EL3 - Bataille serrée devant; Räikkönen prend du plomb dans l'aile

partages
commentaires
EL3 - Bataille serrée devant; Räikkönen prend du plomb dans l'aile
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
31 oct. 2015 à 17:02

Le weekend de Kimi Räikkönen a semblé subir un coup dur lorsque le Finlandais a dû s'immobiliser sur un problème d'unité de puissance.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM08

Daniel Ricciardo n’aura pas le loisir de regarder la finale de la Coupe du Monde de rugby, opposant l’Australie à l’ennemi intime qu’est la Nouvelle-Zélande.

La F1 tourne pour les EL3 pendant une heure, à Mexico, et les pilotes ont besoin de tirer le meilleur parti de ce temps disponible pour se mettre en conditions de qualifications sur une piste dont les limites d’adhérence sont encore à parfaitement définir avec les deux types de pneus.

Coup dur pour Räikkönen

En guise de préparation, Kimi Räikkönen reçoit son lot d’embûches pour le reste du weekend : le pilote Ferrari est victime d’une avarie moteur après une quinzaine de minutes de séance et doit mettre pied à terre. Le Finlandais ne manque pas simplement de temps en piste : des changements sont à prévoir sur l’unité de puissance, et Iceman entrevoit malheureusement une pénalité de 10 places sur la grille de départ et un Grand Prix s’annonçant ainsi compliqué.

A l’aise une nouvelle fois dans les deux derniers secteurs du tour, Red Bull montre avec Kvyat une certaine agilité sur le tracé mexicain. Le jeune russe occupe les commandes en pneu medium pendant la première partie de la séance, jusqu’à ce que son équipier Ricciardo n’instaure la référence en 1’22.502s. Kvyat se fait cependant une piqûre de rappel concernant l’adhérence de la piste, en partant en tête-à-queue dans le virage 8.

Mercedes persévère avec le pneu medium

Les 25 dernières minutes de séance voient les pilotes progressivement passer aux enveloppes tendres proposées par Pirelli. Vettel, passé aux commandes avec le mélange jaune, teste toujours les limites de la piste et est vu large à plusieurs reprises dans le freinage du virage 13. Sa référence semble grandement améliorable.

Chez Mercedes, on évalue toujours le medium sur un long relai. "C’est vraiment difficile de garder les pneus dans la bonne fenêtre", commente Hamilton dans sa radio. Du côté de Red Bull, la séance de Daniel Ricciardo s'interrompt lorsque son team décide d’intervenir sur sa suspension avant, en dépit d’un rythme en apparence satisfaisant.

Tandis que Rosberg reprend le commandement de la séance, l'enseignement semblant arriver des sensibles améliorations des dernières minutes de séance est que la performance du pneu tendre est optimisée dans le second tour lancé, ce qui pourrait sensiblement influencer la physionomie des qualifications, cet après-midi. Red Bull et Ferrari semblent par ailleurs pouvoir contester Mercedes sur les courts relais.

GP du Mexique - Essais Libres 3

 PiloteÉcurieTempsEcartTrs
1 Nico Rosberg   Mercedes 1:21.083 1:21.083 23
2 Lewis Hamilton   Mercedes 1:21.097 +0.014 23
3 Daniel Ricciardo   Red Bull 1:21.201 +0.118 21
4 Sebastian Vettel   Ferrari 1:21.294 +0.211 24
5 Daniil Kvyat   Red Bull 1:21.530 +0.447 27
6 Sergio Perez   Force India 1:21.603 +0.520 27
7 Valtteri Bottas   Williams 1:21.772 +0.689 26
8 Carlos Sainz Jr.   Toro Rosso 1:21.775 +0.692 28
9 Felipe Massa   Williams 1:21.945 +0.862 27
10 Nico Hulkenberg   Force India 1:22.010 +0.927 25
11 Max Verstappen   Toro Rosso 1:22.039 +0.956 31
12 Pastor Maldonado   Lotus 1:22.042 +0.959 21
13 Romain Grosjean   Lotus 1:22.184 +1.101 24
14 Marcus Ericsson   Sauber 1:22.871 +1.788 30
15 Fernando Alonso   McLaren 1:23.065 +1.982 26
16 Felipe Nasr   Sauber 1:23.067 +1.984 23
17 Kimi Raikkonen   Ferrari 1:24.648 +3.565 4
18 Will Stevens   Manor 1:25.654 +4.571 20
19 Alexander Rossi   Manor 1:28.176 +7.093 8
20 Jenson Button   McLaren 1:29.336 +8.253 4
Article suivant
Mansell et son dépassement fou sur Berger au Mexique

Article précédent

Mansell et son dépassement fou sur Berger au Mexique

Article suivant

Mercedes débauche un ingénieur de renom chez McLaren

Mercedes débauche un ingénieur de renom chez McLaren
Charger les commentaires