque, les pompes d'aspiration ne pouvaient pas évacuer le carburant de la voiture."

L'équipe est en mesure de calculer la quantité de carburant restante dans la voiture parce qu'elle sait quelle quantité a été introduite avant le départ et ensuite car le débitmètre de carburant de la FIA fournit un enregistrement officiel précis de ce qui a été utilisé pendant la course.

"Nous mesurons le carburant qui entre dans la voiture. Et le débitmètre de carburant que nous avons dans la voiture, qui est mandaté par la FIA, mesure la quantité de carburant utilisée. Donc la différence entre ce qui est entré et ce qui est utilisé, c'est ce qui reste. Et c'est comme ça qu'on sait qu'il reste 1,74 litre."

"Nous disposons de cela, la FIA travaille sur le débitmètre de carburant, ils ont toutes ces données, nous leur fournissons les données de la quantité de carburant que nous avons mis, ils ont la possibilité de vérifier cela à tout moment. Donc toutes ces données sont disponibles."

L'épineux problème pour l'équipe est que le règlement indique clairement qu'un litre de carburant doit être physiquement retiré de la voiture, pour pouvoir analyser l'essence et vérifier sa conformité. À cela, Szafnauer répond : "C'est une vieille règle qui remonte à l'époque où nous n'avions pas encore tous ces compteurs et toutes ces mesures."

Il est à noter que la parution du classement officiel de la course étant intervenue après la notification de l'intention de faire appel de la part d'Aston Martin, Vettel y est toujours classé second provisoirement, dans l'attente de la décision finale de l'écurie sur la suite à donner à son recours.

partages
commentaires
Vettel disqualifié du Grand Prix de Hongrie
Article précédent

Vettel disqualifié du Grand Prix de Hongrie

Article suivant

Wolff assume la décision d'avoir laissé Hamilton en piste au restart

Wolff assume la décision d'avoir laissé Hamilton en piste au restart
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021