L'avenir de Sargeant se présentait mal avant de signer avec Williams

Nouveau protégé de l'écurie Williams, Logan Sargeant voit sa carrière en monoplace trouver un second souffle.

L'avenir de Sargeant se présentait mal avant de signer avec Williams

S'il n'a toujours pas remporté de titre en formules de promotion, Logan Sargeant ne manque pas de s'illustrer depuis le début de sa carrière en monoplace. Au fil des années, le Champion du monde de karting KF-Junior 2015 s'est classé troisième de British F4, quatrième de Formule Renault Eurocup et troisième de FIA F3, où le titre lui a échappé pour seulement quatre points en 2020, face à Oscar Piastri et Théo Pourchaire.

Faute de budget, Sargeant a envisagé de quitter la monoplace pour passer en Endurance mais a finalement rempilé pour une troisième campagne en FIA F3, passant de Prema Racing à une écurie bien plus modeste, Charouz Racing System. "Heureusement, lors des années précédentes, avant que les budgets ne montent en flèche, j'avais de l'argent familial qui a pu m'aider à y arriver, ainsi que quelques sponsors personnels. J'ai eu la chance d'avoir cette aide et ce soutien de ma famille, mais une fois que le budget devient super, super élevé, ça devient difficile pour n'importe qui", confie l'Américain.

Jamais une Charouz n'avait fini une course dans le top 5 dans ce championnat lors des deux saisons précédentes, mais Sargeant a multiplié ces performances pour prendre la septième place du classement général. Cela lui a manifestement permis de convaincre Williams de le recruter au sein de son programme de jeunes pilotes, lui dont la carrière est gérée par le groupe Infinity, comme George Russell.

Lire aussi :

Selon les informations de Motorsport.com, Sargeant devrait enfin parvenir à rejoindre la Formule 2 en 2022, et le Floridien de 20 ans ne cache pas que continuer à gravir les échelons des formules de promotion "paraissait difficile" sans Williams.

À Grove, Sargeant va notamment passer un certain temps sur le simulateur et contribuer au développement de la monoplace de Formule 1. "Ma priorité est juste de travailler avec Williams et de m'y plonger. Je vais utiliser toutes les infrastructures, apprendre autant que possible et les aider de toute manière possible également."

Avec Megan White et Alex Kalinauckas

partages
commentaires
Andretti explique ce qui a "tué" le rachat d'Alfa Romeo
Article précédent

Andretti explique ce qui a "tué" le rachat d'Alfa Romeo

Article suivant

Pérez : "Red Bull veut que je gagne ce week-end"

Pérez : "Red Bull veut que je gagne ce week-end"
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021