Le contrat de Ricciardo pourrait être menacé par des "mécanismes"

Zak Brown, PDG de McLaren Racing, a expliqué que le contrat de Daniel Ricciardo comportait certains "mécanismes", à savoir des clauses, qui pourraient pousser l'Australien vers la sortie plus tôt que prévu.

Daniel Ricciardo, McLaren

Depuis son arrivée chez McLaren, en 2021, Daniel Ricciardo ne brille que trop peu. Régulièrement distancé par Lando Norris, son coéquipier, l'auteur de huit victoires en Grand Prix sent que son équipe commence à perdre patience, en témoigne les déclarations de son patron, Zak Brown, au GP d'Espagne mais aussi sa curieuse réponse sur ses plans pour 2023.

En donnant son accord pour rejoindre McLaren, en 2020, Daniel Ricciardo a signé un contrat de trois ans, courant entre 2021 et 2023. Ainsi, plus d'un a été surpris en apprenant que l'Australien prévoyait d'entamer "des discussions" pour l'année prochaine… Néanmoins, pour le GP de Monaco, Ricciardo a fait son mea culpa en indiquant qu'il s'était trompé d'une année.

Est-ce une simple étourderie ou Ricciardo a-t-il révélé par accident la fin prématurée de son aventure à Woking ? Si l'on se fie à Zak Brown, le contrat du pilote comporte des "mécanismes" qui pourraient mener à une séparation si la situation ne s'arrangeait pas.

"Je ne veux pas parler du contrat mais il y a des mécanismes avec lesquels nous sommes engagés les uns envers les autres et des mécanismes avec lesquels nous ne le sommes pas", explique le PDG de McLaren Racing. "J'en ai parlé avec Daniel. Nous n'obtenons pas les résultats que nous deux espérions mais nous allons tous les deux continuer à pousser."

Daniel Ricciardo, McLaren

Daniel Ricciardo, McLaren

"Je pense qu'il a montré à Monza [en 2021] qu'il pouvait gagner des courses. Nous devons aussi développer notre voiture, elle n'est pas capable de gagner des courses. Mais nous aimerions le voir plus haut sur la grille. Et nous verrons comment les choses évoluent et ce qu'il veut faire. Et puis nous avons notre programme d'essais qui s'accélère, mais nous ne sommes pas pressés."

En outre, l'avenir de Ricciardo chez McLaren dépend également des performances des pilotes couvés par l'équipe britannique, notamment Patricio O'Ward, pilote McLaren en IndyCar. Après avoir été aligné aux essais d'après-saison 2021 à Abu Dhabi, le pilote mexicain s'est donné deux ans pour accéder à la catégorie reine, et Brown assure qu'il disposera d'une nouvelle opportunité de faire ses preuves cette année.

"Nous avons nos deux pilotes d'essais sous contrat, Pato sera clairement l'un d'entre eux", poursuit Brown. "Il a fait du très bon travail à Abu Dhabi l'an dernier [lors des essais jeunes pilotes]. Le programme d'IndyCar est très chargé, comme vous le savez, mais ne soyez pas surpris de le voir dans l'une de [nos] voitures à la fin de l'année."

D'autres actualités sur Ricciardo :

Avec David Malsher

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Leclerc ne crie pas victoire malgré son meilleur temps
Article suivant La FIA retouche la procédure liée à la température du carburant

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France