Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
41 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
132 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
146 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
174 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
181 jours
12 sept.
Course dans
188 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
202 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
216 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
244 jours
Bilans Saison 2020
Dossier

Bilans Saison 2020

Bilan 2020 - Gasly a fait résonner la Marseillaise

La victoire de Pierre Gasly au Grand Prix d'Italie 2020 n'est que le symbole d'une saison particulièrement réussie pour le pilote AlphaTauri.

Bilan 2020 - Gasly a fait résonner la Marseillaise

Ces bilans 2020 sont aussi l'occasion pour vous de noter chaque pilote, grâce au module situé au bas de cet article.

Depuis son retour à Faenza, Pierre Gasly semble être un homme nouveau. Le Français fait partie des pilotes qui se sont montrés performants avec le plus de constance lors de cette saison 2020, tirant régulièrement le meilleur de son AlphaTauri AT01. Soixante-quinze points au compteur, la dixième place du championnat : Gasly n'espérait pas tant.

Retrouvez aussi :

"Au début de la saison, je me rappelle encore après Barcelone, nos attentes étaient bien plus basses", se remémore-t-il. "Nous ne nous sentions pas super bien à Barcelone et nous sommes dit : 'Bon, on va peut-être entrer dans les points quelques fois cette année, mais ça ne va pas être évident, soyons patients et essayons de faire notre travail'. Et cette saison s'est avérée la plus réussie de cette écurie. Nous avons réussi à gagner une course, ce qui paraît encore très fou et génial !"

Le vainqueur Pierre Gasly, AlphaTauri AT01, fête dans le parc fermé

Cette course, c'est celle de Monza. Gasly y avait brillé en qualifications avec la cinquième place en Q1, la sixième en Q2 mais seulement la dixième en Q3, et sa course aurait bien pu s'achever au premier virage lorsqu'il a été pris en sandwich par Alexander Albon et Lance Stroll. Il y a survécu et a tenu cette dixième place jusqu'à son premier arrêt au dix-neuvième tour… un tour avant l'intervention de la voiture de sécurité à la suite de la panne de Kevin Magnussen.

Cette neutralisation, qui avait le potentiel de gâcher sa course, a eu l'effet inverse, car les commissaires ont dû fermer temporairement la voie des stands en raison de la proximité de la Haas. La plupart des pilotes ont dû retarder leur arrêt, et Gasly s'est retrouvé propulsé au troisième rang derrière Lewis Hamilton, qui allait devoir purger un stop-and-go de dix secondes, et Lance Stroll.

Après un drapeau rouge consécutif à l'accident de Charles Leclerc, le tricolore a aisément devancé Stroll lors du second départ et a résisté à la pression de Carlos Sainz jusqu'aux derniers hectomètres de la piste pour devenir le premier vainqueur de l'Hexagone en Formule 1 depuis Olivier Panis en 1996. Les images du podium, Gasly restant assis après la cérémonie le temps de reprendre es esprits, étaient particulièrement marquantes.

Le vainqueur Pierre Gasly, AlphaTauri, assis sur le podium savoure sa victoire

Il ne faut toutefois pas résumer son année à cette manche lombarde. En qualifications, Gasly a largement dominé son coéquipier Daniil Kvyat, lui infligeant un score de 13-4 avec un écart qui s'est toutefois réduit au fil de la campagne : en ne comptant que les séances sur le sec, 0"310 en moyenne en première moitié de saison, mais seulement 0"049 par la suite.

En course également, la domination de Gasly était notable, et le Normand a multiplié les arrivées dans le top 8 – pas moins de huit en 17 courses. Et encore, il a manqué une belle opportunité à Imola, où il avait arraché une superbe quatrième place sur la grille de départ mais est tombé en panne après huit tours seulement, alors qu'il était cinquième. La quatrième position à l'arrivée est finalement revenue à… Kvyat.

Malgré tout, le bilan est de 75 points par rapport aux 32 du Russe. Seul Sebastian Vettel en 2008 avait fait mieux avec la structure de Faenza (35 points à l'époque du barème 10-8-6-5-4-3-2-1, qui en représenteraient 85 de nos jours). "De mon côté, c'était ma meilleure année en Formule 1," estime Gasly. "Ce n'est que la troisième, mais j'ai un peu plus d'expérience et je travaille vraiment bien avec l'écurie. Et cette année, je pense qu'elle est à un niveau différent d'avant." En tout cas, n'oublions pas le point commun non négligeable entre Vettel et son successeur : une victoire à Monza, bien sûr.

partages
commentaires
Votez - Qui est votre pilote de l'année 2020 ?

Article précédent

Votez - Qui est votre pilote de l'année 2020 ?

Article suivant

Yuki Tsunoda va "en donner pour son argent" à Pierre Gasly

Yuki Tsunoda va "en donner pour son argent" à Pierre Gasly
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pierre Gasly
Équipes AlphaTauri
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021