Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
51 jours
09 mai
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
100 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
107 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
142 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
156 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
184 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
191 jours
12 sept.
Course dans
198 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
212 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
216 jours
10 oct.
Course dans
226 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
240 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
247 jours
07 nov.
Course dans
254 jours
Bilans Saison 2020
Dossier

Bilans Saison 2020

Bilan 2020 - Ricciardo/Renault, pas tatoué à l'encre indélébile

L'entente entre Daniel Ricciardo et Renault, qui deviendra Alpine l'an prochain, n'était pas signée à l'encre indélébile. L'Australien a assuré une prestation de grande qualité pour son dernier exercice avec le team d'Enstone, avant d'aller faire la joie de McLaren.

partages
commentaires
Bilan 2020 - Ricciardo/Renault, pas tatoué à l'encre indélébile

Ces bilans 2020 sont aussi l'occasion pour vous de noter chaque pilote, grâce au module situé au bas de cet article.

Dans une F1 qui ne cesse de rajeunir (il compte 150 départs de plus que son futur équipier Lando Norris !), Daniel Ricciardo fait déjà figure de vieux briscard : avec 188 départs dans la discipline reine, il était en effet cette saison le cinquième pilote le plus expérimenté derrière Räikkönen, Hamilton, Vettel et Pérez.

Retrouvez aussi :

Il est difficile de dire où se trouvait exactement la Renault sur l'ensemble de la saison en termes de performance, celle-ci ayant été à l'occasion la troisième ou quatrième meilleure monoplace sur un week-end donné, mais aussi parfois mise à mal par les Ferrari et les AlphaTauri. Mais si l'on se base sur la position au Championnat du monde des constructeurs au terme de cet exercice 2020, le team d'Enstone disposait bien de la quatrième à la cinquième monoplace la plus véloce et la mieux exploitée du plateau, sans doute un cran en-dessous de la Racing Point et de la McLaren.

Cela signifie que dans un monde rigide auquel Daniel Ricciardo n'appartient pas, la position la plus flatteuse qu'aurait pu envisager l'Australien au Championnat du monde des pilotes aurait été située quelque part entre la septième et la neuvième en battant son équipier. Néanmoins, c'est surclassé à la cinquième position finale que pointe celui qui prend désormais la direction de McLaren, où il découvrira l'an prochain l'unité de puissance Mercedes et servira de point de mesure remarquable à un Lando Norris connaissant déjà fort bien le team. L'équipe de Woking, qui voit Carlos Sainz prendre la direction de Ferrari, ne perd rien au change.

La saison de Ricciardo avait pourtant bien mal débuté par rapport à ses propres attentes. Avec en tout et pour tout 20 points inscrits après les six premières manches de la saison (cinq de plus que son équipier Esteban Ocon), il semblait que la saison 2020 de Renault se trouve vouée à être une nouvelle partie difficile face à tous les pilotes des équipes susmentionnées, selon les circonstances de chaque week-end. Néanmoins, le package trouva une certaine régularité dans la performance et parvint à enfin signer des résultats probants par la suite, principalement aux mains de l'Australien, redoutable en qualifications comme en course. Au point de se traduire par une série de 11 courses consécutives dans les points à compter de la Belgique et jusqu'à la dernière épreuve de la saison. Les notes attribuées par la rédaction de Motorsport.com au fil de cette série de courses ne prêtent pas au doute : le #3 a été essentiellement abonné aux 9/10 et n'a collecté que quelques 7/10 dans les "moins bons" jours.

Certes, Ocon sera celui qui aura finalement placé la machine d'Enstone à la plus haute position avec sa seconde marche du podium sur le tracé ovale de Sakhir, mais la régularité dans la performance parle clairement pour celui que le Français ne regrettera sans doute pas de voir brusquer un autre équipier. Avec 119 points au compteur pour conclure la saison, Ricciardo réalise un bilan supérieur de 65 points que celui établi l'an dernier avec pourtant quatre courses de moins au calendrier. Soixante-cinq, comme le pourcentage des points que Renault lui doit en 2020.

Voici, avec la motivation qu'il apporte systématiquement, tout ce que l'on demande à un leader d'équipe. Reste qu'un leader doit avoir une foi sans réserve dans le projet auquel il adhère et la décision de l'Australien de rejoindre McLaren avant que la saison 2020 n'ait réellement offert tous ses enseignements sur le niveau de progression de Renault, en dit long : pour se rapprocher de son objectif toujours vivant de nouvelles victoires et de titres, Ricciardo pense que les choses se passent ailleurs qu'avec le team qui attirera en 2021 l'attention médiatique autour d'un nouveau nom et avec un pilote nourrissant quotidiennement les gazettes, et qui a certes achevé sa saison devant Ferrari, mais a vu d'autres teams indépendants le devancer. La finalité de faire exulter tout un team autour d'un podium au point d'en provoquer un tatouage a ses limites et est bien loin de suffire lorsque l'on est l'un des meilleurs pilotes du plateau année après année.

Bilan 2020 - Pietro Fittipaldi sur les traces d'Emerson

Article précédent

Bilan 2020 - Pietro Fittipaldi sur les traces d'Emerson

Article suivant

Pierre Gasly est votre pilote de l'année 2020 !

Pierre Gasly est votre pilote de l'année 2020 !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Renault F1 Team
Auteur Guillaume Navarro
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021