EL1 - Bottas le plus rapide, Mercedes domine

Valtteri Bottas signe le meilleur temps de la première séance d'essais libres du Grand Prix des États-Unis devant Lewis Hamilton. Max Verstappen, troisième, accuse près d'une seconde de retard.

C'est un grand soleil texan qui illumine le circuit d'Austin au coup d'envoi de la première séance d'essais libres du Grand Prix des États-Unis. La F1 se rend de l'autre côté de l'Atlantique pour la première fois depuis la fin de la saison 2019, avant que n'éclate la pandémie de COVID-19. Les retrouvailles ne sont pas totalement heureuses cependant en raison des bosses pullulant sur le tracé. Des travaux ont été réalisés dans le premier secteur et sur la ligne droite opposée, néanmoins ceux-ci n'ont pas corrigé toutes les imperfections du Circuit des Amériques.

Lire aussi :

Plusieurs appareils de mesure sont installés sur les premières monoplaces prenant la piste en début de séance. Les équipes ont à peine le temps de se pencher sur les données récoltées que le drapeau rouge est brandi : Fernando Alonso est immobilisé dans l'échappatoire du virage 12, au bout de la ligne droite de retour. Le pilote Alpine semble être victime d'un problème hydraulique et l'on peut voir un liquide suspect s'échapper de la monoplace bleue lorsque les commissaires la poussent hors de la piste.

Quelques minutes plus tard, le drapeau vert est agité. Lewis Hamilton prend les commandes du classement avec les gommes tendres (1'37"260), avec 77 millièmes et deux dixièmes d'avance sur Max Verstappen et Valtteri Bottas, respectivement, également en pneus tendres. Le septuple Champion du monde est ensuite le premier pilote à descendre sous la barre des 1'37 au tour : 1'36"812, toujours avec les pneus tendres, puis 1'36"381. Sergio Pérez est quant à lui le pilote le plus rapide avec les gommes dures (1'36"798).

Épinglé pour avoir dépassé les limites de la piste au virage 9 lors de son premier tour chronométré, Daniel Ricciardo reste dans les clous au cours de ses tentatives suivantes et prend le meilleur temps chez les pilotes en pneus mediums (1'37"458).

Chaussé des pneus mediums également, Charles Leclerc se fait surprendre par la série de virages à haute vitesse du premier secteur. L'arrière de la Ferrari décroche à l'entrée du virage 6 et la monoplace quitte brusquement la piste. Leclerc parvient à repartir mais ses pneus mediums sont détruits. Son coéquipier Carlos Sainz se plaint du comportement de sa voiture dans les portions rapides.

Le circuit est plongé dans un bref silence à mi-séance. Les pilotes reviennent en piste quelques instants plus tard pour des relais courts en pneus tendres. Leclerc remonte à la deuxième place, à deux dixièmes de Hamilton, tandis que Verstappen s'empare du meilleur temps (1'36"049). Hamilton rétorque en 1'35"096 et avec le record dans les trois secteurs. Bottas fait mieux : 1'34"874 ! Le Finlandais est cependant d'ores et déjà hors course pour la pole position puisqu'il sera pénalisé sur la grille à la suite d'un nouveau changement de moteur.

Quarante minutes après avoir provoqué l'unique drapeau rouge de la séance, Fernando Alonso reprend la piste. L'Espagnol n'a qu'une poignée de minutes devant lui pour prendre ses marques avec son Alpine sur le tracé texan. Son meilleur temps personnel est un 1'37"068 en pneus tendres.

Le temps de Bottas n'est pas battu, le pilote Mercedes repart donc avec la meilleure marque de la première séance. Son coéquipier Hamilton le suite de près, à moins d'un dixième. À l'inverse, Verstappen, troisième homme, accuse près d'une seconde de retard. En dépit du comportement capricieux de la SF21, Leclerc et Sainz signent le quatrième et cinquième temps, respectivement. Gasly, Pérez, Norris, Giovinazzi et Räikkönen complètent le top 10.

Parmi les incidents de cette séance, Nikita Mazepin est parti en tête-à-queue au virage 19, son coéquipier Mick Schumacher a été percuté par Pérez au virage 12 et Kimi Räikkönen a perdu le contrôle de son Alfa Romeo à la sortie du virage 9.

United States Grand Prix des États-Unis - Essais Libres 1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 17 1'34.874  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 18 1'34.919 0.045
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 16 1'35.806 0.932
4 Monaco Charles Leclerc Ferrari 18 1'36.334 1.460
5 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 20 1'36.508 1.634
6 France Pierre Gasly AlphaTauri 18 1'36.611 1.737
7 Mexico Sergio Pérez Red Bull 20 1'36.798 1.924
8 United Kingdom Lando Norris McLaren 11 1'36.855 1.981
9 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 18 1'36.874 2.000
10 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 18 1'36.876 2.002
11 United Kingdom George Russell Williams 19 1'36.966 2.092
12 France Esteban Ocon Alpine 22 1'36.970 2.096
13 Canada Lance Stroll Aston Martin 20 1'36.972 2.098
14 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 20 1'36.982 2.108
15 Spain Fernando Alonso Alpine 12 1'37.068 2.194
16 Australia Daniel Ricciardo McLaren 18 1'37.458 2.584
17 Canada Nicholas Latifi Williams 19 1'37.463 2.589
18 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 22 1'37.954 3.080
19 Germany Mick Schumacher Haas 17 1'38.866 3.992
20 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 19 1'42.239 7.365

partages
commentaires
Bottas écope d'une 3e pénalité moteur en quatre GP
Article précédent

Bottas écope d'une 3e pénalité moteur en quatre GP

Article suivant

Photos - Les casques spéciaux des pilotes à Austin

Photos - Les casques spéciaux des pilotes à Austin
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021