Fernando Alonso : "Beaucoup d'espoir" pour la F1 en 2022

Avant le Grand Prix des États-Unis à Austin, Fernando Alonso s'est rendu au siège de Motorsport.com, à Miami, où il a pu évoquer plusieurs sujets, essentiellement liés à l'avenir de la Formule 1. Entretien.

Fernando Alonso : "Beaucoup d'espoir" pour la F1 en 2022

Fernando, les F1 2022 sont en cours d'élaboration à l'heure où nous parlons, qu'espérez-vous qu'elles apporteront à la F1 ?

L'espoir, je dirais ! Je pense qu'il y a beaucoup d'espoir autour de ces voitures pour permettre de courir plus proche les uns des autres, d'offrir une meilleure course, que ce soit mieux roue contre roue et, espérons-le, avec moins de différences entre les équipes. Pour ça, j'imagine que nous devrons attendre car il y a toujours cet espoir quand on change la réglementation mais parfois, les différences entre les équipes sont encore plus grandes. Je crois que c'est un pas dans la bonne direction, alors croisons les doigts.

Vous avez connu différentes ères, qu'est-ce qui a vraiment manqué aux monoplaces actuelles ?

Je crois que dans l'ère V6, il nous a manqué une meilleure compétition et différents vainqueurs. La domination de Mercedes a été brutale lors des trois ou quatre premières années. Puis, à partir de 2017, quand la Formule 1 a introduit les pneus et les voitures plus larges, je pense que c'était un pas en arrière pour ce qui est de la course et de la possibilité de suivre les autres voitures de près. Il nous a manqué une ou deux choses [par rapport à avant] et la F1 a appris de ces expériences. Je pense que nous aurons un bien meilleur championnat en 2022.

Qu'attendez-vous des pneus Pirelli 18 pouces ?

Franchement, je crois que tous les essais que nous avons faits et toutes les simulations que nous avons disent que les pneus ne devraient pas faire une trop grande différence sur les monoplaces 2022. Ils doivent être plus robustes en raison du poids et de la vitesse des voitures, mais à part ça, je pense que nous devrions avoir des pneus très similaires donc ça devrait aller.

Il y aura toujours le DRS en 2022, espérez-vous qu'à un moment donné il ne soit plus nécessaire de l'avoir ?

Je ne le crois pas. Je pense que nous en aurons toujours besoin en Formule 1. Je sais que ça apporte parfois des dépassements artificiels sur différents circuits, mais si l'on prend du recul, lorsque nous n'avions pas le DRS, les courses étaient bien plus ennuyeuses ; c'était beaucoup plus difficile de dépasser. La Formule 1 n'est pas comme les autres catégories. Je pense qu'en F1, on a toujours du mal à suivre les autres d'assez près en raison de la nature de l'aérodynamique et de l'intelligence qu'ont toutes les équipes pour trouver de la performance. Donc le DRS sera un outil utile je crois, y compris à l'avenir.

Les résultats du sondage mondial des fans de F1 sont dévoilés à Austin cette semaine. À quel point est-ce important que la F1 écoute le public ?

C'est très important. Il y en avait eu un il y a quelques années avec des réponses très intéressantes, et celui-ci est le plus grand jamais réalisé, donc il fournira des réponses plus intéressantes. Je pense aussi que le public est un peu différent d'auparavant, sur ces deux ou trois dernières années, avec la série Netflix, etc. Je pense qu'il y a une plus jeune génération qui suit la Formule 1, donc je me réjouis de découvrir ce qu'ils pensent de la discipline.

Je suis le genre de personne, ou de pilote, qui croit en la justice et en l'équité. 

Fernando Alonso

À quel point est-ce important pour vous d'exprimer votre point de vue sur des sujets comme celui des limites de piste au virage 2 à Sotchi ?

Je suis le genre de personne, ou de pilote, qui croit en la justice et en l'équité. J'essaie de corriger des choses qui me paraissent mauvaises, ça arrive parfois, mais on réalise qu'en Formule 1 ça ne fonctionne peut-être pas de cette manière. On ne peut pas dire à quelqu'un ce qui est juste ou ce qui ne l'est pas, et c'est mieux de comprendre les règles, ou comment elles sont implémentées, et d'essayer de jouer avec un règlement qui, apparemment, leur convient.

De bonnes nouvelles arrivent dans le monde de l'Endurance avec l'intérêt que génèrent l'Hypercar et le LMDh, y compris avec l'engagement d'Alpine. Gardez-vous un œil dessus ?

Bien sûr, bien sûr. Je garde un œil dessus car l'Endurance est une très belle manière de faire du sport automobile. J'adore la manière dont ils partagent la piste entre différentes catégories, et ils se respectent les uns les autres. Les courses de 24 heures sont très exigeantes pour les équipes, pour les voitures aussi, car il faut les maintenir à un certain niveau de performance pendant très longtemps. C'est probablement le cœur du sport automobile. Alpine s'engage en Hypercar, avec d'autres constructeurs aussi, donc je pense que l'Endurance aura un avenir brillant dans les années à venir. Je garde un œil dessus, c'est certain.

Lire aussi :

partages
commentaires
Sydney tenterait de récupérer le GP d'Australie
Article précédent

Sydney tenterait de récupérer le GP d'Australie

Article suivant

La F1 et Motorsport Network dévoilent les résultats du plus grand sondage mondial mené par Nielsen Sports

La F1 et Motorsport Network dévoilent les résultats du plus grand sondage mondial mené par Nielsen Sports
Charger les commentaires
Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre Prime

Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre

Ce n'est qu'une hypothèse à ce stade, qui a pris corps ce mercredi dans la presse italienne. Quelle forme pourrait prendre l'éventuel retour de Jean Todt chez Ferrari en 2022 ?

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021