Réactions
Formule 1 GP du Canada

Bottas : "Ce n'est pas sorcier" d'améliorer la Stake F1

Valtteri Bottas reconnaît que l'équipe Stake, la seule du plateau à n'avoir pas encore ouvert son compteur de points, a encore des efforts à fournir avant de prétendre jouer le top 10 à la régulière.

Valtteri Bottas, Stake F1 Team Kick Sauber C44

L'écurie Stake ne parvient décidément pas à décoller lors de cette première partie de saison. Depuis la manche d'ouverture à Bahreïn, ni Valtteri Bottas ni Zhou Guanyu ne sont en effet parvenus à marquer le moindre point.

Pourtant, l'occasion était belle d'ouvrir le score au Canada, où cinq voitures ont été contraintes à l'abandon, un fait relativement rare. Malgré cela, aucun des deux pilotes Stake n'a su intégrer le top 10, Bottas concluant à la 13e place, ce qui constitue jusqu'ici le meilleur résultat − le même qu'à Monaco avec le Finlandais − de l'équipe basée en Suisse.

Valtteri Bottas le reconnaît : la route est encore longue avant de viser la zone des points de manière régulière. "Nous avons encore du travail à faire", commente-t-il. "Nous devons continuer à apporter des améliorations et à rendre la voiture plus rapide. Ce n'est pas sorcier, nous avons juste besoin de plus d'éléments."

Lire aussi :

Stake demeure ainsi bloqué à la dernière place du classement constructeurs, alors que Williams a au contraire marqué ses premiers points récemment avec la neuvième place d'Alex Albon, alors qu'Alpine, dont le début de saison s'est montré plus que compliqué, a confirmé son redressement en plaçant ses deux pilotes dans les points à Montréal, avec Pierre Gasly neuvième, et Esteban Ocon dixième.

La prochaine étape est de revenir en Q2, et ensuite nous pourrons nous battre un peu mieux.

À Barcelone, Stake devrait apporter quelques améliorations sur ses monoplaces, néanmoins Bottas n'attend pas de progrès spectaculaire. "Nous avons de petites choses [à venir à Barcelone], mais il s’agit d’une piste à très haute charge aérodynamique, une piste différente de celle [de Montréal] . Je pense que ce sera serré, comme nous l’avons vu. La prochaine étape est de revenir en Q2, et ensuite nous pourrons nous battre un peu mieux."

De son côté, Zhou Guanyu a connu un week-end des plus éprouvants sur le circuit Gilles-Villeneuve, concluant 15e et bon dernier, et seul pilote auquel le vainqueur Max Verstappen a pris un tour. Avant cela, le Chinois s'est montré en délicatesse durant tout le week-end au volant de la C44, partant plusieurs fois à la faute, l'une de ses sorties de piste ayant d'ailleurs provoqué un drapeau rouge durant les essais.

Au Canada, Zhou Guanyu s'est battu avec sa monoplace durant tout le week-end.

Au Canada, Zhou Guanyu s'est battu avec sa monoplace durant tout le week-end.

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

"J’ai juste eu du mal avec les différents composés", explique Zhou. "À la moitié de la course, j’étais un peu hors course de toute façon, donc un peu seul. Nous avons déjà quelque chose de prévu à l’usine pour tout vérifier, s’assurer que nous partons un peu plus de zéro. Ces deux derniers week-ends, j’ai l’impression que quelque chose ne fonctionnait pas bien, et toutes les erreurs de ce week-end ne s’étaient jamais produites auparavant."

"[La voiture est instable] partout, honnêtement, elle glisse des quatre roues. Nous manquons juste d'adhérence. C’est assez simple, mais ce n’est pas facile de progresser. Nous essayons donc de comprendre tous nos problèmes et d’avoir des plans pour la prochaine course."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Mercedes veut "brutaliser" la W15 pour rester aux avant-postes
Article suivant McLaren apportera d'autres évolutions à partir du GP d'Espagne

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France