Button - "J'espère qu'Alonso va m'écraser tout le week-end!"

partages
commentaires
Button -
Par : Basile Davoine
23 oct. 2015 à 08:00

Les deux pilotes McLaren ne disposeront pas de la même spécification moteur à Austin.

Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren
McLaren MP4-30 of Fernando Alonso, McLaren in the pits
Jenson Button, McLaren MP4-30
La McLaren MP4-30 de Fernando Alonso, McLaren
Jenson Button, McLaren
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren

Jenson Button l’admet lui-même, c’est un discours pour le moins étrange qu’il tient avant le Grand Prix des Etats-Unis à Austin. Contraint d’attendre avant de pouvoir bénéficier de la dernière évolution de l’unité de puissance Honda, il ne disposera pas ce week-end du même matériel que son coéquipier Fernando Alonso

Loin de faire cas de cette situation, le Britannique espère que cette différence d’équipement se manifestera clairement en piste, afin de démontrer les véritables progrès effectués par le motoriste japonais. 

"En temps normal, quand vous êtes coéquipiers, vous voulez exactement le même [moteur]", convient Button. "Mais j’espère que c’est vraiment une bonne évolution. J’espère qu’il [Alonso] va être vraiment rapide et m’écraser tout le week-end! C’est inhabituel de dire ça. Quand on se bat pour un titre mondial, ou à l’avant, tout doit être identique. Mais dans notre situation, ce n’est pas important. Il s’agit de le mettre sur la voiture et de prouver que c’est fiable."

"Le circuit est bien meilleur que Sotchi pour nous. Nous avons marqué des points car nous étions fiables [en Russie] et que nous n’avons pas fait d’erreur. Ici, j’espère que nous serons compétitifs et capables de nous battre pour les points."

La pluie inquiète…

Si McLaren-Honda attend du mieux sur le plan technique, l’opportunité à saisir pourrait également venir du ciel, compte tenu des averses attendues en nombre tout au long des trois jours de roulage sur le Circuit des Amériques. Mais Button est un peu préoccupé par la manière dont l’eau pourra ou non s’évacuer sur le COTA, se souvenant notamment des déboires rencontrés par les pilotes d’Endurance il y a un an à pareille époque. 

"On dirait que tout le Texas va être sous l’eau! Ce pourrait être difficile", craint le Champion du Monde 2009. "Cette piste a tellement de dénivelé, donc il y aura des flaques d’eau. Il y a eu une course en WEC ici l’année dernière, qui était très humide, alors j’espère qu’ils ont appris de ça. Ces voitures [en Endurance] sont beaucoup plus lourdes, alors ce sera pire pour nous. Mais ce sera notre première fois sur le mouillé ici."

"L’année dernière nous étions forts sous la pluie, mais nous avions eu quelques problèmes. J’espère que nous avons résolu cela pour ce week-end, et nous verrons si les progrès nous aident…"

 

Prochain article Formule 1
La Manor de Rossi aux couleurs des États-Unis à Austin

Article précédent

La Manor de Rossi aux couleurs des États-Unis à Austin

Article suivant

Photos - Jeudi à Austin

Photos - Jeudi à Austin