Ferrari va lancer la "1re étape" de son développement à Bakou

La Scuderia Ferrari disposera en Azerbaïdjan de "quelques évolutions" dans le cadre de la "première étape" du développement de la SF90.

Ferrari va lancer la "1re étape" de son développement à Bakou

Ferrari n'a pas réussi à faire mieux que deux troisièmes places lors des trois premiers Grands Prix de la saison 2019 et la pression commence donc à se faire sentir dans les rangs de la Scuderia, qui a connu à la fois des problèmes de performance (Australie, Chine) et de fiabilité (Bahreïn). Au contraire, Mercedes a pris 130 des 132 points possibles grâce à trois doublés, disposant d'une avance de 57 unités au classement constructeurs.

La philosophie aérodynamique de la SF90 a été remise en question après ces débuts difficiles, notamment par le Champion du monde 2016 Nico Rosberg, tout comme l'absence d'évolutions par rapport à une W10 qui a déjà connu plusieurs modifications. Cependant, le team principal Mattia Binotto a expliqué que Ferrari allait "apporter quelques évolutions à Bakou", dans le cadre de "la première étape du développement de la SF90".

Lire aussi :

"Au sortir de trois courses qui ne se sont assurément pas passées comme nous le voulions, ce GP est un autre moment important pour nous. Nous nous sommes bien préparés pour, en analysant les données acquises jusqu'ici, en nous penchant sur les domaines où nous pouvons progresser et en travaillant pour adapter les réglages de la voiture et la gestion de l'unité de puissance aux caractéristiques de la piste."

Ces évolutions sont le résultat d'un travail qui a commencé avant le premier Grand Prix. La Ferrari a prouvé être une monoplace rapide en ligne droite bien qu'en déficit de vitesse dans les virages par rapport à la Mercedes. Ces caractéristiques pourraient trouver à Bakou un terrain favorable puisque les premier et dernier secteurs sont principalement constitués de longues pleines charges, entourant une seconde portion tortueuse dans la vieille ville.

"Un des grands challenges à Bakou est de trouver le bon niveau aérodynamique pour avoir une bonne adhérence dans les virages lents mais également pour être assez rapide dans les lignes droites où nous passons beaucoup de temps à fond. Ce n'est pas un compromis facile", a pour sa part expliqué Sebastian Vettel.

partages
commentaires
Kubica : Les problèmes de Williams ne dépendent pas que de Lowe

Article précédent

Kubica : Les problèmes de Williams ne dépendent pas que de Lowe

Article suivant

Hamilton est le seul pilote au niveau de Senna, selon Berger

Hamilton est le seul pilote au niveau de Senna, selon Berger
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021