Hartley partira du fond de grille au Paul Ricard

partages
commentaires
Hartley partira du fond de grille au Paul Ricard
Scott Mitchell
Par : Scott Mitchell
23 juin 2018 à 09:44

Brendon Hartley va écoper d'une pénalité moteur pour le Grand Prix de France, après un problème technique survenu sur son unité de puissance.

Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13

B.V., Le Castellet - Victime d'une perte de puissance à neuf minutes du drapeau à damier en Essais Libres 2, Brendon Hartley voit son week-end se compliquer sur le Circuit Paul Ricard. Le pilote Toro Rosso avait été équipé d'un nouveau moteur Honda au Grand Prix du Canada, ce qui signifiait que tout changement supplémentaire lui ferait dépasser le quota autorisé et ferait de lui la proie de pénalités sur la grille.

Or, Honda a dû renvoyer son unité de puissance endommagée à l'usine de Sakura et six nouveaux éléments vont donc être montés sur la monoplace du Néo-Zélandais.

"Je n'ai pas encore tous les détails, mais je pense que je risque une pénalité", déplorait Hartley après les essais libres. "Nous avons eu un problème avec l'unité de puissance. Je ne peux pas vous en dire davantage."

"C'est un peu décevant, mais je reste optimiste. On dirait que nous avons le rythme pour être dans cette bataille en milieu de peloton, à n'importe quel endroit entre la septième place et le fond de grille. Si nous faisons tout à la perfection, nous avons vraiment le rythme pour marquer des points. Ce week-end risque d'être délicat pour moi si j'ai une pénalité, mais je ne sais pas si ce sera le cas."

Pierre Gasly, quant à lui, s'est classé dans le top 10 des deux séances, mais Toro Rosso a écopé d'une amende de 10'000€ avec sursis pour avoir enfreint la réglementation pneumatique avec la monoplace #10 en EL1. Gasly a en effet utilisé son premier train de pneus au-delà des 40 minutes autorisées, après lesquelles ce train doit être rendu à Pirelli.

Les commissaires ont décidé de donner une amende avec sursis car une panne d'électricité dans le garage Toro Rosso s'est produite au bout de 37 minutes d'essais et a empêché l'équipe de dire à Gasly de rentrer au stand via la radio.

Article suivant
Les pilotes veulent que la FIA retire la chicane du Paul Ricard

Article précédent

Les pilotes veulent que la FIA retire la chicane du Paul Ricard

Article suivant

Un "chocolat-gate" et des "grincheux" : McLaren serre les rangs

Un "chocolat-gate" et des "grincheux" : McLaren serre les rangs
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Lieu Circuit Paul Ricard
Pilotes Brendon Hartley
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Scott Mitchell